Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : François

Ludovine de La Rochère va être reçue par le pape

De Jean-Marie Guénois :

"Ludovine de La Rochère, présidente du mouvement de la «Manif pour Tous», doit être reçue jeudi 12 juin au matin par le pape François, avec qui elle aura un échange à l'issue de la messe privée où elle est invitée, dans la résidence Sainte Marthe du Vatican. C'est à la suite d'un courrier adressé par Ludovine de la Rochère à François, le 24 janvier 2014 – jour où le Pape recevait le président de la République, François Hollande -, que cette invitation à Rome est parvenue au siège de la «Manif pour Tous».

Chaque matin – sauf ce mardi où François, légèrement indisposé, a dû annuler sa messe et tous ses rendez-vous – le Pape reçoit ainsi une trentaine de personnes. Dont certaines personnalités, qui lui sont ensuite présentées et avec qui le pape s'entretient individuellement. […]

Le mouvement Manif pour Tous est certes non confessionnel, mais ses déclarations contre le «gender» et sa mobilisation pour la défense de la famille – un thème très cher au cœur du Pape, qui a convoqué deux synodes à ce sujet pour l'automne 2014 et 2015 – ont été très remarquées sur le plan international. Et en particulier par le Vatican où cette action, fort appréciée, a été suivie de très près.

À Rome, on s'est notamment réjoui de voir des Français rassembler des familles de tous horizons pour combattre le mariage homosexuel et les projets d'adoption pour les couples de même sexe. Satisfaction également de voir que ce combat qui est loin d'être fini a donné des idées à de nombreux autres pays et qu'il sert à présent d'exemple.

C'est donc tout autant pour ses actions passées que pour le futur que la présidente de la Manif pour Tous est invitée jeudi par le Pape. Tout en refusant de «juger» les personnes homosexuelles – comme François l'a dit à son retour des JMJ cet été, en ligne directe avec la pastorale de l'Église catholique – le Pape, quand il était archevêque de Buenos Aires et encore aujourd'hui, a toujours marqué sa désapprobation pour des législations qui affaibliraient la famille fondée sur l'union durable d'un homme et d'une femme et sur la filiation père-mère-enfant."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]