Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Lille : le procureur requiert la liberté d’expression pour les Mères Veilleuses

Communiqué des Mères Veilleuses sur les suite de l'agression subie à Lille :

"L’homme, qui avait insulté et menacé d’un couteau une Mère Veilleuse, Dalila Safouane, durant la nuit du 12 au 13 juin 2013, a été condamné pour violence volontaire avec usage d’une arme. Les mères veilleuses restent déterminées à poursuivre leurs actions d’information des français sur les conséquences de la loi Taubira.

Les Mères Veilleuses, qui rassemblent plus d’un millier de femmes dans toute la France pour défendre la filiation humaine, sont soulagées de la condamnation, mardi 17 décembre, d’un homme qui avait insulté et menacé d’un couteau l’une d’elles, Dalila Safouane. La nuit du 12 au 13 juin, sur la Grand-Place de Lille, l’homme avait injurié cette mère de famille à plusieurs reprises, alors qu’elle participait à une action d’écoute et d’échange pacifiques sur les conséquences pour l’enfant de la loi Taubira. L’agresseur avait ensuite sorti un couteau, menaçant la mère veilleuse, ainsi qu’un passant qui tentait de s’interposer.

Les Mères Veilleuses se félicitent de constater que le parquet, qui s’était prononcé dans un premier temps pour une simple amende, s’est ravisé pour faire citer l’agresseur devant le Tribunal correctionnel de Lille. Le Procureur a en outre rappelé l'importance de la liberté d'expression, qui doit pouvoir s'exercer sans violence ni menace.

Âgée de 47 ans, Dalila Safouane vit dans la banlieue lilloise. Comme son avocat l’a expliqué à la barre, c’est son expérience de femme élevant seule ses trois adolescents qui l’a conduit à témoigner de l’importance pour un enfant de connaître ses parents biologiques et d’être, si possible, élevé par eux. Subissant elle-même les difficultés d’une situation qui s’est imposée à elle, elle a souhaité alerter sur la souffrance que peut engendrer le fait de priver volontairement un enfant de son père ou de sa mère.

Cette condamnation intervient une semaine après l’interdiction illégale par les CRS d’une manifestation déclarée des Mères Veilleuses parisiennes. Alors qu’elles marchaient sur le trottoir, une centaine de mères de famille, avait été encerclée et immobilisée pendant plusieurs heures dans le froid par les forces de l’ordre. Certaines, molestées, ont depuis porté plainte.

Né le 21 avril 2013, les Mères Veilleuses proposent dans plusieurs villes de France, des espaces de rencontres et d’échanges en profondeur sur les conséquences de la Loi Taubira et demandent son abrogation. Elles invitent chaque citoyen à se sentir concerné et à s’informer des débats actuels sur la famille (adoption, filiation, PMA, GPA, théorie du genre…), loin des conclusions hâtives, en prenant le temps et le recul nécessaires. Ce qui les réunit, c’est leur détermination à protéger pacifiquement le plus faible, l’enfant."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services