Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sciences

Luc Montagnier : «Ce vaccin est un poison.»

Luc Montagnier : «Ce vaccin est un poison.»
Le Professeur Luc Montagnier était invité au Parlement du Luxembourg le mercredi 12 janvier pour parler du vaccin, accompagné de la généticienne Alexandra Henrion Caude.

Le professeur français Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, a dénoncé devant les députés luxembourgeois le fait que le monde scientifique, politique et médiatique est soumis à une «immense campagne de marketing» des grands groupes pharmaceutiques décidés à vendre par force un sérum contre le covid, une «maladie assez bénigne» qui ne serait en rien comparable à la «peste ou le choléra».

Âgé aujourd’hui de 89 ans, le virologue estime que les variants du covid sont provoqués par les vaccins.

La Chambre des députés était amenée à débattre de deux pétitions publiques :

  • une première dirigée contre l’obligation vaccinale, qui a récolté quelque 11 500 signatures,
  • une seconde demandant d’interdire l’administration de vaccins de «type thérapie génétique» aux enfants (4 700 signatures).

Le professeur français Christian Perronne, également invité, a déclaré :

«Ce vaccin ne repose sur aucune référence scientifique. Ce produit n’est pas un vaccin. Il faut arrêter le délire».

La directrice de recherche Alexandra Henrion-Caude a ajouté :

«Les vaccins ne disposent pas encore de la maturité suffisante. Au lieu d’établir une obligation vaccinale avec un sérum toujours en cours de développement, les politiciens feraient mieux de renvoyer les scientifiques dans les laboratoires afin d’établir un vaccin efficace qui empêche les transmissions du virus.»

Gouvernement et députés seront amenés à débattre la semaine prochaine sur l’introduction d’une obligation vaccinale au Luxembourg.

Même les plus provaccins ne nient pas que le sérum puisse provoquer des effets secondaires indésirables. Ces effets peuvent être graves. Cécile Paulus, venue accompagner mercredi les pétitionnaires militant contre l’obligation vaccinale, est une de ces victimes.

«J’avais de forts doutes à me faire vacciner, mais je me suis décidée à sauter le pas le 25 mars 2021. Quelques jours plus tard, j’ai ressenti de fortes douleurs. À un moment, j’étais à moitié paralysée».

Les médecins ont diagnostiqué chez elle le syndrome de Guillain-Barré. Il s’agit d’une affection rare dans laquelle le système immunitaire du patient attaque les nerfs périphériques.

«Neuf mois plus tard, je souffre toujours».

Au Luxembourg, 11 décès ont été signalés dans la foulée d’une vaccination contre le covid.

Lors du débat, a été citée la multiplication de myocardites et de péricardites, des thromboses, des embolies ou des morts subites, y compris de «centaines de sportifs». Le dentiste Dr Romain Blum estime que les «effets secondaires sont négligés».

«Je peux vous assurer qu’un véritable tsunami d’effets secondaires nous attend».

Partager cet article

14 commentaires

  1. Il faut arrêter d’appeler ça un vaccin. C’est un traitement génétique ARNm, destiné à provoquer une maladie auto-immune, où le système immunitaire détruit les cellules de notre corps ayant été forcées à produire ces protéines “spike”.

    Déjà, au départ, faire produire du “spike” était un mauvais choix, on sait à présent qu’il provoque des coagulations, donc des micro-thromboses (et parfois des macro-thromboses) là où il apparaît.
    Ces destructions auto-immunes entraînent des dégâts sur les tissus qui y sont exposés, en premier lieu les vaisseaux sanguins où se répandent les éléments du traitement ARNm. Résultat, les parois des vaisseaux produisent du “spike”, sont détruites par le système immunitaire, et donc les capillaires fuient – plus de coagulations, plus de thromboses, plus de dégâts. Plus d’effets secondaires indésirés, plus ou moins graves, parfois mortels.

    Pourquoi y a-t-il une telle hausse de la mortalité chez les 15-65 ans, à votre avis?
    Bienvenue au “vaccin” qui tue plus que le virus qu’il prétend combattre…

  2. Il faut appeler cela la piqûre et préférer dire “je suis (ou ne suis pas) piqué” plutôt que vacciné.

    • “Piqué”, c’est le mot juste pour bien des gens !
      “Inoculé” leur convient aussi plutôt bien, pour ceux qui veulent nous persécuter.
      Quant aux injectés malgré eux, je partage leur colère et il me tarde que les coupables paient.

