Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Médias : Désinformation / Médias : Nouveaux médias

Macron, adepte en chef de la théorie du complot ADDENDUM

Macron, adepte en chef de la théorie du complot ADDENDUM

Suite au délire complotiste de Macron au sujet des Gilets jaunes manipulés par la Russie, à la réaction sans complexe de RT et Sputnik, nous relayons cette magistrale démonstration de Frédéric Lordon, (qui nous avait déjà réjouis avec cet article) sur le blog du Monde Diplomatique ! Tout est à lire, c’est remarquable ! Merci à lui (addendum: pour ces articles-là!)! Extrait.

Addendum : Nous apprenons grâce aux commentateurs que Lordon a été un inspirateur de “nuit debout”, le mouvement gauchiste sans lendemain de 2015-2016. C’est noté, merci ! Il n’empêche que les deux articles que nous continuons chaudement de recommander sont remarquables de pénétration et d’écriture.

En général, le spectacle d’une déchéance n’est pas beau à voir, à plus forte raison quand elle est si précoce. Mais disons les choses : ici, c’est franchement drôle. Un peu inquiétant, sans doute (en fait beaucoup), mais drôle. En fait c’est surtout drôle d’imaginer les mâchoires décrochées des chasseurs de complotistes. Parce que Macron en roue libre dans la russosphère, les « gilets jaunes » pilotés depuis le Kremlin, pour n’importe qui, c’est à mourir de rire, mais pour eux, c’est Ganelon, Trafalgar et Blücher réunis. Normalement, on était d’accord : le complotisme, c’était pour les « autres », les « affreux », ceux précisément qui ne croient pas en la raison libérale. Mais comment fait-on si c’est le héros, celui pour qui on a raconté tout ça, qui décompense et se met à courir en chemise de nuit dans les rues ?

Ici, on rêverait de voir leurs têtes à tous : Jean-Michel Aphatie, Patrick Cohen, Nicolas Demorand, Léa Salamé, Ali Baddou, Sonia Devillers (la chasse au complotisme n’a pas de soldats plus typiques que les demi-habiles de France Inter), mais aussi les inénarrables Décodeurs, les animateurs de France Culture qui n’ont pas cessé d’organiser, gravement concernés, des émissions et des débats publics sur les fake news, de la parlote au kilomètre, de la conférence à rallonge, des régiments d’intellectuels vigilants, à Blois, au Mans, aux Bernardins, à l’Opéra Bastille, bref partout où l’on « pense », et puis aussi les chefferies éditoriales qui s’étaient trouvé cette opportune croisade de substitution pour faire oublier leurs propres abyssales défaillances. Mais le point de tragédie est atteint quand on pense aux malheureux de Conspiracy Watch, à ce pauvre Rudy Reichstadt qui vient de se manger l’équivalent psychique d’un tir de Flashball, qui vit son moment LBD à lui — et comme les autres : en pleine tête.

 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

25 commentaires

  1. Le Salon Beige qui fait l’apologie de Lordon et qui tire à boulets rouges sur les Bernardins? Vous avez perdu la tête ou quoi? Et vous aviez le culot de citer hier St Paul demandant aux chrétiens de ne pas étaler leurs dissensions auprès des païens? Le Seigneur vous pardonne

  2. N’oublions pas que le psychopathe Macron n’est pas tombé du ciel c’est tout de même Hollandouille Ier qui nous l’a déniché !
    Alors il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il soit différent…
    Même si évidemment personne n’imaginait qu’il soit possible d’être pire…

    Je finis par me demander si l’autre grosse honte de la Ripouxblique ne nous a pas mis Macron pour tenter de faire oublier son quinquennat calamiteux et camoufler sont titre si chèrement acquis de pire Président que la France ait jamais connue.

  3. Oui, on pense dans les universités catholiques à Paris, et on pense même depuis le XIIe siècle, depuis que des théologiens ont créé la Sorbonne. Et sans ces gens-là, les ancêtres des “laïcs catholiques” qui se font les idiots utiles de l’extrémiste de gauche Lordon seraient retournés à leur paganisme depuis longtemps. La Sorbonne, qui, rappelons-le, nationalisée, est devenue le temple de la pensée anticléricale de gauche. Il a fallu l’inspiration et la pugnacité de Mgr Lustiger pour créer les Bernardins pour lutter contre les dérives gauchistes de la Catho et du Centre Sèvres. Et,du coup, si on n’y “pense” pas aux Bernardins, où vont avoir lieu les formations en bioéthique, sur la Doctrine sociale de l’Eglise, en théologie qui permettent de lutter contre la culture de mort qu’un Lordon représente? Et, sans les Bernardins, Vous voulez que les théologiens catholiques parisiens aillent se former où? A l’Institut protestant?

