Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

L’islamisme, la peste du XXIe siècle

L’historien allemand Hans-Ulrich Wehler affirme aujourd’hui dans le Kölner Stadt-Anzeiger (entretien en v.o.):

Wehler "Je suis d’avis que le fondamentalisme islamique est la peste politique du XXIe siècle et qu’il le restera, c’est une menace totalitaire. La critique des caricatures et du discours du pape correspond à un état d’esprit totalitaire, qui n’admet ni la concurrence ni les autres opinions".

L’historien critique également la décision du Deutsche Oper de Berlin de déprogrammer l’"Idomeneo" de Mozart, jugeant qu’il s’agit d’"une réaction de peur prématurée" face à une menace "de perturbation très vague". Pour Hans-Ulrich Wehler, jusqu’aux croisades chrétiennes,

"l’islam a été pendant 400 ans la religion qui s’est le plus propagée jusqu’à l’Espagne ou l’actuel Pakistan. Dans ces régions, l’islam a construit la plus grande société esclavagiste que le monde ait connu".

Les croisades ont été "une réaction à cette expansion véhémente, et les appréhensions chrétiennes ont été confirmées par la prise de Constantinople en 1453".

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. On peut légitimement s’interroger sur l’utilité et l’intelligence ou la perversité de programmer un opéra falsifié.
    Tout le monde aujourd’hui sait que le passage incriminé n’est qu’une provocation du “metteur en scène” et que Mozart n’a rien à voir dans cette histoire.
    Culture que deviens-tu?
    Donc c’est juste de le déprogrammer,mais la raison invoquée est stupide.

  2. Cette peste est clairement financée par l’arabie saoudite soit directement (avant le 11 septembre 2001,soit indirectement via des organisations dites caritatives.
    Ils financent écoles d’endoctrinement,envois de corans et même salaires pour les pauvres qui se convertissent à l’Islam.
    Hors, le monde occidental et notamment les etats-unis entretient de très bons rapports avec ce pays;ce qui suffit à démontrer que la fameuse guerre au terrorisme de Bush n’est qu’une mascarade.
    D’un point de vue économique c’est donc le pétrole que nous leur achetons qui nous tue.
    Je ne manquerai donc pas l’occasion de passer au biocarburant dès que disponible.

  3. Je crois qu’il est plus que jamais temps de (re) lire et de mettre en pratique l’encyclique du pape Léon XIII qui est d’une surprenante actualité : cette encyclique rappelle que le rosaire est un rempart de la chrétienté .
    -> : http://www.vatican.va/holy_father/leo_xiii/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_01091883_supremi-apostolatus-officio_fr.html
    Extraits :
    “L’efficacité et la puissance de cette prière ont été aussi expérimentées au XVIe siècle, alors que les armées innombrables des Turcs étaient à la veille d’imposer le joug de la superstition et de la barbarie à presque toute l’Europe. Dans ce temps, le Souverain Pontife saint Pie V, après avoir réveillé chez tous les princes chrétiens le sentiment de la défense commune, s’attacha surtout et par tous les moyens à rendre propice et secourable au nom chrétien la toute-puissante Mère de Dieu, en l’implorant par la récitation du Rosaire. Ce noble exemple, offert en ces jours à la terre et aux cieux, rallia tous les esprits et persuada tous les cœurs. Aussi les fidèles du Christ, décidés à verser leur sang et à sacrifier leur vie pour le salut de la religion et de leur patrie, marchaient sans souci du nombre aux ennemis massés non loin du golfe de Corinthe ; pendant que les invalides, pieuse armée de suppliants, imploraient Marie, saluaient Marie, par la répétition des formules du Rosaire et demandaient la victoire de ceux qui combattaient.
    La Souveraine ainsi suppliée ne resta pas sourde, car l’action navale s’étant engagée auprès des îles Echinades (Curzolaires) la flotte des chrétiens, sans éprouver elle-même de grandes pertes, remporta une insigne victoire et anéantit les forces ennemies.
    C’est pourquoi le même Souverain et saint Pontife, en reconnaissance d’un bienfait si grand, a voulu qu’une fête en l’honneur de Marie Victorieuse, consacrât la mémoire de ce combat mémorable. Grégoire XIII a consacré cette fête en l’appelant fête du Saint Rosaire.
    De même, dans le dernier siècle, d’importants succès furent remportés sur les forces turques, soit à Temesvar, en Pannonie, soit à Corcyre, et ils coïncidèrent avec des jours consacrés à la Sainte Vierge Marie et avec la clôture des prières publiques célébrées par la récitation du Rosaire.
    Par conséquent, puisqu’il est bien reconnu que cette formule de prière est particulièrement agréable à la Sainte Vierge, et qu’elle est surtout propre à la défense de l’Eglise et du peuple chrétien en même temps qu’à attirer toutes sortes de bienfaits publics et particuliers”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services