Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Lorient : la grotte de Lourdes profanée

Lu ici :

"Les membres du comité d'entretien du site de la Grotte Notre-Dame de
Lourdes ont constaté des dégradations. L'autel a été profané. Sa croix
de marbre blanc a été brisée en trois morceaux, à coups de lourdes
pierres, qui ont été retrouvées sur place. Le Christ en fonte, qui ne
date que de l'an passé, est cassé. Par ailleurs, une demi-douzaine de
poteaux, destinés à soutenir les stations du Chemin de croix, ont été
brisés, d'autres ont été emportés.

Ce sont des passants qui ont signalé ces méfaits récents. La nouvelle a
suscité une vive émotion dans le quartier. Quelques membres du comité
d'entretien se sont réunis, mercredi soir, pour évoquer les mesures à
envisager pour la protection de ce lieu de culte. Il n'est cependant pas
question de fermer ce site «qui a pour vocation d'accueillir les
fidèles». Excédés par les malveillances à répétition, des bénévoles ont
décidé d'expliciter et de renforcer la signalisation de ce «terrain
privé, propriété du diocèse de Vannes, à la charge de la paroisse de
Plouay et réservé au recueillement».
Ils se proposent d'exercer une
surveillance accrue du site, car «les exactions ont assez duré. Cela
devient vraiment pénible, voire irritant». Le préjudice pourrait
avoisiner le millier d'euros. La mairie a été informée et une plainte a
été déposée à la gendarmerie".

Non, je ne suis plus assez crédule pour laisser quelques heures aux indignés de circonstances pour se manifester. Dénoncer la cathophobie ne rapporte pas de voix. Nos politiques en sont convaincus.

Partager cet article

9 commentaires

  1. “Dénoncer la cathophobie ne rapporte pas de voix. Nos politiques en sont convaincus.”
    “Dénoncer la cathophobie ne rapporte pas de voix” effectivement, puisque ces voix sont déjà acquises à l’UMP.

  2. Dénoncer la cathophobie n’est pas la solution… Les Lech Walesa & co n’ont pas dénoncé la cathophobie, ils ont défendu les droits fondamentaux, le bien commun élémentaire. Tant que les cathos défendront leur propre chapelle et tout ce qu’ils veulent lui associer, les choses vont empirer. Le vrai catholique défend le bien commun, la justice, les petits, la beauté. Qui sait défendre les familles victimes de ces profanations avec les mots justes et efficaces? Qui défend les 8 millions de pauvres (oui, 8 millions) qui n’ont pas de quoi faire face à leurs dépenses quotidiennes ? Des gens qui font comme Christine Boutin qu’on laisse dire “j’ai une responsabilité majeure qui va sans doute participer à la pacification mondiale” (sic!!!). Tant que cela continue, tant qu’on laisse les faux cathos comme elles continuer et cela continue, le malheur va progresser. Il est là, le problème. Saint Louis rendait-il la justice avec ce petit esprit? Bayard avait-il cette étroitesse? Louis XIII avait-il cette complaisance et ce cynisme? S’ils étaient là aujourd’hui, ils sauraient – eux – défendre les victimes de ces vandales et autres vauriens. Ils sauraient ce qu’il faut dire, ce qu’il faut faire. Ce n’est même pas compliqué, c’est même magnifique et exaltant. Tant que vous ne le faites pas, tant que vous n’avez pas la juste action devant un fait, cessez de vous lamenter et de geindre. C’est de l’hypocrisie, de la complicité, et même parfois du contre-témoignage. Et il faut faire attention, le Ciel n’est que pour les justes.

  3. Vous êtes lucide, Lahire…
    Je note également que, pour les fidèles, il s’agit seulement “d’actes de malveillances” qui sont “pénibles, voire irritants”. Rien de bien grave, dans leur esprit. Tout au plus, une violation de la “propriété privée du diocèse de Vannes”.
    Tant que les catholiques eux-mêmes n’auront pas retrouvé la notion de ce que sont un sacrilège et la profanation d’un sanctuaire, il est inutile d’attendre des autorités qu’elles le fassent à leur place.
    Dit autrement : puisque les cathos s’en fichent, les athées aussi. C’est aussi simple que cela.

  4. Bien que j’espère me tromper, je pense comme vous…
    Et il y a quelqu’un à qui on peut écrire pour dénoncer ces faits? Parce que si nous on le fait pas…

  5. Le prologue de Clisson, ce week-end prochain.

  6. “Tant que les catholiques eux-mêmes n’auront pas retrouvé la notion de ce que sont un sacrilège et la profanation d’un sanctuaire, il est inutile d’attendre des autorités qu’elles le fassent à leur place.”
    Je ne dirais pas mieux d’AncillaDomini.

  7. MILICES CATHOLIQUES !

  8. C’est absolument lamentable d’évaluer le préjudice en “euros”. On est vraiment dans la fiente morale.

  9. Je partage l’avis de Marguerite et je vais expliquer pourquoi. Je déteste le mot de cathophobie parce qu’il est copié sur toutes les phobies de ce monde impie, hypocrite et désacralisé.
    J’appelle celà la haine de Jésus-Christ, de Son Église : “in odium fidei”, en haine de la foi.
    N’attendez pas des autorités civiles qu’elles condamnent les sacrilèges commis envers la Croix. Les abjectes campagnes de diffamation du Saint Père Benoît XVI et de l’Église ne se sont pas produites sans l’adhésion du plus grand nombre.
    Et la majorité des catholiques se tait devant ces sacrilèges scandaleux. Et donc, les profanateurs continuent parce que personne ne les arrête, ne leur inspire une crainte sacrée et ils font ce que Jésus dit : ils piétinent les choses saintes.
    Les évêques doivent enfin protester vigoureusement auprès des autorités civiles.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]