  4. Le Salon Beige qui se fait la petite frappe de Lordon? Le chantre de Nuit Debout? Où les Veilleurs ont été tabassés par des gauchistes fans de Lordon à coup de barres de fer? Je suis engagée à LMPT, j’ai été 4 ans aux Veilleurs, je fais toutes les Marches pour la Vie, je travaille bénévolement pour GT Editions. Mais je suis aussi consacrée du diocèse de Paris. Et il faudrait que je coopère gratuitement sur mon temps libre avec les apologistes de ceux qui nous tabassent et crachent sur la fac de notre diocèse? Ca reste à voir

  5. M. Macron oublie un peu vite que lui aussi est un produit médiatique. Qui l’a aidé à démarrer sa campagne, lui a servi de caisse de résonance et l’a mis, au propre comme au figuré sur toutes les 1ères de couvertures , sinon ces médias qu’il dénonce aujourd’hui.

  6. Ce billet émane de quelqu’un de gauche, voilà ce qui fait son intérêt.
    Frédéric Lordon ne fut-il pas en 2016 un animateur du mouvement gauchiste Nuit Debout?

    • Et que le Salon Beige se fasse le porte-flingue de cet animateur de Nuit Debout où les Veilleurs ont été tabassés, en disant que “tout est à lire” dans son article “remarquable” où il cogne sur la faculté catholique du diocèse, voilà qui montre le SB est devenu aussi schizophrène que ce qu’ils dénoncent chez Isabelle de Gaulmyn.

      • D’abord le SB ne se fait pas porte flingue parce qu’il cite un article
        Ensuite dans son article M. Lordon ne cogne pas sur la faculté catholique, il n’en parle même pas !
        Enfin que M. Lordon soit de gauche ne retire rien à la qualité de son article et j’irai même jusqu’à dire que c’est en sa faveur car c’est assez rare pour quelqu’un de gauche d’avoir autant de lucidité.

        • Le Salon Beige ne fait pas que citer un article, il en dit “nous relayons cette magistrale démonstration de Frédéric Lordon, (qui nous avait déjà réjouis avec cet article) sur le blog du Monde Diplomatique ! Tout est à lire, c’est remarquable ! Merci à lui “. Difficile d’être plus laudateur et d’en faire davantage la promotion… Donc à être son “porte-flingue”. Quant à F. lordon, il écrit bien “aux Bernardins”, donc il parle bien de cette faculté catholique. Je vous suggère de lire les articles avant de parler de leur “qualité”, ainsi que de la “faveur” et la “lucidité” de leur auteur.

          • “Aux Bernardins” est cité parmi d’autres comme “intellectuels vigilants” et “endroits ou on pense”
            C’est en effet une attaque féroce…

  7. à Montalte. Vos nombreux engagements sont très honorables et certainement des exemples pour beaucoup parmi nous. Votre acharnement à dénoncer ce Lordon, au sujet d’un article dont le fond n’est pas précisément, voire même pas du tout de s’en prendre à l’Église catholique, semble montrer que vous avez eu à souffrir personnellement de ce personnage. J’en suis désolé pour vous et je compatis.
    Je vous invite toutefois à prendre un peu de recul et à relire les deux articles dont Paula Corbulon fait la pub. Ils dénoncent l’oligarchie ploutocratique et sa confiscation de la liberté (chose, c’est vrai, que ferait tout autant la clique qui a pu graviter autour de nuit debout si elle arrivait au pouvoir, certes, mais ce n’est pas le débat…), et le politiquement, philosophique, médiatiquement, historiquement correct à son service. On pourrait y ajouter aussi le “religieusement correct”, et même s’il se passe aux Bernardins des choses tout à fait orthodoxes, ce nom est toutefois associé au 9 avril 2018 où l’épiscopat français est venu prêter hommage, après une escarmouche pour la forme, au nouveau gauleiter de l’oligarchie, en acceptant de (continuer à) ne poser que des questions, là où elle devrait essentiellement donner des réponses…

    • Non, je ne connais pas personnellement F. Lordon mais, oui, j’ai été violentée aux Veilleurs ou à LMPT par la police ou des petites frappes LGBTistes. Mais cela n’empêche pas l’idéologie qu’il soutient d’être nauséabonde. Et où avez vous vu que l’épiscopat a accepté de ne poser que des questions? Je vous renvoie à l’homélie de Mgr Aupetit pas plus tard qu’hier pour la fête de la vie consacrée.

