Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Lyon : la préfecture demande que le “kiss-in” soit déplacé

Et e-deo a les honneurs de la presse locale :

"Depuis quelques jours, des catholiques pratiquants
-certains proches du Mouvement pour la France (MPF), d'autres
apolitiques – ont pris langue pour bombarder la préfecture de mails et
s'indigner de ce qu'ils qualifient de « provocation », en réclamant, à
l'instar de Patrick Louis, secrétaire général du MPF, le report ou
l'annulation de ce rassemblement.

Ils viennent d'obtenir en partie gain de cause puisque
David Souvestre, président de la Gay Pride de Lyon (qui n'est pas
l'artisan du « kiss-in » mais le soutient face aux attaques), précise
avoir reçu hier un mail de la préfecture lui demandant « d'indiquer aux
participants que cette manifestation doit se dérouler à un endroit plus
adapté »
. Motif ?

Le « kiss-in » « peut constituer » (…) des « risques » et
des « troubles à l'ordre public », d'autant plus élevés qu'une
procession religieuse partirait du même endroit en direction de
Fourvière. « Il n'est pas question de céder aux pressions d'intégristes
catholiques », rétorque déjà David Souvestre, en évoquant un «
rassemblement bon enfant ». « C'est juste 2 minutes 30 de bisous et je
ne comprends pas ce foin », se désole Maxime Aicardi, l'un des
initiateurs du « kiss-in » qui se défend de toute provocation délibérée :
« Nous n'avons pas du tout l'intention de cibler l'Eglise : il n'y a
pas de banderoles et ça se déroule sur la place, qui est un espace
public. Nous avions déjà organisé ces derniers mois d'autres « kiss-in
», à Bellecour et aux Terreaux, sans que personne ne proteste, et ça
tourne sans cesse ».

« Ils font exprès de provoquer, alors que le droit canon
n'a jamais dit de pendre ou tuer les homosexuels ! », s'indigne Arthur
Leroy, l'un des blogueurs parisiens qui a coordonné, via son site
internet « e-deo », la contre-manif, où les participants devraient
surgir avec leurs chapelets en guise d'« armes de grâce massive »
. Le
diocèse de Lyon, lui, n'a souhaité faire aucun commentaire"

(merci à SP).

Partager cet article

3 commentaires

  1. La dernière phrase me semble bien tristement la plus importante…

  2. Comme je le disais l’autre jour à une collègue lesbienne qui ne cesse de rabâcher toute ses actions pro-“tolérance”, histoire de l’enguirlander un peu :
    “bon, quant est-ce que vous organisez un kiss-in devant une mosquée. En faisant tout autant de pub préallable que lorsque vous faites cela devant un site catho. Parce que, tu sais ce qu’on dit : à vaincre sans périls, on triomphe sans gloire”.
    réaction : regard ahuri et moment de silence, avant de détourner le sujet. bien sûr.

  3. Une petite idée en passant.
    Pourquoi nous, les couples “cathos hétéros” ne nous joindrions pas au “kiss in”? En y allant en masse, dans un esprit de charité bien sûr, par milliers, on se met à coté d’eux et on s’embrasse.
    Ils s’apercevraient rapidement de ce que veut dire “majorité”, et puis si jamais leur venaientt à l’esprit de nous refouler, nous pourrions voir dans quel camp se trouve l’intolérance 🙂
    Au lieu de manifester en face, ce qui est anti-productif puisque les médias font tampon et se mettront toujours de leur coté, prenons nous à leur propre jeux, infiltrons les!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services