Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

L’UE va privilégier la Turquie à Chypre

Pour Daoudal, l’UE est prête à sacrifier Chypre pour faire avancer les négociations avec la Turquie :

"La Commission européenne doit publier le 8 novembre prochain son rapport sur les « progrès » de la Turquie dans ses négociations d’adhésion à l’Union européenne. Or, de progrès, il n’y en a pas, […] ce qui pourrait conduire l’Union européenne à interrompre les négociations. Mais les maîtres de l’Europe refusent une telle perspective. […] Pour l’ouverture des négociations, ils avaient déjà trouvé une misérable combine, […] en acceptant que l’Union européenne ouvre des négociations d’adhésion avec un pays qui ne reconnaît pas l’un des pays de cette union. […]

C’est ce dont le rapport du 8 novembre devrait prendre acte. […] Alors la présidence finlandaise de l’Union européenne a trouvé un truc : on pourrait débloquer les relations commerciales avec la partie turque de Chypre, qui est sous embargo international puisque personne ne reconnaît la «République de Chypre Nord» mise en place par les Turcs en 1974. Et si l’on permet le commerce avec les Turcs de Chypres, les Turcs d’Ankara permettront le commerce avec la République de Chypre… En fait il n’y a là rien de nouveau. En 2004, la Commission européenne avait déjà proposé de rompre l’embargo […]. Mais cela n’avait pu être réalisé en raison de l’opposition de Chypre.

D’autre part, il ne s’agit pas d’une invention de Bruxelles, ni d’Helsinki, mais tout simplement d’une revendication turque, en forme de chantage : nous arrêterons notre embargo sur la République de Chypre si vous arrêtez l’embargo sur Chypre Nord. Autrement dit, la présidence finlandaise propose à ses partenaires de se plier aux exigences d’Ankara. […] Il ne reste plus désormais qu’à faire plier le gouvernement de Nicosie (qui n’a guère les moyens de résister, comme on l’a vu lors de l’ouverture des négociations), et la Turquie aura remporté une nouvelle victoire…"

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il y a plus qu’une volonté de faire entrer la Turquie en Europe.
    C’est une obsession et tous les moyens seront les bons.
    Aucun homme politique du système ne refusera la Turquie. Sarkosy en tête.
    C’est pour eux la seule possibilité de ne pas être contré par la Franc-maçonnerie.
    C’est cette dernière qui veut l’entrée de la Turquie en Europe, pour casser définitivement, l’âme chrétienne, de nos pays, la France en particulier.
    Ne soyons pas parano, mais la France est particulièrement visée, à cause de son histoire et du fait qu’elle est, et restera, la « fille aînée de l’Eglise »

  2. C’est ce qu’on appelle se déculoter, non ?
    C’est lamentable, mais cela ne fait que confirmer ce que je pense : TOUT sera fait (toutes les concessions, toutes les compromissions, toutes les capitulations) pour forcer l’entrée de la Turquie au sein de l’UE.

  3. A ce sujet, il serait bon de rafraichir la mémoire de nos dirigeants actuels et de certains turcophiles qui voudraient tant (on ne comprend pas pourquoi ?) faire rentrer la Turquie dans l’Europe.
    N’oublions pas que ceci se passait en 1974, il y a seulement 32 ans, l’invasion de Chypre, et de quelle manière !!!!
    (épuration ethnique, pillages, viols, tortures du “même pays qui nous intime l’ordre” de les faire rentrer dans l’Europe:
    voici le lien:
    http://www.tlfq.ulaval.ca/AXL/Europe/chyprenord.htm

  4. Pour alimenter encore le débat sur l’entrée de la Turquie dans l’Europe, voici un lien sur la réaction de Ali Babacan, ministre de l’Economie Turque après le vote de la loi au Parlement Français sur l’impossibilité de négation du génocide arménien.
    Ce sire nous explique quelles sont les valeurs fondamentales de l’Europe et que la France ne les respecte pas, Edifiant !!!!
    vu sur la chaine français CCTV.com
    lien:
    http://www.cctv.com/program/journal/20061013/103757.shtml

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services