Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

L’immigration n’est une chance pour personne

Extrait d'une tribune d'Yves Meaudre, président d'Enfants du Mékong, sur Liberté Politique :

"Pour éviter que ne recommence la tragédie de Lampedusa, il faut
retenir une seule idée : l’immigration n’est une chance pour personne.
C’est un drame pour tous, un retour du servage et du pillage avec la
complicité des bonnes consciences.

Comme ONG consacrée à l’aide aux enfants du
Sud-Est asiatique, pour nous qui depuis trente ans avons attaché nos
actions quotidiennes à des populations qui fuient la guerre, la faim ou
l’oppression politique, nous disons que l’immigration est le drame
absolu
. Un arrachement pour les parents qui ne reverront jamais leurs
enfants, pour les vieux qui n’ont comme sécurité que leur descendance,
pour les nations désorganisées qui perdent leurs futures élites
. Le cri
des évêques d’Orient qui appellent les chrétiens à rester en est le
symbole pathétique !

Beaucoup de nos contemporains ne réalisent
pas que l’immigration à laquelle ils condamnent des populations affolées
enrichit les trafiquants et les exploiteurs
. Parmi ces trafiquants, il y
a des policiers et des douaniers. On le sait : ces marchands de voyage
embarquent à prix d’or des désespérés qui engouffrent des fortunes
auxquelles a contribué toute leur parentèle.

Les chiffres donnent le vertige. Plusieurs des enfants exilés pris en charge par Enfants du Mékong
à Paris, retournaient à l’état servile dès leur départ de
l’association. Pendant un an ou plus, ils se retrouvaient dans des
ateliers clandestins de la Porte de Choisy pour rembourser leur passage.
Nos moralistes s’associent à ces trafiquants.

Comparer
l’immigration espagnole, italienne ou polonaise avec celle venant
d’Afrique est malhonnête. Il y a trop de drames aujourd’hui pour oser
dire que l’immigration est une chance. C’est une tragédie.
On vide
certains pays d’Afrique ou d’Europe centrale de leurs meilleurs médecins
parce que les ministères concernés (Santé, Finances) sont incapables de
changer la loi. Il suffirait de lever les numerus clausus de nos
facultés. Cela permettrait d’avoir plus de diplômés pour nos campagnes.
Résultat : on pille les pays pauvres de leurs meilleures ressources,
eux qui ont tant besoin de leurs rares médecins !

Oui,
l’immigration est un drame. Il faut se décider à aider les enfants à
vivre auprès de leurs parents
, c’est ce que fait Enfants du Mékong
depuis trente ans. Nous l’avons fait alors que la guerre se poursuivait
au Cambodge, nous l’avons fait en Birmanie alors que le régime était la
dictature que l’on sait, nous le faisons au Tibet. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services