Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

LREM et le « renouveau de la vie politique française » : une vaste foutaise

Selon une note du Cevipof:

"La thématique centrale de la République en marche (LREM) est celle du « renouveau de la vie politique française ». Ce projet de renouvellement en profondeur des pratiques politiques passe par le recrutement de candidats issus de la société civile pour les élections législatives de 2017. L’analyse des profils des 529 candidats officiels de LREM montre qu’un véritable rajeunissement caractérise ces candidats dont une majorité n’a pas eu de véritable activité partisane. On remarque également une certaine mixité des sensibilités politiques même si les sensibilités de gauche restent fortement dominantes. Néanmoins, le renouveau s’arrête là. En effet, la plupart de ces candidats ont eu dans le passé un engagement de type politique assez diversifié et leurs origines socioprofessionnelles sont particulièrement étroites.

Méthodologie : Les résultats reposent sur l’analyse biographique des candidats".

  • 33% d’entre eux viennent de la gauche au sens large (y compris Europe-Écologie-Les Verts, EELV), dont 24,8% du Parti socialiste (PS),
  • 15% sont issus de la droite (LR, Union des démocrates et indépendants, UDI, divers droite),
  • 12,3% du MoDem
  • 39,7% n’ont pas de proximité politique particulière.

Presque la moitié de ceux qui ont été déjà élus viennent de la gauche. De la même façon, 23% de ceux qui ont été déjà élus viennent de la droite contre 9% des novices. On perçoit ici les effets de la reconversion des anciens élus, notamment socialistes en direction de LREM. 

Capture d’écran 2017-06-26 à 21.27.29

Dans l’ensemble, ces derniers détiennent des mandats locaux, surtout au niveau municipal. On remarque néanmoins 25 députés, dont la quasi-totalité appartenait à la gauche puisque 21 étaient au PS, 2 au PRG, 1 EELV et 1 seulement LR (Bruno Le Maire).

Au sein des 32 conseillers régionaux, 11 appartenaient au PS, 6 étaient classés « divers gauche » et 10 étaient inscrits au MoDem.

Dans la population des 76 maires qui se portent candidats, 23 avaient été élus sur des listes PS, 7 sur des listes « divers gauche », 6 sur des listes PRG mais 13 sur des listes « divers droite », et 11 sur des listes MoDem.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!