L'UOIF ne nous aidera pas contre la loi Taubira sans exiger une contrepartie

Le pasteur Saïd, converti de l'islam, évangélise aujourd’hui les banlieues. Il a été
consterné d’apprendre que Frigide Barjot avait tenté de rallier l’UOIF à la « Manif pour tous ». Il déclare dans un entretien à Présent :

"C’est vrai que contre le « mariage pour tous », il y a un combat à mener
à l’unanimité, mais je ne peux pas me vendre, je ne peux pas pactiser,
je ne peux pas adhérer à d’autres courants religieux au nom de ce que je
défends. Je ne vais pas faire de compromis. […] Aller demander, supplier, se mettre à genoux et oser dire :
« Vous êtes notre espérance »… Non, Christ est mon espérance, et ma vie
est en Christ ! Même si nous sommes dans ce monde avec toutes ces
valeurs qu’on renverse, ce n’est pas parce qu’on est en état de
faiblesse face à un gouvernement que je vais pactiser ou faire un
compromis avec une des personnes avec lesquelles je ne peux pas
m’entendre
. Je peux m’entendre avec les personnes ; ce sont mes frères
en humanité mais pas en religion, et ils ont une doctrine à laquelle je
ne peux pas adhérer
. Frigide Barjot est fragile, elle ne connaît pas le
vrai visage de l’islam, sa doctrine, ses valeurs, ni la condition de la
femme dans l’islam pour oser y rallier la cause catholique à ce
niveau-là. Car une fois qu’ils auront donné leur aval, que
demanderont-ils en échange ? C’est ça la question et cela l’a toujours
été : c’est la politique du grignotage, ils ne donneront rien sans
demander quelque chose en échange
. Surtout si elle leur dit que nous
remporterons la victoire grâce à eux. « Nous vous avons aidés, à vous de
venir nous aider pour la polygamie. 
» Ou pour le vote.

[…] Si elle vient demander de l’aide par rapport au projet Taubira,
c’est une opportunité pour les musulmans d’apporter un soutien, mais
toujours en contrepartie d’un échange sur un long terme.
Donnant-donnant
. […] N’oubliez pas qu’il y a un double discours chez les musulmans. Il y
en a qui ont déjà marché contre le « mariage pour tous » et tant mieux,
mais, en interne, il y en a qui n’en ont strictement rien à faire de
cette échevelée qui arrive et qui mendie quelque chose. […] Les musulmans peuvent faire un beau sourire et promettre
d’aider contre le « mariage pour tous », mais concrètement il n’y aura
pas grand monde, sinon quelques groupes de personnes, mais les
responsables ne se mettront pas en porte-à-faux, ce n’est ni leur
stratégie, ni leur tactique, le croire est un leurre
."