L'urgence éducative

Du 6 au 9 février, le Conseil pontifical pour la Culture se réunit en
Assemblée plénière, sur le thème «cultures émergentes des jeunes». Le Saint-Père leur a dit hier (traduction par Benoît-et-moi) :

"J'ai souvent exprimé, par exemple, ma préoccupation et celle de toute
l'Eglise pour ce qu'on nomme «urgence éducative», à laquelle il faut
sans doute associer d'autres «urgences» qui affectent les différentes
dimensions de la personne et ses relations fondamentales, auxquelles on
ne peut apporter de réponse évasive ou banale. Je pense, par exemple,
aux difficultés croissantes dans le domaine de travail ou à l'effort
pour rester fidèle aux responsabilités au fil du temps. Il s'ensuivrait,
pour l'avenir du monde et de l'humanité, un appauvrissement non
seulement économique et social mais surtout humain et spirituel: si
les jeunes n'espéraient plus ou ne progressaient plus, s'ils
n'inséraient plus dans la dynamique historique leur énergie, leur
vitalité, leur capacité à anticiper l'avenir, nous retrouverions une
humanité repliée sur elle-même, privée de confiance et d'attitude
positive envers l'avenir.

[…] Ainsi le vénérable Paul VI
adressait cet appel aux jeunes du monde: «C'est au nom de ce Dieu et de
son Fils Jésus, que nous vous exhortons à élargir vos cœurs aux
dimensions du monde
, à entendre l'appel de vos frères, et à placer
ardemment vos jeunes énergies à leur service. Luttez contre tout
égoïsme. Refusez de donner libre cours aux instincts de violence et de
haine qui engendrent les guerres et leur cortège de misères. Soyez
généreux, purs, respectueux, sincères. Et construisez avec enthousiasme
un monde meilleur que celui actuel»."