Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Location d’utérus : Petra De Sutter nous sort la distinction entre la bonne et la mauvaise GPA

Gynécologue, chef du département de médecine reproductive à l’hôpital universitaire de Gand, la sénatrice belge Petra De Sutter est chargée par le Conseil de l’Europe d’un rapport sur la gestation pour autrui (GPA). Accusée de conflit d’intérêts en raison de ses activités cliniques en Belgique et de ses liens scientifiques avec une clinique indienne de GPA, elle est défendue par les médias qui veulent distinguer la bonne de la mauvaise GPA… Elle déclare ainsi à La Libre Belgique :

"Tous les groupes politiques sont opposés à la GPA commerciale, mais le CDH l’est également à la GPA altruiste. […]

Le vote en commission est prévu le 15 mars à Paris. Son issue dépendra de qui est présent, qui ne l’est pas et ce sera la même chose lors du vote en plénière de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe en avril ou en juin. Il est clair que ça va être difficile, notamment à cause de la pression exercée par des associations telles que "No Maternity Traffic", "La Manif pour tous", la "Federation of Catholic Associations in Europe"… Une manifestation est d’ailleurs prévue le 15 mars à Paris.

[…] On m’a bombardée "championne de la GPA", alors que j’ai toujours été opposée à la GPA commerciale. Au début, cela m’a fait extrêmement mal car, si je me suis engagée en politique, c’est par conviction, pour changer les choses en mieux en m’inscrivant dans la nuance. En tant que scientifique, j’ai toujours travaillé dans l’écoute et le respect des différentes positions, mais j’ai compris que, sur cette question, il s’agissait d’une bataille idéologique. Elle est extrêmement violente, mais je ne renoncerai pas. […]

Que préconise votre rapport à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe ?

Il est destiné à aider chacun des Etats membres à légiférer. Il condamne la GPA commerciale, met en garde contre la "GPA à basse technologie" pratiquée sans encadrement médical et demande que l’adoption bénéficie d’un soutien plus important. Sa conclusion souligne l’importance de rapprocher les différentes juridictions dans la lignée des travaux menés au niveau mondial par la Conférence de La Haye de droit international privé. Elle l’a fait en matière d’adoption et elle a commencé à le faire pour la GPA.

Ce rapport n’envisage donc pas l’interdiction pure et simple de la GPA comme le réclament certains…

Il ne se prétend pas parfait, car toute maternité de substitution entraîne des risques médicaux et soulève des questions éthiques. Cependant, que cela nous plaise ou non, la GPA existe. Fermer les yeux sur cette réalité ne la fera pas disparaître."

Condamner l'injustice ne la fera pas disparaître, alors règlementons le vol, le crime… Qu’elle soit source de profit commercial ou arrangement entre personnes, la GPA implique de graves conséquences pour les femmes et bafoue les droits les plus élémentaires de l’enfant. La GPA déshumanise la mère « porteuse » et l’enfant. La femme est considérée comme une simple  » gestatrice  » de l’enfant qu’elle doit abandonner à la naissance pour le remettre au commanditaire. Même si c'est gratuit, ce n'est pas vraiment altruiste : la GPA fait en effet de l’enfant un objet de contrat, de vente ou d’échange. Cette pratique transforme l’enfant et le corps de la femme en marchandises.

Les mensonges de Petra de Sutter sont nombreux. Elle déclare par exemple "j’ai toujours travaillé dans l’écoute et le respect des différentes positions". Or la Commission chargée de ce dossier a  refusé de recevoir et d’entendre les représentants de la société civile opposés à la GPA

15mars

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services