      • Chère amie. Je crois que nous ne parlons pas de la même chose. Qu’un évêque dise la vérité au peule de Dieu dans une homélie, c’est la moindre des choses que nous puissions attendre de nos pasteurs, même s’il est vrai que certains d’entre eux ont pu perdre cela de vue. Je veux parler de la posture de l’Église enseignante que constituent nos évêques, Mater et Magistra, dont la mission sacrée est d’amener tous les peuples à Jésus Christ. En France, je suis au regret de dire que je ne la vois pas. Je précise: oui, je vois quelques vrais évêques, qui mettent la lampe allumée au sommet du fanal, pour qu’elle éclaire les bons et les méchants, et je leur sais profondément gré, mais “les évêques de France”, comme, dirons-nous corps constitué, continuent la pratique de l’enfouissement… Combien d’évêques sont allés régulièrement au contact des gilets jaunes, comme celui de Montauban ? La CEF a t’elle pris position pour la vie de Vincent Lambert ? Sur la réalité de l’Islam et la nécessité urgente de la mission vers nos frères musulmans ? Je maintiens donc mon propos sur l’épiscopat en tant que groupe humain en charge du troupeau… et je m’efforce de prier quotidiennement pour qu’il brule à nouveau pleinement d’un feu sacré qui se verrait de loin !

  8. @ montalte :
    votre sensibilité personnelle est apparemment à fleur de peau, à cause de tous vos nombreux et divers engagements charitables et certaines déceptions devant de vrais scandales; dites vous bien que c’est la même chose pour la plupart d’entre nous ; n’êtes-vous pas un peu trop idéaliste ? Et puis on peut n’être pas toujours d’accord avec le SB.
    Citer un texte intelligent d’un gauchiste n’est pas faire une apologie, ni du bonhomme ni du gauchisme.
    Il ne faut pas se cacher la vérité : aux Bernardins le 9 avril 2018, la CEF s’est complètement couchée devant Macron venu donner des ordres de fidélité à la République, alors qu’il aurait fallu un affrontement dur sans AUCUNE concession sur les points ‘non négociables’, car entrer dans des compromis entraîne mécaniquement vers des compromissions.
    Soyons réalistes : aujourd’hui, le corps épiscopal français est très majoritairement républicain de gauche.

    • Soyons réalistes. d’une part, vous n’écoutez pas souvent les homélies de l’archevêque de Paris (puisque, les Bernardins, c’est la fac de son diocèse) car autrement, vous n’auriez tout simplement pas écrit cela. Et d’autre part, la notion de discernement spirituel vous échappe complètement. Car vous ne savez ni ce qu’ils ont répondu – ou pas répondu – ni ce qu’ils ont prêché derrière.

  9. Ah? Les Bernardins ne sont pas une faculté catholique?

  10. Voilà, on y arrive. Ca commence par les applaudissements sur un article de Frédéric Lordon qui balance comme ça, en passant une petite pique contre l’Eglise (et il faut être vraiment borné pour croire que ce n’était pas calculé de sa part, nous ne le croyons pas si bête). Et ça continue en attaque réglée contre les évêques de France. Pas besoin d’avoir un master en spiritualité aux Bernardins pour voir que ça ne vient pas du tout, mais pas du tout, du bon esprit

    • Si vous êtes un produit des Bernardins je trouve cela assez inquiétant

      • Donc tous les jeunes prêtres de Paris ordonnés depuis la création des Bernardins sont inquiétants? Plus tous les prêtres d’ailleurs, religieuses, vierges consacrées et laïcs engagés dans l’Eglise qui s’y forment?

  11. Quelques jours de silence parce que, qui dit évêques et Bernardins, dit théologie. J’ai eu l’idée de poser la question de notre débat à des gens compétents et j’ai eu leur réponse hier. Je trouve intéressant de la partager: https://www.reponses-catholiques.fr/les-gilets-jaunes-les-eveques-et-les-donatistes/

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!