Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

LREM : La Retraite En Moins pour les mères de famille

LREM : La Retraite En Moins pour les mères de famille

Édouard Philippe a martelé au cours de son allocution pour présenter le projet de réforme des retraites : « Les femmes seront les grandes gagnantes ».

Aujourd’hui, les pensions des femmes sont inférieures de près de moitié à celle des hommes. Ce qui est une demi-vérité : c’est la pension des mères de famille qui est inférieure de près de moitié à celle des hommes… et des femmes qui n’ont pas eu d’enfant.

Le système actuel prévoit une majoration de huit trimestres d’assurance-vieillesse en compensation d’un arrêt d’activité dû à la maternité et à l’éducation d’un enfant. Il prévoit également un bonus de majoration de 10 % pour chaque parent à partir du troisième enfant.

Le nouveau système propose de favoriser les parents dès le premier enfant avec une majoration des droits à la retraite de 5 % par enfant, dès le premier. Ces 5 % pourront être partagés entre les deux parents et seront par défaut attribué à la mère. Ce qui signifie que les mères de 3 enfants et plus seront pénalisées par le nouveau système. Ce mercredi, Édouard Philippe a proposé d’ajouter aux 5 % de majoration par enfant, une majoration supplémentaire de 2 % (donc 7 %) à partir du troisième enfant.

Concernant les pensions de réversion, sachant que dans 9 cas sur 10, ce sont les femmes qui en bénéficient à la mort de leur conjoint., le projet présenté par le Premier ministre prévoit d’harmoniser les règles de réversion à 70 % des ressources du couple, sans condition de ressources (contre 60 % maximum dans le système actuel). Mais il n’a pas précisé à partir de quel âge cette pension pourra être reversée au conjoint survivant. Dans le rapport de Jean-Paul Delevoye, cela devait être à partir de 62 ans. Ce qui constitue un désavantage par rapport à l’ancien système, dans lequel certaines personnes pouvaient la toucher à partir de 55 ans.

Enfin, Édouard Philippe assure que la revalorisation du minimum de retraite à 85 % du smic net (1000 euros) bénéficiera aux femmes, plus souvent sujettes aux faibles revenus. Mais cette mesure ne vaut que pour les carrières complètes, et beaucoup de femmes n’ont justement pas de carrière complète.

Le projet de loi sera présenté en conseil des ministres le 22 janvier. Juste après la grande manifestation du 19 janvier pour demander le retrait de la loi sur la bioéthique.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services