Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Allemagne

Macron au Bundestag. Echos d’un discours.

Macron au Bundestag. Echos d’un discours.

Le Président Macron s’est exprimé le 18 novembre devant le Bundestag. Il sait discourir. Ce qui importe aussi, c’est ce qu’il dit. Ses sujets étaient essentiellement l’amitié franco-allemande et l’objectif d’une souveraineté européenne.

Trois points spécifiques :

  • A force de vouloir systématiquement s’attaquer au « nationalisme » forcément mauvais, il en arrive à oublier des spécificités historiques majeures. Ainsi, les malheurs du 20èmesiècle allemand n’auront été caractérisés que par les « démons sanguinaires du nationalisme », des « démagogues et des tyrans ». Rien sur le nazisme et sa monstrueuse spécificité.
  • On aura compris que les dangers qui menacent l’Europe sont la menace sécuritaire, l’urgence climatique, le bouleversement numérique, la révolution de l’intelligence artificielle, la transformation agricole, le défi migratoire. Rien sur l’islamisation et le danger de changement civilisationnel.
  • Une phrase touche : « C’est pour que nous aussi, nous puissions nous rassasier du soleil et du monde que nos anciens ont donné leur vie». Ça a quand même plus de moëlle qu’un nouveau modèle numérique, une transition écologique ou une refondation multilatérale. Il est vrai qu’Emmanuel Macron s’inspirait alors d’un jeune poète allemand.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Il faut arrêter de dire que Macron “sait discourir”, ou encore qu’il fait de “très beaux discours”, ce que j’entends et lis très souvent. Il faut en effet savoir qu’il ne rédige pas ses discours : on les rédige à sa place. De toute façon, il n’en aurait pas le temps.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!