Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Macron refuse d’honorer les maréchaux de la Grande guerre et veut partager l’arme nucléaire avec l’Allemagne

Macron refuse d’honorer les maréchaux de la Grande guerre et veut partager l’arme nucléaire avec l’Allemagne

Les armées et les Français vont-ils laisser faire ce parjure? L’histoire de France n’appartient pas à un seul homme et il n’appartient à aucun homme de récrire l’histoire de France :

“La décision de ne pas rendre hommage aux huit maréchaux de la Grande Guerre, dans le seul but de ne pas citer Pétain, est une véritable ignominie.Les noms de ces grandes figures de notre Histoire doivent rester dans les mémoires : Joffre, Foch, Pétain, Gallieni, Fayolle, Franchet d’Esperey, Lyautey et Maunoury.

Alors que la haute hiérarchie militaire souhaitait qu’un hommage soit rendu, non seulement au peuple à travers les Poilus, mais aussi aux militaires de carrière, en célébrant ces huit maréchaux, l’Élysée botte en touche par peur d’un couac avec la communauté juive et les opposants à Pétain.

La France va donc honorer ses Poilus, mais sans honorer leurs chefs prestigieux, artisans de la victoire. C’est une honte. C’est une insulte à notre Histoire, une omission scandaleuse pour de simples raisons politiques, totalement déplacées.

Pétain, héros de Verdun ou traître à la patrie ?

Éternelle question qui a longtemps divisé les Français, coupant le pays en deux, comme le fit en son temps l’affaire Dreyfus, et qui gêne encore le pouvoir, dès lors qu’il s’agit d’honorer la mémoire des héros de 14-18. Ce qui est caractéristique de l’esprit français, c’est cette incapacité à séparer le bon grain de l’ivraie, à faire la juste part des choses, à conserver la part du “bien” tout en rejetant le “mal”, quand il s’agit de juger un grand homme, une figure de l’Histoire comme le maréchal Pétain.

102 ans après sa victoire, le “Héros de Verdun”, le « Lion de Verdun » disent les Anglais, n’est toujours pas réhabilité et ne le sera sans doute jamais. Ceux qui réclament la révision de son procès se heurtent à un mur. C’est quand même consternant. J’ai souvent fait un parallèle entre Pétain et Mao. Non pas pour ce que furent ces deux grands hommes, que tout sépare, mais pour le jugement que leurs peuples respectifs portent sur eux. C’est le jour et la nuit” (suite).

Demain se tient un colloque national sur les Maréchaux de la Grande guerre : l’occasion de redire des vérités?

Partager cet article

18 commentaires

  1. Il refuse peut-être de célébrer les maréchaux de 1918 pour protester contre le fait que le général de Castelnau n’a pas reçu le marechalat à cause de ses opinions catholiques.

    • On peut toujours y croire ! Sourire !

      • Et pourtant il devrait car Joffre etait fm mais peut être pas les autres , ceci explique cela . Ne pas pouvoir célébrer Joffre , à cause des autres, doit lui faire mal au ventre ! Oh et puis, ce fi fils à mémé , qu est çe qu il y connait à l Histoire de France ? Des nèfles ! Il n a que la rep dans sa bouche de fm ! Faisons le sans lui , il n est pas représentatif de la France.

  2. Oui c’est un parjure.
    La France est incapable de se réconcilier avec son histoire : Vichy, colonisation, loi de 1905, affaire Dreyfus, 14 juillet 1789 et 1790,meurtre de Louis XVI, guerres de Vendée et plus anciennement guerres de religion, Jeanne d’Arc, Cathares, autant de sujets clivants.

  3. Que voulez-vous, nous sommes gouvernés par des gens de gauche, ceux de “droite” ont tellement peur pour leur mandat qu’ils se sont également gauchisés et l’histoire est écrite par des gens également de gauche.

  4. En juillet 1940, le Parlement, issu du Front populaire, votait les pleins pouvoirs au Maréchal. Après avoir désarmé la France au cours des 4 ans précédents (“du beurre, pas des canons”, les accords de Munich, “nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts”…), le gouvernement se dédouane en refilant la patate chaude à un vieillard de 84 ans, auréolé de sa gloire de Verdun. Pendant 4 ans, le Maréchal, parfois mal conseillé, vivant sous la pression de l’Occupant, n’a jamais fuit ses responsabilités, même après l’occupation de la zone sud. Les spécialistes du révisionnisme officiel ont fait du Maréchal un monstre qui aurait inspiré à Hitler sa politique, en particulier vis à vis des Juifs.
    On oublie cependant que, grâce au Maréchal, la France a eu le plus grand nombre de Juifs survivants, d’origine francaise. On oublie que le Maréchal n’a jamais toléré le port de l’étoile jaune en zone sud, même après l’occupation de 1942. On oublie qu’en 1940, les premiers résistants venaient majoritairement de la droite et que les collaborateurs venaient de la gauche (Doriot, Déat …). On oublie que Maurice Thorez a déserté à l’automne 39 pour fuir à Moscou et revenir en 45 pour imposer à la France la légende du parti des 75.000 fusillés et la pire des épurations que la France ait connue. On oublie que le Maréchal est revenu lui-même se livrer à la France en 45, assumant son rôle lors de son procès, mais déniant à ses juges le droit de le juger, eu égard à leur passé depuis 1940. Et on oublie que le Maréchal, dont la peine de mort avait été commuée en réclusion criminelle à perpétuité, fut interné dans des conditions inhumaines au fort de l’île d’Yeu jusqu’à sa mort.
    La décision de JUPITER, dans la lignée de sa campagne présidentielle, avec ses visites à Oradour et au musée de la Shoah, s’inscrit déjà dans la préparation des européennes, pour entretenir l’équation “Hitler = Pétain = Le Pen”. Quant à son mépris des forces armées, ce n’est pas une nouveauté, depuis la démission retentissante du Général de Villiers.

