Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’image de la société

Mensonge et verite (1)

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Pourtant les bobards autour du climat (l’objectif des 2°C sur 1 siècle devrait suffire à nous mettre la puce à l’oreille) ne rassurent pas.
    Quels sont les objectifs cachés ? Un gouvernement mondial ? le contrôle par la peur ?

  2. Excellent, cet édito. Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours.
    Quelle origine ?

  3. Ce n’est pas gentil , j’ai reconnu pas mal de mes voisins !!

  4. Excellent, résumé de l’attitude des “bobos-gogos” actuels (y compris certains chrétiens)!
    La tolérance à la frustration est devenue dérisoire dans nos sociétés nanties et permissives. En conséquence la plupart de nos concitoyens préfèrent les consolations immédiates – fussent-elles mensongères – au souci de devoir, dans l’inquiétude, retrousser ses manches pour éviter les catastrophes de demain.
    Freud disait forte justement que “l’homme se défend de la terreur par l’angoisse” [Autrement dit: pour pallier aux probables situations futures “terrifiantes”, on les anticipes dans une tension qui est certes onéreuse ; mais ceci conduit parfois à les éviter, et en cas d’échec de leur prévention, cette pré-mobilisation intellectuelle et affective, permet néanmoins de mieux les supporter et d’y survivre.]
    Cette attitude archétypale à été effacée de nos réflexes de survie par l’hédonisme ambiant, et aussi par la perte du sens de la Croix et des “tribulations de la vie” comme disait le Saint Padre Pio).
    On peut dire que maintenant, sous l’influence de la dictature du principe du plaisir immédiat (remontant à mai 68), les gens – par soucis d’éviter toute angoisse – se jette littéralement dans des situations qui deviendront terrifiantes à terme, s’ils persistent dans cet aveuglement volontaire.
    Conclusion: le principe du plaisir à court terme est incapable d’assurer notre survie, et surtout pas la sienne. Il serait plus que temps de s’en apercevoir!

  5. “Un mensonge qui rassure”
    Producteur: F.Hollande
    Metteur en scène: M.Valls
    Effets spéciaux: B.Cazevide
    La sorcière: C.Taubira
    La diablesse: N.Belkacem
    L’âne est joué par L.Fabius
    Les mensonges sont interprétés par M.Sapin.
    Les idiots utiles: N.Sarkozy, A.Juppé, V.Pecresse,B.Le Maire et d’autres…
    Avec la participation du Medef, de JC Junker et M.Schulz.

  6. Les bras m’en tombent, de ces commentaires naïfs. Non, les bobos sont friands des peurs colportées par tous les lanceurs d’alerte autoproclamés : climat, pesticides, nucléaire, médicaments, plantes OGM etc.
    Conclusion, ils préfèrent les mensonges qui font peur, sans déranger leur bonne conscience de gauche.

  7. Mais qui est le père du mensonge ?
    Le grand remplacement c’est maintenant : ministres de la “culture”, du “travail”, de l”éducation” “nationale”………

  8. Candide a raison, mais l’alerte ne rassure-t-elle pas les gogos qui croient à la protection qui s’en suivra ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services