Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

L’Union européenne bride la recherche sur le mythe de ses “Pères fondateurs”, ces imposteurs

L’Union européenne bride la recherche sur le mythe de ses “Pères fondateurs”, ces imposteurs

Dans un entretien publié dans Valeurs actuelles, Philippe de Villiers évoque son nouvel ouvrage consacré aux mythes fondateurs européens, “J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu”.

Ce livre est né d’une rencontre avec un éminent professeur de l’Université Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la question européenne. Il m’a appris que les archives secrètes sur la « construction européenne » étaient déclassifiées et qu’elles contenaient des vérités dérangeantes. Aujourd’hui, l’Union européenne se fragmente, se délite. Depuis longtemps, j’avais l’intuition qu’il fallait remonter à la source pour comprendre d’où venait la grande dérive.

Cette remontée à la source, comme vous dites, relève plutôt d’un travail universitaire… Pourquoi rien n’a été encore publié par les scientifiques ?

Parce que les « scientifiques » comme vous dites, ont vu leurs recherches bridées et même verrouillées par l’Institution, qui monte la garde. À la Sorbonne, on m’a tout expliqué : L’enseignement de la «construction européenne », en droit, en sciences politiques, en histoire, est exclusivement concentré sur les chaires « Jean Monnet » et aussi des modules d’enseignement qui ont pour caractéristique commune d’être financées par Bruxelles. Les universitaires sont curieux mais pas téméraires, ils ne veulent pas perdre leur chaire, leur charge d’enseignement, leur éditeur. Car l’Institution prohibe les recherches aventureuses. Elle est le sanctuaire qui abrite le Mythe.

Vous auriez donc fait le travail que les scientifiques n’osent pas entreprendre ?

Exactement. J’ai constitué des « brigades d’explorateurs » qui sont parties à l’assaut des archives, à Stanford, à Washington, à Lausanne, à Moscou, à Berlin… Elles ont ramené des casiers de documents confidentiels incroyables. On a étalé ça sur le zinc comme les pécheurs à la criée du Guilvinec. J’ai trié les mètres cubes d’archives explosives. J’ai tout mis en perspective, en publiant 111 pages de fac-similés. Le résultat est là : l’envers du décor est apparu. Ce n’est pas du tout ce qu’on nous avait dit.

Et pourquoi ce titre ?

Il vient d’une conversation avec Maurice Couve de Murville, l’ancien ministre des Affaires étrangères de De Gaulle. Alors que nous évoquions la genèse de l’unification européenne, il a soupiré en levant les bras au ciel : « Ah l’Europe ! « L’Europe des Pères fondateurs » ! Cher Philippe, si vous voulez savoir, il vous suffira de tirer sur le fil du mensonge et tout viendra. » J’ai tiré… et tout est venu.

« Tout », c’est-à-dire quoi ?

Tout ce qu’on nous a fait croire, tout ce qu’on nous a promis, tout ce qu’on nous a fait miroiter… le fameux « rêve européen » de la fusion des nations, qui s’est fracassé sur le réel : l’Europe-puissance, protectrice, attractive, prospère… les «États-Unis d’Europe »…

Ce que vous appelez « le Grand Mensonge »…

Oui. Il n’y a pas de dérive : le grand mensonge, c’est que le gène déconstructeur qui mine et désagrège l’Europe d’aujourd’hui était déjà dans l’ADN du corps d’intention des Pères fondateurs.

Et quel est donc ce gène déconstructeur ?

Il figure en toutes lettres dans la péroraison des « Mémoires » de Monnet qui annonce le programme génétique à venir : « Ai-je assez fait comprendre que l’unification européenne n’a pas sa fin en elle-même ? Elle est un processus… Elle n’est qu’une étape vers les formes d’organisation du monde de demain. » C’est la seule phrase écrite de sa main. Ce qui intéresse Monnet, ce n’est pas l’idée d’une super-nation, la constitution d’un super-état […]

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Cela rejoint tout à fait les thèses de Pierre Hillard , comme son livre sur la marche irrésistible du NOM , qui date de quelques années . J espère que le livre de de Villiers va au fond des choses jusqu à publier l appartenance des précurseurs à certains think tank , voir à la fm et que cela est fouillé .

  2. Le 9 mai 1950, dans un texte considéré comme fondateur de l’Europe, Robert Schuman avait déclaré ”…l’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble. Elle se fera par des réalisations concrètes, créant d’abord une solidarité de fait. …”
    Sur chaque chèque de banque, les lignes destinées à indiquer le montant ne sont pas un trait mais en fait une microligne d’un texte reproduisant cette phrase en attaché et sans ponctuation LEUROPENESEFERAPASDUNCOUPNIDANSUNECONSTRUCTIONDENSEMBLEELLESEFERAPARDESREALISATIONSCONCRETESCREANTDABORDUNESOLIDARITEDEFAIT
    Vous pouvez le vérifier sur votre chéquier en prenant une loupe d’horloger.
    Ce qui veut dire que chaque fois que vous signez un chèque vous souscrivez à cette proposition (c’est un acte PERFORMATIF puisqu’un chèque est un document contractuel) et l’approuvez implicitement : ce mantra a donc été dit des milliards de fois et continue de l’être chaque jour.
    Il n’est donc pas étonnant d’entendre tous nos politiciens haut de gamme répéter à l’envie ce mantra à intervalles réguliers et accélérés et sous une formule lapidaire, en déclarant qu’il faut ”relancer l’Europe”.
    Le plus amusant est de constater comment depuis quelques années la solidarité en question est en train d’évoluer (= se barrer en c… pour parler clair !)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services