Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Loi de bioéthique : un projet de loi humanicide

Loi de bioéthique : un projet de loi humanicide

La Marche pour la vie s’alarme des dispositions contenues dans le projet de loi de bioéthique actuellement débattu au parlement.

Certaines propositions, en passe d’être adoptées, sont alarmantes :

  • Le diagnostic pré-implantatoire des aneuploïdies (DPI-A) accélère la voie de l’eugénisme de laboratoire. Il va permettre de détruire les embryons porteurs d’une anomalie chromosomique.
  • La création d’embryons transgéniques et chimériques et l’intégration de cellules humaines dans l’embryon animal, qui va permettre la modification du génome humain.
  • L’allongement de la durée de culture des embryons in vitro, qui ouvre la voie à la culture d’êtres humains en laboratoire. Demain l’utérus artificiel ?
  • La suppression du délai de réflexion de huit jours avant une interruption de grossesse dite « médicale » (IMG), qui permet d’avorter un enfant imparfait jusqu’à la veille de la naissance. Désormais il n’y a même plus besoin d’y réfléchir. L’acte sera quasi-mécanique.

Les promoteurs de cette loi de bioéthique transforment l’être humain en objet manipulable, marchant et jetable. Alors que l’engouement semble général pour les questions de protection de la planète, qui protège encore l’être humain ?

La Marche pour la vie, épicentre de la défense de la vie humaine en France, rejoint la mobilisation de toutes les personnalités, associations et collectifs qui s’opposent au projet de loi de bioéthique : la Fondation Jérôme Lejeune, Philippe de Villiers, Marchons Enfants !, La Manif Pour Tous, Alliance Vita, l’archevêque de Paris, Monseigneur Aupetit, le Comité protestant évangélique pour la dignité humaine (CPDH),…   

Partager cet article

3 commentaires

  1. L’opinion publique, même si elle est majoritairement défavorable à cette révision de loi, semble ne pas vouloir en faire une croisade. C’est comme ça depuis le vote du mariage pour tous, si ce n’est pas de la loi Veil. Pourquoi ne pas adopter d’autres éléments de langage, plus en vue et susceptibles de questionner nos opposants? par exemple, “la Loi restaure l’esclavage”:
    – fabriquer des enfants, les arracher à leur filiation pour satisfaire le désir de certains adultes…
    ça existait déjà avant la PMA, ça s’appelle l’esclavage !
    – cultiver des êtres humains, sélectionner les meilleurs pour satisfaire nos besoins…
    ça existait déjà avant la PMA, ça s’appelle l’esclavage !

  2. Concernant la modification du génome humain, permettez-moi de vous faire remarquer qu’il est aujourd’hui une porte déjà ouverte et au moins aussi préoccupante : avec les encouragements de toutes les grandes nations, des milliards sont investis dans la recherche d’un vaccin contre le Covid 19 selon la technique de l’ARN messager consistant à modifier le génome des personnes vaccinées. Au prétexte de l’urgence, d’ici quelques mois l’OGM humain sera passé dans les mœurs. Les quelques lois nationales et internationales qui s’opposent encore à ces manipulations génétiques deviendront caduques. Il serait intéressant que les médias et ONG chrétiens publient quelques explications sur cette technologie “prometteuse” que tout le monde vante.

  3. Sur fond de racisme et de dénonciation de l’esclavage ils sont entrain d’organiser l’esclavage généralisé à un point dépassant même l’imagination

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services