Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Madame, votre congé parental ne durera probablement que 18 mois

La prime de naissance risque, elle aussi, d'être rabotée. Le gouvernement, qui doit présenter lundi un plan de 21 milliards d'euros d'économies pour 2015, compte, d'après le Parisien, encore une fois sacrifier les familles :

"Comme d’habitude, le gouvernement tentera de faire passer ces coupes budgétaires en les justifiant par de la « justice sociale ». Un exemple : le congé parental, dont la durée devrait être réduite à dix-huit mois pour les femmes selon nos informations. Actuellement, une mère peut interrompre partiellement ou totalement son activité pendant trois ans, moyennant une allocation versée par la Caisse d’allocations familiales allant jusqu’à 530 € mensuels. Seule condition : avoir déjà un enfant.

Une réforme a déjà été votée cet été afin de ramener ce droit à deux ans et demi pour les femmes. Car, à compter du 1er octobre, les pères pourront aussi prendre ce congé pendant six mois pour élever leurs bambins. Mais le gouvernement envisage d’aller encore plus loin dès 2015. Il s’agirait de couper la poire en deux en accordant un an et demi de congé à chacun des parents. Officiellement, au nom de la fameuse égalité hommes-femmes. Officieusement, car il y a des économies à la clé.

Le gouvernement table en effet sur le fait que les hommes seront peu nombreux à faire valoir ce droit, donc à réclamer la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PPEE). Ce jeu de passe-passe pourrait rapporter « entre 300 et 400 millions d'euros », selon une source proche du dossier. Et, en jouant la carte de l’égalité et non la réduction pure et simple d’un droit, le gouvernement espère éviter les cris d’orfraie des associations familiales et des députés frondeurs.

Autre arbitrage délicat au menu de la branche famille -qui doit contribuer pour 700 à 800 M€ d’économies : la prime de naissance de 930 € versée à l’arrivée de chaque enfant. Il s’agit de réduire son montant pour les familles les plus aisées à partir du deuxième enfant. Un coup de rabot censé rapporter autour de 200 M€, qui va mettre le feu aux poudres au sein des associations familiales."

Le 5 octobre, soyons nombreux dans la rue pour manifester contre ce gouvernement familiophobe.

Partager cet article

12 commentaires

  1. La destruction de la famille et la haine de l’enfant, c’est tout ce que l’on retiendra du sinistre passage de flanby à la tête de l’Etat. Encore deux ans !!!

  2. Bonjour,
    Et tout cela pour faire de soit-disant économies sur les familles et la population, lorsque dans le même temps, nos gouvernants s’arrogent de véritables passe-droits, et de confortables revenus pour la plupart dissimulés dans les paradis fiscaux. Ces économies de “bout de chandelles”, sous le prétexte fallacieux de rembourser la “dette”, une dette tout à fait factice, initiée pour couler les Etats européens,tels que la Grèce, une exemple très frappant.
    Cordialement.

  3. Il serait pourtant si simple de faire comme au Japon : réserver la totalité des prestations sociales aux seuls détenteurs de la nationalité française.

  4. La Gauche, une seule passion : LA HAINE DE LA FAMILLE

  5. Si je comprends bien on augmente le congé parental du père en sachant très bien qu’il ne le prendra pas = 400 millions d’économies. C’est d’un cynisme sans nom.
    (sauf pour les lesbiennes !)
    L’hypocrisie de Hollande à l’œuvre ! Et comme les pères ne prendront pas le congé parental il sera réduit d’autant au détriment des mères.
    Et en cas de couple de femmes avec bébé-PMA, c’est l’épouse de la mère qui prendra le congé paternel ?
    Et pourquoi pas obliger les hommes a être “enceinte” pendant 4 mois et demi et à allaiter pendant qu’on y est ? Allez les socialos,il faut aller jusqu au bout!!
    Et puis, chacun sait que maintenant, les mères n’ont plus le privilège de faire des enfants. On pourrait appeler ça : “Congé éprouvette “…
    Et en cas de couple d’hommes avec bébé-GPA, c’est le mari du père qui prendra le congé maternel ?

  6. Toutes ces primes relèvent quand même d’une vision “socialiste” de l’Economie, et aboutissent à l’intervention de l’Etat dans la vie privée.
    Heureusement nous, membres des Professions libérales, n’avons pas ces problèmes: nous payons mais nous ne recevons jamais rien (ouf!)
    [Supprimer ces primes va obliger des femmes à retourner travailler et confier leurs enfants de plus en plus tôt à l’Etat socialiste. Qui interviendra encore davantage dans la vie privée.
    L.T.]

  7. En 2 ans et demi nous en sommes encore au même point. Incroyable.
    Les soit disant baisses des dépenses et réductions du budget de l’Etat passent exclusivement par une réduction imbécile des sommes liées à la redistribution.
    Toujours AUCUNE réelle réduction du coût de fonctionnement de l’Etat et de son train de vie et des privilèges de certains.

  8. @ toute la classe politique: On nie la maternité et après on se dit féministe! On nie la différence entre l’homme et la femme et on se dit pour l’égalité homme-femme! Si cela ouvre les yeux à nos contemporains sur la réalité nauséabonde des idéologies soixante-huitardes, merci Seigneur.
    @ tous les Français: rendez-vous le 5 octobre!

  9. Ce qui me scandalise le plus c’est l’immixtion de l’Etat dans la vie de couple.
    Dans la 1ère réduction du congé parental (votée il y a quelques mois), la condition suivante est posée : la femme doit prendre 2 ans et demi et l’homme 6 mois, et si lui ne les prends pas, ils sont perdus. Pourquoi n’avoir pas permis au mari de donner les 6 mois à la femme ?? si ce n’est pas pour s’immiscer dans les choix de couple ? L’Etat ne devrait pas avoir son mot à dire !!!!
    N’oublions pas non plus qu’ils ” veulent arracher les enfants aux déterminismes” et que les enfants n’appartiennent pas aux parents (ça c’est vrai) mais sous entendu ils appartiennent à l’Etat… Bienvenue en dictature !

  10. Vous ne pouvez pas comprendre ce que fait la gauche si vous ne l ‘entendez pas murmurer : ” …et la famille sera détruite”.

  11. Ce n’est pas de l’acharnement thérapeutique, mais de l’acharnement idéologique pour détruire les familles.
    C’est le “grand remplacement” qui est en marche !
    On remplacera les bébés avortés par des immigrés !

  12. “un an et demi de congé à chacun des parents. Officiellement, au nom de la fameuse égalité hommes-femmes”
    C’est surtout pour faire profiter au “Maman”: (papa2)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services