Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Homosexualité : revendication du lobby gay

L’Irlande catholique : c’est fini

Le titre de l'article d'Yves Daoudal sur son blog résume en trois mots les conséquences du choix des Irlandais lors du référendum sur le pseudo "mariage" homosexuel : "Feu l'Irlande catholique", ajoutant que le préambule de la Constitution irlandaise en devient presque blasphématoire, car désormais l'Irlande se place en contradiction complète avec ce texte :

"« Au nom de la Très Sainte Trinité, de laquelle découle toute autorité et à laquelle toutes les actions des hommes et des États doivent se conformer, comme notre but suprême, Nous, peuple de l'Irlande, Reconnaissant humblement toutes nos obligations envers notre seigneur, Jésus Christ… »"

Jeanne Smits revient elle aussi sur ce qu'elle qualifie à juste titre de "journée noire", soulignant que le "oui" ne l'emporte pas de si loin que ça :

"La fiction du « mariage » homosexuel et celle de l’« homoparentalité » font ainsi leur entrée dans un des derniers pays où l’on aurait cru la chose possible, et qui plus est par un vote populaire, ce qui ne s’est produit nulle part au monde jusqu’à ce jour.

Mais dire que « deux Irlandais » sur trois ont approuvé le « mariage » gay constitue une distorsion des faits. Le référendum n’a mobilisé que 60 % de l’électorat : sur les quelque 3,2 millions de votants potentiels, 1,2 millions ont voté « oui », soit 37,5 % des électeurs. Quelque 750.000 personnes se sont déplacées pour dire « non », malgré l’opprobre associé à ce choix.
Et c’est donc, en fait, d’une courte majorité que les « je ne sais pas » et les « je m’en moque » ont véritablement remporté ce référendum."
Néanmoins, que la majorité soit courte ou généreuse, le choix des Irlandais les éloigne de la loi de l'Eglise. L'Irlande catholique n'est plus. Elle qui avait su résister à l'avortement (qui reste illégal sauf en cas de danger pour la vie de la mère, ce qui est déjà trop), n'a pas su défendre le mariage. Le dernier bastion catholique en Europe vient de tomber.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services