Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

L’objection de conscience face à la culture de mort : la voie du martyre

Mgr Aillet a préfacé Pharmaciens hors-la-loi, Éditions de L’Homme Nouveau, ouvrage qui aborde l’objection de conscience du pharmacien sous ses différents aspects. Extrait de la préface :

O "Porte étroite, celle des justes, le courage de choisir la vérité offre à l’âme humaine les garanties d’une liberté authentique. En effet, il vaut mieux perdre son travail ou recevoir un blâme que de renoncer à suivre l’enseignement moral de l’Église. Le défunt pape indique les contours de cette voie, parfois celle du martyre, à laquelle est appelé le chrétien et insiste sur le respect dû à la dignité du pharmacien :

« Refuser de participer à la perpétration d’une injustice est non seulement un devoir moral, mais aussi un droit humain élémentaire. S’il n’en était pas ainsi, la personne humaine serait contrainte à accomplir une action intrinsèquement incompatible avec sa dignité, et ainsi sa liberté même, dont le sens et la fin authentiques résident dans l’orientation vers la vérité et le bien, en serait radicalement compromise. Il s’agit donc d’un droit essentiel qui, en tant que tel, devrait être protégé par la loi civile elle-même. Dans ce sens, la possibilité de se refuser à la phase consultative, préparatoire et d’exécution de tels actes contre la vie devrait être assurée aux médecins, au personnel paramédical et aux responsables des institutions hospitalières, des cliniques et des centres de santé. Ceux qui recourent à l’objection de conscience doivent être exempts non seulement de sanctions pénales, mais encore de quelque dommage que ce soit sur le plan légal, disciplinaire, économique ou professionnel » (E. V., n. 74).

Malheureusement, les pharmaciens sont aujourd’hui les victimes d’un système politicolégal qui les oblige à collaborer à des actes intrinsèquement pervers. Il leur est difficile d’échapper de nos jours à des pratiques gravement contraires à la dignité de la personne humaine, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. De manière prophétique, certains d’entre eux refusent d’entrer dans cette spirale caractéristique de la culture de mort. Leur témoignage brille comme un fanal indiquant le nord. Prions pour eux, pour tous ceux qui prennent des risques et mettent en péril leur activité professionnelle à cause de Jésus-Christ. C’est pourquoi nous, évêques, avons le devoir de soutenir le droit inaliénable qu’ont les pharmaciens à l’objection de conscience. Si nous n’élevons pas la voix, nous manquons à notre devoir d’annoncer l’Évangile de la vie."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services