Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

L’islam doit-il et peut-il changer ?

Soirée islam 5 avril

Ichtus propose une conférence-débat jeudi 5 avril à 20h entre Razika Adnani, philosophe et islamologue, et Annie Laurent. Guillaume de Prémare, délégué général dIchtus, explique l’enjeu de  cette rencontre.

Pourquoi organiser une conférence sur l’islam plutôt que sur l’islamisme ?

L’évolution de l’islam constitue l’un des grands défis de notre temps. Je pense que le massacre de Charlie Hebdo est un tournant dans la manière dont la question de l’islam est posée en France. Avant, il était difficile de parler de l’islam comme tel. Il était de bon ton de distinguer soigneusement « islam » et « islamisme », comme s’il s’agissait de deux réalités indépendantes et étanches l’une à l’autre. Aujourd’hui, l’islam comme tel est dans l’espace critique. L’idée que le terrorisme n’ait « rien à voir avec l’islam» est discréditée dans l’esprit public. 

En quoi cette rencontre entre Razika Adnani et Annie Laurent peut-elle être instructive et stimulante ?

Nous avons invité Razika Adnani et Annie Laurent parce que toutes deux considèrent qu’il est important de connaître et comprendre l’islam comme tel, comme religion et comme phénomène sociopolitique, si nous souhaitons discerner les enjeux de notre temps. Dans son dernier ouvrage sur l’islam, Annie Laurent a effectué un remarquable travail de synthèse sur ce qu’est l’islam, afin que les non-érudits puissent y voir clair. Quant à Razika Adnani, elle expliquetrès clairement le phénomène mondial de « réislamisation du monde musulman ». C’est un aspect essentiel à comprendre si l’on souhaite avoir une vision ajustée des défis posés par l’islam contemporain. Par ailleurs, elle propose une véritable réponse intellectuelle au fondamentalisme, en interrogeant d’une part l’islam dans ses sources et en appelant à une réforme qui s’appuie sur un déblocage de la raison dans la pensée musulmane.

Cette réforme de l’islam est-elle possible ?

Nos deux conférencières tenteront de répondre à cette difficile question. Pour Razika Adnani, « penser l’islam autrement n’est plus une question de possibilité ou de choix, c’est une question de responsabilité ». Elle pense qu’une évolution est possible parce que les attentats ont choqué également beaucoup de musulmans, qui ont pris conscience que l’islam ne pouvait continuer ainsi et devait se remettre en cause, et notamment sortir du littéralisme. Quant à Annie Laurent, elle parle, dans son dernier ouvrage, de « sursaut de la conscience musulmane », en se référant notamment au discours de président égyptien ElSissi devant l’université El-Azhar en décembre 2014. On pourrait également citer la récente remise en cause de la dhimmitude par le grand imam d’El-Azhar. Quoiqu’il en soit, il est impossible de faire l’impasse sur l’islam si l’on veut penser les enjeux contemporains. C’est pourquoi il est important de le connaître et d’en comprendre la dynamique historique actuelle et les évolutions possibles.

Dernier ouvrage de Razika Adnani : « Islam : quel problème ? Les défis de la réforme » – Ed. Upblisher, déc. 2017

Dernier ouvrage d’Annie Laurent : « L’islam, pour tous ceux qui veulent en parler mais ne le connaissent pas encore », Ed. Artège, 2017

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services