L'Union Civile : on n'en veut pas, non plus !

Alors que l'UMP, en la personne de Patrice Gélard, s'obstine à croire que l'instauration d'une union civile ou PACs amélioré (comme si on pouvait améliorer un mal) offrirait une porte de sortie au gouvernement, le rejet de leur amendement par la gauche prouve bien que personne n'est dupe :

"Il s'agit du fer de lance de notre combat contre le mariage homosexuel.Il s'agit de proposer des améliorations aux régimes d'union établis pour les couples de même sexe. Nous examinons ici le principal amendement [espérons qu'ils aient des arguments plus solides, NDPC] de notre groupe, celui qui présente une alternative par rapport au dispositif que nous soumettent le gouvernement et la commission des Lois"

Voici ce que disaient Christine Boutin et Jean-Frédéric Poisson à ce sujet :

"Ce projet est un piège et un mensonge. Je m’explique : une union civile avaliserait ce que nous combattons, à savoir la reconnaissance par la société d’une union entre deux personnes de même sexe. De plus, elle validerait le principe que sous-tend le projet Taubira, c’est-à-dire qu’il faut répondre à toutes les revendications de toutes les minorités et encadrer toutes les situations. On imagine sans peine les dérives à venir… Une alliance civile serait considérée par les associations LGBT, comme par la Cour européenne des droits de l’homme, comme discriminatoire. Comment ne pas la comprendre comme un pas supplémentaire vers et en attendant le « mariage » ?" [Christine Boutin]

"L’alliance civile repose sur un principe que nous combattons : elle consiste à institutionnaliser une union entre personnes de même sexe en lui conférant un certain nombre de droits très proches du mariage, notamment la responsabilité partagée et l’autorité parentale. La politique repose sur l’art du compromis et la recherche du meilleur posible, mais ce compromis-là n’est pas le bon : le même enchaînement mécanique qui existe entre mariage, adoption, PMA et GPA, se retrouvera avec l’alliance civile. Elle ralentira le processus, oui, mais ne changera rien.[Jean-Frédéric Poisson]

Il faut exiger le retrait pur et simple de la loi Taubira dénaturant le mariage et ne rien lâcher !

6 réflexions au sujet de « L'Union Civile : on n'en veut pas, non plus ! »

  1. Antoinette Ducret

    Si ces personnes désirent tant unir leur vie, leurs biens, dans une vie commune, ce qui est du ressort de la vie privée, qu’ils aillent trouver un notaire et se fassent “notifié” ce qu’ils désirent, acte qu’ils paieront avec leur argent … !
    Et voilàààààààà ………!!!!!!

  2. colettedepau

    il ne ns reste plus qu’a expliquer à tous que le mariage sans adoption PMA et GPA n’existe pas !! beaucoup confondent et je crois qu’il faut recentrer l’information sur ce point DIRE et RÉPÉTER SANS CESSE MARIAGE =PMA = GPA claire neirinck ds son exposé au sénat explique que le problème actuel de l’Espagne est l’exigence de la GPA “comprise” ds le contrat et qu’ils ne savent comment s’en sortir

  3. Cosaque

    Le Député de notre circoncription, Jean-Marie Tétard (UMP), s’est opposé à la loi Taubira uniquement parce que le projet n’était était proposé par la gauche et non par l’UMP. il aurait effectivement appelé ce projet “Union civile”. autrement dit son opposition n’est rien d’autre que de la jalousie.
    Mais il a dit plusieurs fois qu’en tant que Maire cela ne le gênera pas le moins du mond de “marier” ce genre de couples.
    Sur le fond il est d’accord à 100 % avec le “Gouvernement”. idem pour la Sénatrice Sophie Primas (UMP)

  4. stephe

    Il faudra certainement faire comprendre à l’UMP que le traitement réservé aux parlementaires qui voudraient mettre cela en place sera le même que celui mis en œuvre actuellement contre ce gouvernement irresponsable.

Laisser un commentaire