Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’opinion publique aspire à un renouvellement politique

A l'approche des élections municipales et européennes, Guillaume Bernard livre à JOL son analyse sur la fracture entre les élus et les électeurs. Extraits :

"[…] Plus globalement, l’opinion publique (il suffit de constater les taux d’abstention) aspire à un renouvellement de la classe politique, non dans le seul but de changer le personnel élu mais afin que la politique, elle-même, cesse d’être confuse. Ce qui détourne les citoyens de leurs élus (et des institutions), c’est le sentiment que les promesses électorales ne sont pas tenues et que les mesures sont prises de manière désordonnée, sans plan ni vision d’ensemble, parfois même pour répondre à des intérêts particuliers. Dans l’ensemble, les Français sont prêts à des réformes, mais à la condition que les enjeux soient loyalement présentés et que les efforts soient équitablement répartis. […]

La logique voudrait que la perte de confiance envers l’exécutif national se traduise par une progression de l’opposition et ce d’autant plus que l’effet de balancier (victoire au niveau local de l’opposition au niveau national) devrait jouer en sa faveur. Cela dit, l’exaspération des électeurs est, pour l’instant, plus susceptible de se manifester par de l’abstention et une progression du FN. […]"

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Si l’on regarde l’expérience du passé récent (ne serait-ce que la fin du 20e siècle et le début du 21e), pour moi un grand étonnement :
    Tout cela, incompréhension, méfiance et rejet –justifiés– des électeurs envers la plupart des élus, qui provoquent, chez ces même électeurs que nous sommes, exaspération et tentation d’abstention, n’empêche pas ces élus d’être élus –et ré-élus (ou bien leurs clones)–. Cela n’empêche pas ces élus de continuer à se comporter de façon toujours aussi médiocre ou/et lâche, minable, voire, comme actuellement, terriblement malfaisante. Ceci même s’ils sont élus de façon très minoritaire par rapport à l’ensemble des électeurs inscrits ou potentiels.
    Il y aurait des manipulations derrière tout cela que cela ne serait pas étonnant… A quand la séparation entre la Franc-maçonnerie (et autres officines occultes) et l’Etat ?
    Mais notre espérance est indestructible. De plus, nous devenons actuellement conscients que nous sommes très nombreux.

  2. le désintéressement des français pour le monde politicien vient pour l’essentiel du système des partis. Ce système amène au pouvoir non des hommes libres, mais des “pantins” livrés aux exigences de leur parti. Cela laisse libre court aux pressions occultes de ceux qui agissent en coulisse pour fixer les règles à observer.

  3. Maintenant que nous avons expérimenté ce que vaut notre Constitution face à des branquignoles et à des gens amoraux, le seul renouveau politique possible passe par une révision de la Constitution, sinon le peuple sera encore berné. Mais franchement, à part une guerre ou une révolution je ne vois pas comment la constitution sera modifiée par les partis actuels.

  4. Il est très difficile de combattre le système des partis. De Gaulle a tenté de le faire, mais ses héritiers l’ont trahi et n’ont pas été à la hauteur.
    Lutter contre l’instinct grégaire des médiocres est une tâche épuisante.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services