  3. De par leur fonctionnement, les injection d’ARN artificiel des entreprises Pfizer ou Moderna ne sont pas de vrais vaccins.
    Un vrai vaccin serait constitué de coronavirus atténué ou dévitalisés. En général, une telle préparation est tellement peu agressive qu’il faut l’accompagner d’adjuvants irritants pour que l’organisme réagisse et identifie bien le virus comme agresseur. Par la suite, le système immunitaire réagi contre tout les éléments de l’enveloppe du virus, ce qui pérennise son efficacité lorsque des mutations arrivent.
    C’est le cas du vaccin produit par l’entreprise nantaise Valneva, efficace et peu dangereux, pourtant interdit en France, utilisé en Grande Bretagne.

    Ces injections de Pfizer et Moderna introduisent donc de l’ARN, c’est à dire de l’information génétique, qui a pour effet de faire fabriquer par l’organisme du receveur la fameuse protéine spike, qui est dans l’état actuel des connaissances, la plus agressive du virus. On donne à notre corps une information génétique pour qu’il produise un poison.
    En soit la démarche s’apparente au discours des pervers qui nous incitent à nous faire du mal.

    Notre organisme va apprendre à se défendre contre cette protéine et les virus ou les cellules qui en sont porteurs. Cela explique la protection partielle que ces injection offrent, peu de temps contre le coronavirus.
    La fonction de la protéine Spike est de se fixer sur les cellules. les protéines Spike produites à la suite de l’injection d’ARN n’échappent pas à cette règle. elle vont donc se fixer sur les cellules à leur disposition :

    – cellules sanguines
    – cellules des vaisseaux sanguins
    – cellules des organes fortement irrigués, cœur, poumons, cerveau, gonades, pancréas,…

    Or notre système immunitaire, comme dit plus haut, va s’attaquer aux cellules porteuses de cette protéine Spike.
    On enregistre donc logiquement de nombreux effets délétères de ces injections d’ARN artificiel. Thromboses, myocardites, péricardites, etc…
    On observe ausi de nombreux AVC, ou simplement des dépressions sévères et durables chez de sujets qui n’y étaient pas prédisposés. La molécule Spike pouvant franchir la barrière hémato-encéphalique.

    On voit par ailleurs des cancers foudroyants surgir et tuer leur porteur en 2 à 3 mois sans rémission possible.

    Ces accidents apparaissent avec une fréquence telle que n’importe quel autre vaccin ou traitement médicale serait arrêté et interdit pour la population générale.

  4. Lorsque 80 % d’une population d’un pays est vacciné contre la variole, la variole est éradiquée. Si 90 % d’une population est vaccinée contre la polio, la polio disparaît, au point que les cas de polio qui surgissent actuellement sont dus à des vaccins mal conçus !

    Quand ils sont bien utilisés et bien conçus, de vrais vaccins ont fait reculer ou disparaître de grandes faucheuses.

    91 % de la population française a reçu des injections de code génétique industriel des world company, et pourtant il n’y a jamais eu autant de contaminations. L’épidémie flambe comme elle n’a jamais flambé !…

    Ces injections ne sont donc simplement pas efficaces contre les dernières mutations de cette maladie. Elles ne limitent ni la contagion, ni la gravité des infections. En fait elles n’ont simplement aucun impact.

    • Renseignez-vous ! lorsque la vaccination contre la polio a été rendue obligatoire en France, en fait, la polio avait déjà disparu ! du fait de l’hygiène : égouts et eau potable partout ! lorsque la vaccination contre la variole a eu lieu à Londres (fin XVIIIe siècle, et oui ! Edward Jenner, ça ne date pas du tout de Pasteur …), la variole s’est répandue partout, à tel point qu’il y a eu une véritable révolte de la population … etc … etc … etc, la tuberculose a disparu aux Etats-Unis sans vaccination, la Peste a disparu sans vaccin … bref, il y en a plein de choses à revoir dans la religion vaccinale ….