  5. Oubli de mon billet :
    On oublie qu’au procès de Nuremberg, les dirigeants Allemands, le Maréchal Keitel le premier, ont reconnu que le Maréchal avait été le pire obstacle dans leurs relations avec la France occupée.

  6. il est grand temps pour notre armée de fair un putsch et de liquiderons ces guignols d’opérette qui empoisonne la vie des français depuis 40 ans. Et cet espèce de micron a-t-il eu son grand père ou son arrière grand -père assassiné à cause e de tous les FM à la grande guerre?

  7. Le refus du président actuel d’honorer les maréchaux de la Grande guerre est scandaleux et indigne. Ces maréchaux à la tête de leurs hommes ont sauvé la France et évité une défaite lourde de conséquences. Nous leur devons, avec tous les français combattants, les troupes alliées et les coloniaux, d’avoir recouvré l’Alsace et la Lorraine annexée. Ce centenaire aurait dû aussi être l’occasion d’élever au maréchalat le général de Castelnau, héros de la Grande guerre qui n’a été écarté de cette distinction que parce qu’il était un fervent catholique.
    Comment aussi oser ne pas honorer le rôle éminent du Maréchal Pétain, vainqueur de Verdun, généralissime des armées françaises en 1918, élevé à la dignité de Maréchal à Metz le 8 décembre 1918, tant aimé des poilus de la Grande guerre pour son respect des soldats et son souci de ne pas les exposer inutilement en des attaques suicidaires ?
    Rappelons-nous aussi et surtout que la France doit avant tout la victoire de 1918 à la sollicitude de Dieu et à la piété de nombre de Français, dont Claire Ferchaud, (qui oeuvra pour qu’il soit autorisé de faire apposer l’image du Sacré-Cœur sur le drapeau national et que l’armée française autorise le port de cet emblème sur les uniformes des soldats) le général de Castelnau et le Maréchal Foch, commandant suprême des forces alliées en 1918, qui consacra les forces armées françaises et alliées au Sacré-Cœur le 16 juillet 1918, au cours d’une cérémonie privée, enclenchant une irrésistible dynamique victorieuse.
    Remercions donc le Christ, vrai Roi de France, la Vierge Marie, patronne principale de la France et saint Martin de Tours, patron secondaire de la France, en nous rappelant aussi que l’armistice fut signé en 1918, le 11 novembre, en la fête de saint Martin de Tours.

  8. Cela s’appelle une faute professionnelle

    S’il refuse de remplir ses fonctions de Président qu’il soit destitué !

    • De toute façon, il n est pas représentatif de la France, juste un technocrate d un regime republicain sans frontière . Je ne le reconnais que comme un simple usurpateur d un Regime félon.

  9. C’est parce qu’il était le vainqueur de Verdun, qu’on est allé chercher le Maréchal Pétain, en juin 1940, alors qu’il était ambassadeur de France en Espagne.
    Et le général Franco a essayé de le dissuader de “prendre part à un désastre dont il n’était pas responsable”..

  10. Même le général De Gaulle, dans son “Discours aux Invalides”, le 10 novembre 1968, à l’occasion du cinquantenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, parle du Maréchal Pétain :
    https://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00285/discours-aux-invalides.html
    A la 14e minute, il cite “Pétain” : ” Pétain qui, ayant brisé à Verdun l’effort acharné des Allemands, ranima l’armée française, en guérissant son moral blessé, en l’organisant autour de l’armement moderne qui sortait enfin des usines et ne l’engageant jamais qu’après avoir méthodiquement tout disposé pour le succès.”

  11. Combien de temps allons supporter que Macron réécrive l’histoire de France?
    C’est une véritable imposture, une escroquerie!

  12. C’est lamentable pour le freluquet de ne pas savoir faire la part des choses entre le Pétain de 14-18 et le Pétain de 39-45. C’est pourtant assez simple, 20 ans d’écart. Il faut dire qu’il arrange l’Histoire à sa sauce. Certes l’erreur du Maréchal a été de sa poignée de main à Montoire avec Hitler, mais cela ne retire rien à ce qu’il a fait dans la Grande Guerre. Quand à donné les clés de la dissuasion à l’Allemagne eh bien finalement ce n’était pas la peine de faire deux guerres pour en arriver là, il suffisait que l’Allemagne patiente. Sur ce point je ne sais pas si tout le monde sera d’accord !

  13. Bien qu’étant gaulliste à gros grains, je ne surprends personne je pense, je suis tout à fait d’accord pour que Philippe Pétain soit honoré avec ses homologues maréchaux de la grande guerre, parce que ce sont des dignités accordées suite à leurs actes de commandement pendant cette guerre…

    Je vais même aller plus loin : je ne trouverais pas choquant qu’il y ait ici ou là une rue du Général Pétain, dans un village où les troupes qui s’y sont illustrées étaient sous son commandement… Y compris à Cauchy-la-Tour, son village natal, si je ne me trompe pas !

    Enfin, je suis d’accord avec Moi, Castelnau a été éliminé de la liste (du maréchalat) en raison de sa Foi catholique ! Cette république est anticathloique, donc antifrançaise…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services