L'ONU veut imposer l'avortement au Pérou

Une telle injonction venant de l’ONU n’a rien d’inhabituel, mais elle est juridiquement de l’ordre de l’incantation car aucun traité international ne considère l’avortement comme un droit ni sa légalisation comme une obligation. Le Comité des droits de l’homme outrepasse donc ses droits mais la pression exercée est réelle.