Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Liberté politique justifie la mise en ligne de la vidéo de Christian Vanneste

Extrait :

"Christian Vanneste touche à un grand tabou : l’homosexualité de beaucoup d’intellectuels « collabos » pendant la guerre et, crime des crimes, il évoque l’homosexualité d’Abel Bonnard, Ministre de l’Education et de la jeunesse du Maréchal ! Fallait-il le dire ? Mais si c’est dit, en quoi est-ce faux ? En quoi cela touche-t-il à la dignité des homosexuels ? Est-ce parce cela met certains d’entre eux du côté des bourreaux ? Personne ne leur demande de faire repentance comme l’a fait l’Eglise.

 « Tout cela demande à être repensé avec beaucoup plus de réalisme et de respect des personnes. » ajoute Christian Vanneste. Et au nom de quoi le député n’a-t-il pas le droit de poser la question : « quel est le type de comportement et l’intérêt de la société ? » « Ce rapport est faible » dit-il.  Suit un développement sur l’intérêt de l’enfant. Une question que l’on doit, en effet, se poser ?

Enfin, sur le mode philosophique, il déclare « le mariage homosexuel, non l’homosexualité, est une aberration anthropologique » car, ajoute-t-il,  elle va à l’encontre de la clef même de l’humanité qui est le choix de l’autre… l’échange ». Celui de l’autre sexe, celui de l’enfant. On peut ne pas être d’accord avec cette affirmation. Mais alors il faut argumenter et il ne suffit pas de crier sa haine.

Que ces propos déplaisent à certains. Qu’ils ne soient pas d’accord, soit. Mais pourquoi ne leur répondre qu’avec des mots d’insultes, sans autre argument que l’injure, la menace, la négation des évidences, des mots de haine. Où est la tolérance, l’humanisme, la culture, le respect de l’autre ?

Quelles conclusions tirer de ce déferlement de haine ?

a) L’impression comme le dit François Martin ici même et Ivan Roufiol dans sa chronique du Figaro du 17 février dont nous reproduisons ici même un passage en revue de presse que les préoccupations de la France d’en haut ne sont pas celles de la France d’en bas.

b) Que le malaise de ceux qui réagissent aux propos de Christian Vanneste avec une telle violence est inquiétant. La violence est toujours le signe d’un conflit intérieur. Le narcissisme est la caractéristique de notre époque dit Christian Vanneste. A l’évidence, le mal être d’un trop grand nombre aussi.

c) Enfin la classe politique est dans cette affaire largement à l’image de ce que dit le député du Nord. Incapable de prendre de la hauteur, dominée par des réflexes conditionnés, éruptives comme les médias et finalement aussi narcissique que le dit Christian Vanneste.

d) Quant à nous, cela nous convainc de l’importance d’ouvrir des débats de société, de libérer la parole. La souffrance d’une minorité d’homosexuels ne peut être ignorée. Les problèmes des Français non plus. Car si  « nous sommes tous narcissiques » comme le prétend Christian Vanneste, il n’y a pas non plus que les homosexuels qui souffrent. Des millions de Français, de familles, d’enfants, souffrent en silence sans avoir accès aux médias et cela est encore bien plus inquiétant que la colère de ceux qui crachent leur haine au visage de Christian Vanneste et de ceux qui ne pensent pas comme eux.  Leur cri ne nous est pas indifférent. Mais il y aussi les autres.

e) La clef de l’humanité est bien l’ouverture à l’autre…comme le dit Christian Vanneste."

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Vanneste est quelqu’un qui réfléchit. Ses interventions sont construites, carrées, intelligibles, elles supposent de la réflexion et appellent des arguments. C’est insupportable, cet empêcheur de tourner en rond et en anathèmes !
    Tellement plus simple d’avoir le manuel du prêt-à-penser, cela évite de se demander s’il dit vrai car ce qui importe, c’est qu’il dise correct.

