Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Lier le versement des fonds européens au respect des valeurs européennes ? Il ne va plus rester grand monde

D'Olivier Bault sur Réinformation.tv :

Unknown-27"La Commission européenne, soutenue par certains pays (France, Allemagne, Italie…) s’apprête à provoquer une nouvelle crise majeure dans l’UE. […] Il s’agit pour la Commission européenne non élue de lier le versement des fonds européens dans le cadre du budget pluriannuel qui sera décidé pour les années 2021 à 2027 au respect de l’état de droit et des valeurs européennes.

La Commission va faire connaître la version définitive de ses propositions lors du lancement officiel des discussions sur le prochain cadre budgétaire le 2 mai prochain. Un tel pouvoir arbitraire pour les instances européennes n’étant pas prévu dans les traités européens, ceux-ci sont contournés en expliquant qu’il s’agira par exemple de suspendre le paiement des fonds européens aux pays où l’indépendance de la justice ne sera pas garantie et ou l’on ne peut donc pas être sûrs que ces fonds ne seront pas dévoyés par des politiciens corrompus. Qui pourra juger de l’indépendance de la justice dans un pays de l’UE ? Ce pourrait être un vote à la majorité du Conseil européen sur demande de la Commission, une nouvelle instance « indépendante » ou bien la seule Commission. Dans tous les cas, il s’agirait de contourner l’exigence d’un vote à l’unanimité prévu pour imposer des sanctions à un pays membre en vertu de l’article 7 du Traité sur l’UE. Il ne serait plus questions de priver de ses droits de votes un État, qui ne respecterait par exemple pas les « valeurs européennes » de la majorité en refusant d’accueillir son quota d’immigrants, mais de le faire chanter en lui supprimant les fonds. Les premiers visés sont bien entendu les pays de l’ex-Europe de l’Est qui sont aujourd’hui les premiers bénéficiaires des fonds de cohésion. Néanmoins, d’après la commissaire Jourová, qui répondait en février aux objections du ministre des Affaires étrangères polonais, les agriculteurs français pourraient tout aussi bien se voir privés des subventions agricoles en cas de victoire du Front national aux élections. Il s’agit donc bien, sans changer les traités, de donner aux instances européennes un pouvoir arbitraire visant à limiter la démocratie et la souveraineté des nations.

Autre changement voulu par la Commission, les fonds de cohésion ne dépendraient plus des seuls critères de retard économique des régions bénéficiaires mais aussi à d’autres critères comme l’accueil des immigrants, ce qui permettrait de rediriger vers des pays comme la Grèce, l’Italie et l’Espagne (et, pourquoi pas, la France et l’Allemagne) une partie des fonds qui bénéficiaient jusqu’ici aux pays de l’ex-Europe de l’Est, plus pauvres. Ces nouveaux principes sont proposés dans le contexte d’un budget qui sera réduit de 5 à 10 % par rapport au budget actuel du fait de la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

La bataille autour du prochain budget pluriannuel de l’Union européenne promet donc d’être rude. Si les propositions de la Commission devaient l’emporter, parions que ce ne sera rien par rapport aux futurs conflits que générera la suspension des fonds aux pays à propos desquels des autorités non élues décideront qu’ils ne respectent pas leur propre état de droit ou bien les « valeurs européennes » du type « accueil des migrants » ou bien du type de celles promues par le lobby LGBT. Un tel instrument aux mains de la Commission permettrait en effet à Timmermans, qui s’y est dit favorable, de chercher à imposer le « mariage gay » à tous les États membres de l’UE."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Que fait le Parlement Européen? Cette “commission” est composée de gens non-élus, responsables devant personne: autrement dit une bande de copains cooptés: de l’entre-soi dans toute sa splendeur.
    Il est probable que si ça passe, le Brexit sera suivi d’un Hongrexit, d’un Polexit, et de bien d’autres…
    mais il est plus vraisemblable que ce n’est qu’un coup de sape, visant principalement à affaiblir les défenses de ceux qui ont encore du bon sens: ces nuisibles sont patients!

  2. Le comique de l’histoire “les agriculteurs français pourraient tout aussi bien se voir privés des subventions agricoles…”alors qu’elles sont à 100% payés par les Français.
    D’autre part, les « valeurs européennes » sont contre les lois naturelles. Elles vont aussi totalement à l’encontre du décalogue que l’humanité a eu comme point de repère depuis des siècles. Elles représentent la mort avec l’euthanasie, l’avortement (en oubliant que l’homme a une âme), ce qui permet de transformer l’être humain en une vulgaire marchandise.
    Un chrétien ne peut pas accepter ces valeurs. Il ne peut donc pas être pour cette Union Européenne telle qu’elle a été conçue. comme elle est irréformable, il ne dispose que le frexit pour ne pas entrer dans le piège.

  3. Frexit !

  4. la dictature en marche en France et dans l’Europe des voyous

  5. ah parce que les singes de la commission européenne ont des valeurs c’est à mourir de rire, leurs valeurs: le vol, l’avortement ,l’euthanasie, la destruction des nations, et des peuples le mariage homo à croire qu’ils sont tous comme les phoques etc etc STOP

  6. D’après le Figaro, la Hongrie touche 5 milliards (d’euros ?) d’aide de l’UE, soit 4 % de son PNB !
    Si le principe de ces aides est d’aider les pays européens à s’équiper, le montant en semble très exagéré !
    Rappelons que pour la France, cela représenterait environ 90 milliards d’euros, sauf erreur de ma part.
    Surtout quand les usines ferment en France, pour être relocalisées à l’étranger !

  7. S’ils refusent de verser les aides aux pays concernés, ceux ci n’auront plus aucun intérêt à rester dans “l’union” ce serait la fin de l’UE tel qu’on la connaît.
    Par contre ils auront quelques peines à justifier l’entrée de la Turquie sur ces bases.

  8. Savez-vous quand le jugement de François Fillon intenté en pleine campagne électorale a été enfin rendu ?
    Cette lenteur à rendre justice à une personne sans doute innocente devrait être insupportable aux “assoiffés de justice”, que tous nos journalistes sont certainement.
    Comment peut-on encore prétendre que la justice est indépendante de l’Exécutif et que la France est un Etat de droit ?
    A ce train la France ne devrait plus bénéficier de subvention de l’Union Européenne !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services