Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

“Ma conscience repousse la contraception, j’ai tout à fait le droit de refuser d’en prescrire”

“Ma conscience repousse la contraception, j’ai tout à fait le droit de refuser d’en prescrire”
Installé depuis le mois de juillet à Sées (le maire voulant lutter contre la désertification médicale : un médecin pour 1 800 patients dans l’Orne), un médecin libéral refuse de prescrire des contraceptifs.

Pour une demande de prescription de contraceptifs, merci de vous adresser à une autre personne.

Le médecin généraliste fait jouer sa clause de conscience.

Ma conscience repousse la contraception, j’ai tout à fait le droit de refuser d’en prescrire

Et il a bien raison : selon l’article R.4127-47 du Code de la santé, un médecin a le droit de refuser ces soins pour des raisons professionnelles ou personnelles.

Ce médecin respecte donc le serment d’Hippocrate:
“Je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion ; semblablement, je ne remettrai à aucune femme un pessaire abortif. Je passerai ma vie et j’exercerai mon art dans l’innocence et la pureté.”

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services