Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’individualisme à l’origine du délitement de la famille

GLes éditions Artège ont publié un ouvrage collectif intitulé La guerre civile perpétuelle, lequel évalue dans les ravages politiques de la modernité. On y trouve les contributions de : Miguel Ayuso Torres, Guillaume Bernard, Jacques Bonnet, Danilo Castellano, Bernard Dumont, Gilles Dumont, José Miguel Gambra, Carlo Gambescia, Isabelle H., Aude de Kerros, Teodoro Katte Klitsche de la Grange, Marc de Launay, Pierre de Lauzun, Alain Mescheriakoff, Dalmacio Negro Pavon, Monica Papazu, Claude Polin, Christophe Réveillard, Giovanni Turco.

Isabelle H., avocat au barreau de Paris, traite notamment de la guerre dans la famille, en prenant le cas de la France. En voici un extrait :

"Dans les faits, l'unité familiale en droit français est la cible de nombreux textes, de sources internes comme de sources externes, mais surtout de la jurisprudence, qui joue un authentique rôle normatif en raison de la généralité voulue de bon nombre de textes régulateurs qui laissent au juge toute latitude pour dire licite une situation de fait qui, auparavant, sous l'empire des mêmes textes, était prohibée au nom de l'ordre public. […]

La question est loin, en effet, de ne concerner que le cas du divorce. Toutefois c'est bien l'introduction de celui-ci qui a progressivement entamé la longue suite du dispositif de destruction de l'unité familiale […] La loi du 20 septembre 1792 instaurait […] le divorce affirmant dès son préambule que "la faculté de divorcer résulte de la liberté individuelle, dont un engagement indissoluble serait la perte".

Les bases sont donc posées : primat absolu de la volonté individuelle en matière de famille. […] Les textes actuels […] ont pour objectif d'assurer à l'individu la plénitude de ses droits, ce qui en matière de famille donne lieu à des situations allant jusqu'à l'absurde […] Ainsi, la famille au sens juridique traditionnel n'existe plus en tant que référence, elle est une forme parmi d'autres de "parentalité"."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services