Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

L’Inde ne recule pas devant le lobby LGBT

La Cour Suprême a décidé de ne rien lâcher et a confirmé la loi qualifiant l'homosexualité de crime, cassant un arrêt pris par un tribunal de New Delhi en 2009 qui dépénalisait les rapports entre adultes consentants de même sexe. La Haute Cour avait considéréque l'article 377 du Code pénal, qui criminalise les relations homosexuelles consenties, surtout la sodomie, constituait une "violation des droits fondamentaux" de la Constitution.

La Cour suprême en a décidé autrement, jugeant cet article conforme à la loi fondamentale.

Addendum : Evidemment, le lobby LGBT s'énerve et s'indigne que l'on puisse comprendre cette loi indienne. Or, il faut bien faire la distinction entre les personnes ayant des tendances homosexuelles, des actes homosexuels, actes contraires à la loi naturelle, et qui plus est, condamnés par l'Eglise. S'il apparait en effet que la condamnation des personnes homosexuelles en tant que telles serait clairement exagérée, la pénalisation des actes homosexuels peut se comprendre, surtout en regard de ce qui s'est produit après leur légalisation, avec leur promotion, notamment lors des infectes GayPride.

Partager cet article