Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Loi Taubira : l’Eglise et l’obéissance aux lois

L'enseignement de l'Eglise est constant et très clair sur cette question. De Léon XIII (encyclique sur la liberté humaine du 20 juin 1888), ce double rappel sur le devoir de ne pas obéir aux lois contraires à la loi divine et la dénonciation de l'erreur de vouloir restreindre la loi de Dieu à la sphère privée.

Lire ceci d'une encyclique qui a plus de 120 ans incite à dire comme le chevalier de Charette qu'il est vieux comme le diable ce monde qu'ils veulent sans Dieu :

"C'est un devoir très réel de respecter le pouvoir et de se soumettre aux lois justes : d'où vient que l'autorité vigilante des lois préserve les citoyens des entreprises criminelles des méchants. Le pouvoir légitime vient de Dieu, et celui qui résiste au pouvoir, résiste à l'ordre établi de Dieu ; c'est ainsi que l'obéissance acquiert une merveilleuse noblesse, puisqu'elle ne s'incline que devant la plus juste et la plus haute des autorités.

Mais, dès que le droit de commander fait défaut, ou que le commandement est contraire à la raison, à la loi éternelle, à l'autorité de Dieu, alors il est légitime de désobéir, nous voulons dire aux hommes, afin d'obéir à Dieu. Ainsi, les voies à la tyrannie se trouvant fermées, le pouvoir ne rapportera pas tout à soi ; ainsi sont sauvegardés les droits de chaque citoyen, ceux de la société domestique, ceux de tous les membres de la nation ; et tous enfin participent à la vraie liberté, celle qui consiste, comme nous l'avons démontré, en ce que chacun puisse vivre selon les lois et selon la droite raison. […]

D'autres vont un peu moins loin, mais sans être plus conséquents avec eux-mêmes; selon eux, les lois divines doivent régler la vie et la conduite des particuliers, mais non celle des Etats; il est permis dans les choses publiques de s'écarter des ordres de Dieu et de légiférer sans en tenir aucun compte ; d'où naît cette conséquence pernicieuse de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Mais l'absurdité de ces opinions se comprend sans peine. Il faut, la nature même le crie, il faut que la société donne aux citoyens les moyens et les facilités de passer leur vie selon l'honnêteté, c'est-à-dire selon les lois de Dieu, puisque Dieu est le principe de toute honnêteté et de toute justice; il répugnerait donc absolument que l'Etat pût se désintéresser de ces mêmes lois ou même aller contre elles en quoi que ce soit.

De plus, ceux qui gouvernent les peuples doivent certainement à la chose publique de lui procurer, par la sagesse de leurs lois, non seulement les avantages et les biens du dehors, mais aussi et surtout les biens de l'âme".

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et le dieu de la Gauche éternelle a lui-meme invoqué un jour “la force injuste de la loi” !
    Donc, coup double contre la loi Taubira qui, selon ses propres dires, veut “changer la civilisation”.

  2. “il faut que la société donne aux citoyens les moyens et les facilités de passer leur vie selon l’honnêteté, c’est-à-dire selon les lois de Dieu, puisque Dieu est le principe de toute honnêteté et de toute justice” Cela fait malheureusement assez longtemps que la société fait obstacle à l’honnêteté de la vie des citoyens.

  3. Il faut dire que le “ralliement” à la république demandé par Léon XIII était ambigu et/ou que certains , jusqu’à nos jours , ont voulu le comprendre comme une soumission ….

  4. “C’est le président François Mitterrand qui osait parler de « la force injuste de la loi », sans provoquer de contestation parce que l’on sait que le ressort véritable des régimes de droit – et la démocratie s’honore d’être un tel régime – est le respect le plus rigoureux de la liberté intérieure. Ce qui peut se traduire par le terme d’objection de conscience. La définition la plus simple du totalitarisme, c’est le déni de l’objection de conscience, qui envoie les hommes et les femmes de conviction dans les camps de redressement mental.”
    Gérard Leclerc, Chronique lue sur Radio Notre-Dame le 24 avril 2013
    http://www.france-catholique.fr/La-force-injuste-de-la-loi.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]