Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Maintien d’entretiens doctrinaux entre Rome et la FSSPX

Mgr Fellay, supérieur de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, revient sur sa rencontre avec le cardinal Müller, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Extraits :

"Il y a un nouveau pape et un nouveau préfet à la tête de Congrégation pour la doctrine de la foi. Et cet entretien montre que ni eux ni nous ne souhaitons une rupture des relations : les deux parties insistent sur le fait qu’il faut clarifier les questions doctrinales avant une reconnaissance canonique. C’est pourquoi, de leur côté, les autorités romaines réclament la signature du Préambule doctrinal tandis que, du nôtre, nous ne pouvons pas le signer en raison de ses ambiguïtés.

Dans les faits nouveaux, il y a aussi cette aggravation de la crise dans l’Eglise. A la veille du Synode sur la famille se font jour des critiques sérieuses et justifiées, de la part de plusieurs cardinaux, contre les propositions du cardinal Kasper sur la communion des divorcés remariés. Depuis les critiques des cardinaux Ottaviani et Bacci dans le Bref examen du Novus Ordo Missae, en 1969, cela ne s’était pas vu à Rome. Mais ce qui n’a pas changé, c’est que les autorités romaines ne prennent toujours pas en compte nos critiques du Concile parce qu’elles leur semblent secondaires ou même illusoires, face aux problèmes aigus qui se posent aujourd’hui dans l’Eglise. Ces autorités constatent bien la crise qui secoue l’Eglise au plus haut niveau – désormais entre cardinaux –, mais elles n’envisagent pas que le Concile puisse être lui-même la cause majeure de cette crise sans précédent. Cela ressemble à un dialogue de sourds. […]

Que faut-il entendre par l’expression du communiqué du Vatican : « procéder par étapes » ?

Le désir réciproque, à Rome et dans la Fraternité Saint-Pie X, de maintenir des entretiens doctrinaux dans un cadre élargi et moins formel que celui des précédents entretiens.

Mais si déjà les entretiens doctrinaux de 2009-2011 n’ont rien apporté, à quoi bon les reprendre, même de façon élargie ?

Parce que, suivant l’exemple de Mgr Lefebvre qui n’a jamais refusé de se rendre à l’invitation des autorités romaines, nous répondons toujours à ceux qui nous interrogent sur les raisons de notre fidélité à la Tradition. Nous ne saurions nous soustraire à cette obligation, et nous le ferons dans l’esprit et avec les obligations qui ont été définis par le dernier Chapitre général. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services