      • Certes, toutefois gardons-nous de contribuer à l’amalgame entre religion et dogmatisme ou fanatisme.
        D’une part il existe une définition légitime de la religion, logiquement (et non psychologiquement) inévitable – cf. incomplétude.
        D’autre part en matière de fanatisme et de dogmatisme, les tenants du matérialisme athée n’ont de leçon à donner à personne – l’hystérie covidiste n’est pas un cas isolé.

  5. Effets de la vaccination sur l’épidémie
    https://www.youtube.com/watch?v=_x-eozrCCNM

    Impact des vaccins sur la mortalité excessive de 2021 en EU par le
    Prof. Patrick Meyer
    https://www.youtube.com/watch?v=eDSBcpCtORo

  6. “…et il n’y aura de repos, ni jour ni nuit, pour ceux qui adorent la bête et son image, ni pour quiconque aura reçu la marque de son nom”. (Ap 14,11)

  7. D’après le docteur Raoult, si je l’ai bien compris, il ne faut pas confondre “mutants” et “variants”. Les mutants perdent de leur virulence alors que les variants sont comme les gremlins, de plus en plus méchants, au mois les quinze premiers jours. Autrement dit, le pseudo-vaccin ARN peut être soit mutagène, soit variogène. C’est un peu la roulette du “voyage au bout de l’enfer”. Dans les quinze jours, si vous avez quinze ans, vous risquez une thrombose. Mais dans quinze ans, c’est la maladie auto-immune ou orpheline assurée et vos enfants auront des bras comme des ailes de chauve-souris. Les filles-mères se verront proposer des contrats mirobolants par Big Pharma pour offrir leurs cellules souches foetales à l’industrie pharmaceutique en pleine expansion grâce aux pandémies à répétition. Ce sera le Meilleur des Mondes. Ne croyez pas un mot de ce que je vous raconte !

    • Si un lecteur épargné par l’hystérie collective se demande ce que dit vraiment Raoult:
      Chaque vague naît d’un nouveau variant et meurt des mutations continuelles.
      En effet environ 1/200 est viable, les 199 autres débilitantes (pour le virus).

  8. Petite pièce au dossier de la folie covidienne :
    Vu aujourd’hui à Aurillac, Pharmacie importante du centre ville une affiche hallucinante : je cite sans omettre

    ‘A la suite d’une réduction drastique des livraisons nationales du Vaccin Pfizer
    Nous proposons actuellement le vaccin Moderna
    Deux vaccins au fonctionnement comparable et à l’efficacité identique !
    Merci pour votre compréhension
    La ¨Pharmacie du Gravier

    Fin de citation : chacun appréciera le degré d’abrutissement complet de ce pharmacien, qui est en phase avec une tente de vaccination ouverte depuis peu sur le parking du Gravier !!! Il y avait la queue aujourd’hui vers 11h ce matin !

    Tiens, les livraisons Pf en panne ??? Fonctionnement comparable, efficacité identique !!! Je rêve et dégaine mon tél pour prendre l’affiche en photo…

    Les français sont hypnotisés, comme les danois l’ont été (cf presse danoise ces derniers jours qui elle présente ses excuses au peuple d’avoir suivi les politiques). Désolé pour les compatriotes de ma petite patrie, ils sont d’une conitude incommensurable : ils ont toujours des années de retard et tombent dans tous les panneaux (… voilà c’est dit !)

    Ce qui est très intéressant à noter c’est que le propagande tire vers le mélange des injections: si un jour vous recherchez la responsabilité, ce sera celle de QUI : Pfizer ou Moderna ??? ou AZ ? ou JJ ? ou… QUI ?

    Bon, rassurons-nous, cette farce est bientôt finie !?!

  9. Pour étayer mon pcdt post ; https://reseauinternational.net/contaminations-formes-graves-effets-secondaires-pour-chaque-nouveau-mensonge-quinze-aveux-pitoyables/

    Il y a un twit de BFM avec l’inénarrable K Lacombe et les sectateurs habituels qui vous vantent le panaché :
    l’hétérogénéité des vaccins, c’est mieux !!!

  10. Dans son “Rapport de surveillance du vaccin Covid-19” de la semaine 42, en page 23, l’autorité sanitaire britannique reconnaitrait que le vaccin fait perdre à l’injecté son immunité naturelle, définitivement.
    J’espère trouver des détails et commentaires sur cette information.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services