Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

L’officier de réserve, auteur de la lettre ouverte à M Hollande, suspendu

Sur NDF : 

"« Mon Commandant d’Unité vient de m’informer de la suspension temporaire de mon engagement dans la réserve opérationnelle. Je ne peux plus participer jusqu’à nouvel ordre aux missions dévolues à mon Unité. Aucun motif ne m’a été signifié » (suite).

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Monsieur de Charrette et nos soldats de Vendée étaient aussi suspendus avant que le peuple ne vienne les chercher… Cet Officier de réserve n’est pas suspendu, il est rendu à sa liberté! qu’il en face bon usage.ONLR

  2. Suspension temporaire ? Combien de temps? Bravo à cet officier. La décision de Hollande montre que ce dernier a bien été touché puis frappé.

  3. La Grande Muette qui se met à parler… Quel crime impardonnable !
    A force de gesticuler et de frapper dans tous les azimuts, ils vont finir par se faire mal. A se demander même s’ils ne se dépêchent pas de faire passer le maximum de leurs mesures toxiques car ils ne croient plus guère en leur avenir…

  4. « Aucun motif ne m’a été signifié » : et voilà : l’arbitraire le plus total !
    Halte à la dictature Hollande !

  5. Nous sommes revenus 107 ans en arrière avec l’affaire des fiches. Tous les officiers qui sont contre la loi taubiresque sont d’ores et déjà fichés.
    @ jb : si tous les militaires pouvaient être suspendus, ils retrouveraient ainsi une pleine liberté de penser ET d’agir pour le bien du pays.

  6. Le manque d’honneur de ce gouvernement est assez ecoeurant. Le courage aurait au moins voulu qu’on fournisse un motif à cet officier.

  7. Encore un général qui a voulu faire briller à peu de frais ses étoiles palissantes !
    J’espère que cet officier s’en moque : officier de réserve d’une armée morte !

  8. Ne nous emballons pas. Ce qu’a subi ce jeune officier de réserve est effectivement indigne.
    Toutefois, il a choisi de politiser d’emblée sa mésaventure en publiant sa lettre au président de la république. Il a donc, délibérément, commis deux fautes : s’affranchir de la voie hiérarchique et manquer à son devoir de réserve.
    N’oublions pas, au surplus, qu’il se plaint d’avoir été inquiété alors même qu’il ne manifestait pas.
    Je ne pense pas que nous avons besoin de ce type de “martyr”…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services