Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

L’UE doit repenser et renforcer ses frontières extérieures et renforcer sa relation avec l’Afrique. 

L’UE doit repenser et renforcer ses frontières extérieures et renforcer sa relation avec l’Afrique. 

La Fédération,  – Mouvement Fédéraliste Français, membre de l’UPI (Union Paneuropéenne Internationale), anime depuis plusieurs années le partenariat Eurafricain, où des responsables de terrain européens et africains échangent régulièrement leurs préoccupations et visions sur des questions communes.

Sur cette base, le 12 décembre 2009, la Fédération a proposé à l’AG de l’UPI une motion  concernant les relations de l’Europe avec l’Afrique. Cette motion a été adoptée à l’unanimité. Elle proposait déjà des solutions concrètes, notamment :

  • pour mieux gérer les flux migratoires africains, en oeuvrant avec les diasporas africaines vivant en Europe,
  • pour développer des relations équilibrées entre l’Europe et l’Afrique et sauvegarder leurs intérêts conjoints.

Aujourd’hui,  en janvier 2020, la Fédération confirme et aggrave son constat de décembre 2009. Elle apporte ici un cri d’alarme. Il faut vraiment mobiliser les opinions européennes et les gouvernements européens sur les risques économiques, politiques et sécuritaires existant en Afrique. Au demeurant, avec le renouvellement des accords de Cotonou, (organisant les relations de l’Union Européenne avec les pays ACP – Afrique, Caraibes, Pacifique), l’UE doit repenser et renforcer ses frontières extérieures et renforcer sa relation avec l’Afrique.

Le moment est venu de mobiliser encore davantage les pays membres de l’UPI . C’est l’objectif de la présente motion proposée au vote de l’Assemble Générale le 7 février :

MOTION

A) L’Union Paneuropéenne Internationale attire l’attention des Etats Européens, des entreprises européennes, et d’une manière générale, des opinions européennes sur l’importance, pour l’Europe, des enjeux et responsabilités liés au développement de l’Afrique :

a1. L’Europe doit aider l’ensemble des Etats africains, francophones, anglophones et lusophones, à développer des mesures pour mettre en sécurité leur avenir, notamment :

  • pour protéger leur patrimoine environnemental et leurs ressources naturelles,
  • pour maîtriser, sinon réduire, les risques de prédation économique par les grandes puissances  (Chine, Etats-Unis)

a2. Les Etats européens, eux-mêmes, doivent davantage se concerter pour répondre au « challenge africain », 

  • pour coordonner leurs initiatives en Afrique,
  • pour mieux accompagner les autres initiatives en faveur des Etats Africains, notamment les programmes de l’ONU et de la Banque Mondiale.

B/ L’Union Paneuropéenne Internationale décide de créer une commission Europe-Afrique chargée de rassembler toute information à même de sensibiliser les opinions européennes et les Etats européens, notamment, sur les thèmes suivants :

b1. ENVIRONNEMENT

  • Impact des nouvelles initiatives de la Chine sur l’environnement en Afrique (risques de déforestation, pression foncière, pêche..)

b2. HAUTES TECHNOLOGIES

  • Impact de la compétition Chine/Etats-Unis en Afrique (notamment, numérique, intelligence artificielle)
  • Conditions d’une coopération accrue entre l’Afrique et l’Europe en matière par exemple d’intelligence artificielle, de sécurité maritime ou encore de lutte contre le réchauffement climatique.

b3. IMMIGRATION ET DIASPORAS AFRICAINES

  • Enquête sur les diasporas africaines vivant en Europe
  • Rationalisation et simplification des politiques de l’UE en direction de l’Afrique.
  • Soutien aux migrants souhaitant créer des entreprises dans leurs pays d’origine
  • Contribution réelle des Etats Européens à la défense dans le Sahel.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. On ne peut pas d’un côté lutter contre la “France Afrique” et de l’autre se plaindre des conséquences du retrait des français…
    Si les populations fuient vers l’Europe c’est sans doute que c’était mieux avant…
    Afrique du Sud et Algérie sont là pour rappeler que quelque soit le niveau de développement d’un pays on peut très vite retourner à l’âge de pierre…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services