L'Islam exclusif en Tunisie

Lu ici, le durcissement prévisible dans ce pays :

"C'est dans un contexte de tensions intercommunautaires que le président tunisien, Moncef Marzouki, a visité samedi matin l'église orthodoxe russe de Tunis. Depuis quelques mois en effet, cette église est la cible de menaces d'islamistes qui ont recouvert les croix de sacs poubelles "car la Tunisie est islamiste", selon une des lettres reçues par la communauté. Ses membres ont porté plainte à trois reprises, en donnant la description complète du véhicule "conduit par un barbu" ainsi que le numéro de la plaque d'imatriculation, sans que l'enquête n'aboutisse à ce jour. Devant l'inertie des autorités, les orthodoxes de Tunisie ont donc médiatisé l'affaire, faisant intervenir en sus le consul de Russie afin que le gouvernement tunisien protège ce lieu de culte. Ce dernier a accueilli le président en visite sur les lieux, lequel a déclaré que "ces actes sont isolés et ne reflètent aucunement la compréhension du peuple tunisien des véritables préceptes de l'Islam qui bannit le fanatisme aveugle".
Mais les minorités religieuses du pays sont inquiètes. Le chef du gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, qui s'est montré désireux de promouvoir le "tourisme halal", a fait marche arrière devant l'inquiétude de la communauté juive locale : "Il n'y a pas de tourisme halal, il n'y a que du tourisme tout court. […] La Tunisie, pays ouvert et tolérant, accueillera chaque année comme à l'accoutumée le pèlerinage de Djerba". C'est en effet là que se tient la synagogue de la Ghriba, qui accueille chaque année environ 6.000 touristes juifs, et qui est la plus vieille synagogue du monde, datant du Ve siècle avant Jésus-Christ.

Par ailleurs, le parti Ennahda au pouvoir a confirmé sur sa page Facebook la venue, à son invitation, du cheikh Youssouf Al-Qardawi, récemment invité au congrès de l'UOIF en France et que le gouvernement français avait refusé de faire venir à cause de son "discours haineux". Très populaire dans les rangs du parti Ennahda, cet imam délivre ses prédications sur la chaîne qatarie Al-Jezeera; il est également un conseiller de l'émir du Qatar".

Une réflexion au sujet de « L'Islam exclusif en Tunisie »

  1. jejomau

    Si tout le monde boycotte ces pays sur le plan touristique, ils changeront d’avis. Il faut aller passer ses vacances dans des pays chrétiens qui ont de gros problèmes : Grêce, Chypre, etc… Donnons notre argent aux chrétiens. On a assez donné pendant 50 ans à ces populations : la haine qu’elles nous témoignent en échange est abominable et elle ne méritent plus notre attention alors que nos propres frères sont persécutés par cette engeance qu’on a nourrie et soignée…

Laisser un commentaire