Lien entre le cancer du sein et la pilule

Le tabou de la pilule s'effrite de plus en plus. On empoisonne les femmes depuis une quarantaine d'années avec la pilule et depuis une quarantaine d'années, le nombre de cancers du sein est en hausse les les jeunes femmes.

Les cas sévères de cancer du sein seraient en constante augmentation
depuis 1976 chez les femmes de 25 à 39 ans
. Ce sont les conclusions
d'une étude américaine publiée dans la revue Journal of American Medicine Association (JAMA). Les formes avancées du
cancer touchent aujourd'hui 2,9 femmes sur 100 000 alors que l'incidence
n'était que de 1,53 pour 100 000 en 1976. Et cette
tendance ne montre aucun signe de ralentissement

Emmanuelle Mouret-Fourme,
médecin épidémiologiste à l'Institut Curie de Paris, considère que ces
résultats sont solides.

Christine Bouchardy, médecin responsable du Registre genevois des tumeurs, estime que la modernisation des outils diagnostics et les
campagnes de dépistage ne peuvent à eux seuls expliquer cette tendance.

S'ils n'établissent
aucune cause explicative, les auteurs de l'étude américaine suggèrent
que des modifications environnementales pourraient être impliquées dans
cette hausse du nombre de cancers du sein avancés chez les femmes
jeunes. Hypothèse reprise par Emmanuelle Mouret-Fourme et Christine
Bouchardy, qui évoquent le rôle possible des perturbateurs endocriniens
tels que le bisphenol A, ou les contraceptifs oraux pris très jeunes ou
durant de longues périodes
.

15 réflexions au sujet de « Lien entre le cancer du sein et la pilule »

  1. Tonio

    Des études épidémiologiques ont-elles été réalisées sur une possible corrélation entre la stérilité (masculine ou féminine) et la prise de contraceptifs par les femmes elle-mêmes, ou leur mères ?
    Je constate dans mon entourage bien plus de cas de stérilité que mes parents à leur époque. Mais ce n’est pas un constat scientifique…

  2. mamandelyon

    a contrario de certains professionnels de la Santé, le Professeur Joyeux a clairement expliqué à ma pauvre mère que son cancer du sein est le funeste résultat de nombreuses années d’ingestion d’hormones contre la ménopause…
    on appelle cela un cancer homonodépendant…
    cela n’apparaît nulle part…ou presque.
    curieux…
    (soupir)

  3. Boanergues

    Il suffit de s’informer des effets secondaires des contraceptifs hormonaux que pour ne jamais en consommer une seule tablette.
    Les effets secondaires les plus graves sont :
    Le cancer du sein, du col utérin et du foie en passant par les hépatites toxiques.
    Les thrombo-phlébites avec risque d’embolie pulomnaire véritable urgence médicale.
    Les risques cardio-vasculaires.
    La dépression sévère.
    Et … la perte de la libido !
    Les moins graves sont :
    Les migraines associées à des vertiges, des syncopes, des absences.
    Les troubles de la vision.
    Le dérèglement hormonale avec irrégularité des cycles, perte de sang à n’importe quel moment du pseudo-cycle.
    Ce n’est qu’un résumé qui bien sûr ne sera JAMAIS mis en évidence de façon adéquate par l’industrie pharmaceutique pour la simple raison que cela risquerait d’amputer son chiffre d’affaire.
    Dans toute cette magouille seul compte le fric !
    La santé de la patiente n’a pas la moindre importance !
    Que celles qui ont des yeux voient et que celles qui ont des oreilles entendent.
    Quant aux médecins qui prescrivent ces drogues ce sont soit des inconscients, soit des crapules.

  4. loupiot

    bon, en même temps, tous ces effets secondaires sont écrits sur la notice, dans la boîte de médicament que les femmes ont entre les mains.
    si elles sont capables de lire la composition des shampooings, crèmes et petits gâteaux, elles doivent aussi pouvoir lire une notice.

  5. C.B.

    C’est curieux, mais le style d “loupiot” me fait penser qu’il n’est pas une femme.
    Tout a été mis en œuvre pour amener les femmes à se détruire la santé:
    -il faut être moderne, on a les moyens d’avoir la sexualité qu’on veut sans les inconvénients (sous-entendu la grossesse) qu’on ne veut pas
    -les femmes ont mieux à faire que passer leur vie en couches ou à laver des couches
    -…
    Mais on n’a guère entendu les hommes demander qu’on leur fournisse des pilules qui rendraient leurs spermatozoïdes inefficaces.
    Nous, les femmes qui avons su convaincre notre époux de partager une paternité responsable, nous avons eu le grand tort d’être beaucoup trop discrètes.
    Humanae Vitae était prophétique, écologique, en avance (trop sans doute) d’au moins une génération sur son temps.

  6. Sylvie

    Femmes de mon pays n’achetez plus de contraceptifs, ce sont des poisons mortels qui nuisent à votre santé !
    Evitez les médicaments vendus en ligne sur internet !
    Rejetez l’avortement, c’est tout ce qu’on vous demande. D’ailleurs, l’I.V.G. a des effets pervers sur la santé ce qui explique le nombre de morts suite aux I.V.G médicamenteuses aux U.S.A. et plus précisément dans les Etats où l’avortement a été légalisé dès les années 60-70.
    L’I.V.G est un crime et continuer à prendre des contraceptifs pour réguler les naissances est criminel.
    Résistez !

  7. Jean Theis

    Si l’expression “modifications environnementales” signifie pollution de l’alimentation et de l’air, alors certes la pollution est aussi grandement responsable des cancers y compris la pollution spirituelle.

  8. loupiot

    @CB
    et voir des copines qui font attention aux paraben du déo, au laureth sulfat décapant du gel douche, au sucres ceci ou cela du paquet de biscuit, à BAC + 8 et qui avalent n’importe quoi sans en lire la notice…
    oui, je trouve ça trèèèès responsable.
    ps je suis du domaine médical, et j’informe, j’informe!
    et je tombe toujours des nues que des femmes, (oui des femmes, pas 14 ans) ne sachent pas ce qu’est un cycle, pourquoi on a des règles, la composition de ce qu’elles avalent… alors qu’elles sont imbattables sur l’huile de palme et le désastre écologique qui met en péril les escargots du lac de Paladru. (en gros)

  9. Thibault

    D’une certaine façon, heureusement que les américains sont là !
    Pour que l’on parle de ce sujet, il faut un énorme procès qui ne manquera pas d’arriver aux Etats Unis, parce que’ils y a de l’argent à gagner.
    Qui dit procès dit coupable, faute !
    On montrera du doigt les labo, les institutions, …
    On fouillera, on cherchera …
    On verra que, comme pour l’amiante, “ils” savaient depuis le début.
    Mais, comme pour toutes ces affaires, nous n’avons pas de mémoire : il suffit de voir Fabius comme ministre après l’affaire du sang contaminé !

  10. Thibault

    Avez-vous déjà vu des cigarettes remboursées par la sécu ? C’est plutôt le contraire !!!
    Ce devrait être la même chose pour la pillule !!!
    Comment les contribuables peuvent ils accepter d’un coté le remboursement à 100% et de l’autre des frais astronomiques pour les soins contre le cancer !!!

  11. Thibault

    Je pense que les derniers cas de scandale “médicamenteux” ne sont rien en comparaison de celui qui se profile avec la pillule !
    De mon point de vue, on est proche de l’amiante !
    Si vous connaissez des cas de cancer, incitez les à porter plainte tout de suite !

Laisser un commentaire