Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

L’information de Radio Courtoisie contre la tyrannie médiatique

Dans Minute, Jean-Yves Le Gallou présente la nouvelle initiative de Radio-Courtoisie :

M "Réinformer, c’est informer à l’endroit et donner des outils contre la désinformation ; c’est donner un point de vue global sur l’information, y compris dans sa composante politiquement incorrecte. Réinformer, c’est remettre les faits en perspective, donner les arrière-plans […]. C’est donner à connaître des faits qui sont occultés ou dont certains aspects le sont […]. C’est aussi expliquer comment fonctionnent les médias dominants, par effets de grossissement et de minoration. Nous voulons restaurer une vraie hiérarchie de l’information. […]

La tyrannie médiatique, c’est l’imposition à l’ensemble de la société, y compris aux mondes politique et économique, des règles propres aux médias actuels : règles commerciales, qui consistent notamment à privilégier tout ce qui est émotionnel au détriment de tout ce qui est rationnel ; règles idéologiques, qui exigent la propagation des thèses de l’idéologie dominante […]

Henry de Lesquen, le président de Radio Courtoisie, parle d’une «émission d’actualité à 360 degrés». Qu’est-ce que cela signifie ?

Que l’objectif est de donner accès à la diversité des points de vue. Prenons un exemple : lors d’une paralysie organisée des transports publics, il faut faire considérer l’opinion des grévistes et du gouvernement mais aussi faire entendre celle des non grévistes et des victimes des grèves ! […]

Qui sont les « réinformateurs » ?

L’équipe comprend 25 personnes, […] ; à l’image de Radio Courtoisie, elle a des sensibilités variées : il y a des nationaux, des libéraux, des catholiques, des identitaires, des souverainistes. Cette diversité s’exerce dans la responsabilité et la liberté de chacun. […] Nous travaillons à partir de sources multiples : presse française et étrangère, y compris anglo-saxonne ; sites qui font eux aussi de la réinformation, comme Novopress et Le Salon beige ; sites de réflexion comme Europae Gentes ou Polémia ; et nous faisons travailler les moteurs de recherche dans la mesure où ceux-ci, n’ayant pas de conscience politique, ne sont pas forcément idéologiquement corrects."

L’émission diffusée en direct de 7h15 à 7h30 du lundi au vendredi, peut être (ré)écoutée sur internet.

Michel Janva (qui fait partie de l’équipe du mercredi)

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services