Loi Taubira : le gouvernement se radicalise

Titre bien vu de Marie Piloquet dans Présent :

"Les grands mots sont de sortie. A l’heure du débat au sénat sur la
loi Taubira, le monde politico-médiatique dégaine ses plus grands
mensonges, ses plus belles invectives
, exaspéré par tant de ténacité et
de motivation… Toutes les attaques sont permises : elles fourmillent. […]

Il suffit de jeter un œil
au Luxembourg pour voir ces pauvres porteurs de sweat de La Manif Pour Tous, ces pauvres joggeurs mal vêtus, traînés au poste de police le plus proche et verbalisés illico presto pour « organisation d’une manifestation ludique sans autorisation » !

Il faut les comprendre : ils sont victimes de « harcèlement ».  […] Tellement harcelés, les pauvres, qu’ils en viennent à voir des anti
partout… surtout lorsqu’ils retrouvent leur voiture emboutie dans la
rue, à l’instar de la sénatrice écologiste Esther Benbassa. […]

Alors oui, ils sortent les grands mots. Les gros
mots. Ils parlent de « terrorisme », de « djihad antirépublicain », de
« monstre hideux ». Parce qu’une opinion n’a pas le droit de braver leur démocratie et qu’ils ne sont guère habitués à tant de ténacité." [Lire la suite]