Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement

Location d’utérus, vente d’enfants, conception de triplés, avortement : le monde de demain est déjà là

Une mère porteuse américaine, enceinte de triplés, a entamé des poursuites contre le père biologique afin d'obtenir le droit de garder l'un des bébés. En effet, l'acheteur (33000$ plus 6000$ par enfant) lui a demandé d'avorter de l'un des bébés.

La mère porteuse n'a aucun lien génétique avec les triplés, issus de la fécondation d'ovules d'une donneuse par les spermatozoïdes du futur père. Mais elle explique :

"La mère s'attache aux enfants qu'elle porte pendant neuf mois (…) qu'elle soit ou non liée génétiquement aux enfants. Le processus d'attachement est à la fois psychologique et physique. Il ne peut être (…) diminué par l'existence d'un contrat écrit de gestation par autrui (GPA)."

Une clause du contrat de vente précise que le père peut demander l'avortement de l'un des bébés en cas de grossesse multiple. La mère porteuse, qui avait accepté cette possibilité, a finalement refusé d'avorter :

"Ce sont des êtres humains, je me suis attachée à ces enfants".

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services