  2. C’est une blague ?
    Quel est l’intérêt de ce titre ?
    L’idée même de justification est déjà une posture défensive de repli.
    Que la FSP tremble – car elle tremble – le rédactionnel de TB le montre assez, est une chose, que le salon y succombe aussi, m’étonne.
    [“Y succombe” ? En quoi ? MJ]

  3. La Fondation de Service Politique cède devant le chantage qu’elle dénonce.
    Car si Abel BONNARD fut en effet surnommé ”la gestapette” par Galtier-Boissière, ses fonctions à Vichy (ministre de l’instruction) ne firent pas de lui un ”bourreau”.
    C’est bien gentil de hurler au loup du terrorisme intellectuel qui verrouille le débat d’idées et le débat historique.
    Mais si C. BOUTET relisait le livre de François-Georges DREYFUS (spécialiste éminent de cette période et des courants intellectuels français et allemands qui l’expliquent) ”Histoire de Vichy”, il ne succomberait pas à cette facilité, qui conduit tout naturellement à entamer sa position quand il défend C. VANNESTE.
    Car si VICHY se résume à une histoire de ”bourreaux”, inutile ensuite de nous expliquer que C. VANNESTE n’a pas justifié le bourreaux en faisant à juste titre remariuqer que sou VICHY aucun homosexuel ne fut déporté en tant que tel. Si on cède en adpotant l’historiographie communiste et gaulliste, il est vain de pouvoir prétendre à demeurer historiquement libre.
    Je pense que ce mot traduit bien l’impasse de cette droite qui se veut en réaction contre la décadence morale et intellectuelle, mais qui ne s’exprime qu’à partir des positions de l’adversaire, en pensant que montrer patte rouge ou rose (et régulièrement ignorer ou mépriser ou diffamer la droite nationale) ouvre ensuite un crédit de liberté de parole : il n’en est rien.
    Abel BONNARD a écrit un livre essentiel pour comprendre les ”conservateurs” : “Les Modérés”, sous-titré : ”le drame du présent”…..
    Soit on évite certains sujets, soit on doit payer le prix fort.
    Mais on ne peut prétendre être libre en acceptant un mensonge initial.

  4. “Tout cela demande à être repensé avec beaucoup plus de réalisme et de respect des personnes”
    il faudrait donc réfléchir?? quel GROS MOT!

  5. PG pose bien les contradictions de certains intellectuels qui restent soumis au terrorisme intellectuel d’une gauche qui va au delà de J.Chirac sur sa droite concernant tout ce qui touche Pétain et Vichy.
    Comme souvent, le problème est que l’on passe vite de l’idéalisation à la diabolisation or le régime de Vichy ne mérite ni l’un ni l’autre. On brûle ce que l’on a adoré et ainsi chez les catholiques, on trouve deux archevêques de Lyon dont l’un sous Vichy comparait Pétain à Jeanne d’Arc et l’autre aujourd’hui (Mrg Barbarin dans un interview fin décembre 2011 à Rue 89) reflétant le politiquement correct ambiant, nous explique que le devoir de tout chrétien est de s’opposer au FN (et pas au PS ou à tout autre parti). Heureusement, il y a eu des historiens sérieux comme F.G. Dreyfus.

  6. en complément, un article de 2005 de Bertrand Renouvin, à l’occasion d’un téléfilm.
    ‘ MANIPULATION DE MEMOIRE
    Une chaîne de service public a diffusé, le lundi 7 mars, un téléfilm qui accrédite une série de mensonges sur la déportation de citoyens français en raison de leur homosexualité.
    France 2 s’est rendue complice d’une opération de propagande. Cette opération est particulièrement répugnante puisqu’elle porte sur la déportation. Le scandale est d’autant plus grand que le milieu médiatique et deux magazines très lus ont participé à cette manipulation de mémoire. ”
    La suite est ici : http://petrus.angel.over-blog.com/article-sur-la-deportation-des-homosexuels-99434853.html

  7. Si on arrêtait de discuter sans fin sur C. Vanneste ?
    N’est-ce pas un coup monté pour éviter qu’on parle des vrais problèmes ?
    Quant à Pétain je ne lui jette certainement pas la pierre pendant l’Occupation mais par contre son attitude vis-à-vis de Lyautey… est impardonnable.
    Cet homme est double. Le mauvais côté n’est pas toujours pendant “les-heures-les- plus-noires-de-notre-histoire”.
    Au fait, les heures les plus noires, elles arrivent à grandes guides.

  8. Pour aller plus loin, le livre de Patrick BUISSON : « 1940-1945, années érotiques : Vichy ou les infortunes de la vertu ». Tout est dans le titre…
    http://www.amazon.fr/1940-1945-ann%C3%83%C2%A9es-%C3%83%C2%A9rotiques-Vichy-infortunes/dp/2226183949?tag=duckduckgo-d-20

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services