Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Selon Samir Geagea « le Hezbollah sera toujours là »

Hak01_2 Le chef des Forces Libanaises, qui a connu les geôles syriennes pendant une quinzaine d’années, a exprimé ses doutes hier concernant un cessez-le-feu immédiat, soulignant sur ce plan que le timing de la bataille au Liban est davantage lié à un agenda régional qu’à des considérations relatives au Liban. Geagea, qui s’est exprimé à la chaîne al-Jazira, a indiqué que le timing de l’enlèvement des 2 soldats israéliens s’est fait à un moment où il fallait réduire la tension à Gaza. Il a ajouté que ce qui arrive au Hamas à Gaza et en Cisjordanie est lié directement à l’Iran et à la Syrie. Le chef des FL a donc mis en garde contre une éventuelle entrée en guerre d’autres belligérants, "particulièrement l’Iran". "Les choses deviendront alors plus graves que ce qui se passe maintenant au Liban".

Interrogé sur l’issue possible de la guerre entre Israël et le Hezbollah, Samir Geagea a affirmé qu’aucune des deux parties ne parviendra à venir à bout de l’autre :

"Le Hezbollah a une dimension idéologique, historique et religieuse. Quoi qu’il en advienne, le Hezbollah sera toujours là."

Samir Geagea a écarté "une éventuelle entrée en guerre de la Syrie parce qu’elle en craint pour son régime". Il a ajouté que "la première chose à faire en ce moment est de s’en remettre au gouvernement et d’être solidaire de ce dernier pour sortir de la crise".

Michel Janva

Partager cet article

16 commentaires

  1. Je sens comme un embrasement général de toute la région et la fin probable de l’etat d’Israel…
    En effet, plus la guerre va durer et plus Israel aura besoin de ravataillement de l’armée americaine.
    Si ces ravitaillements ne parviennent pas à bon port…. c’est la fin de l’état Hebreux.

  2. « Le Hezbollah a une dimension idéologique, historique et religieuse »
    Comme Israël !
    « Quoi qu’il en advienne, le Hezbollah sera toujours là »
    Idem, mais avec une nuance de taille : le Hezbollah est de création récente, Israël existe depuis environ 4000 ans …
    A ce sujet, hier, en feuilletant ma Bible, je tombe sur le Psaume 83 (82), dont je cite les versets 3 à 6 :
    – Voici tes ennemis qui s’agitent ;
    ceux qui t’en veulent ont relevé la tête.
    Ils trament un complot contre ton peuple,
    ils se concertent contre tes protégés.
    Et surtout ce verset :
    – « Allons, disent-ils, faisons-les disparaître en tant que nation ; qu’on ne prononce plus le nom d’Israël! ».
    3000 ans que cela a été écrit !

  3. Depuis le retour d’Egypte du peuple juif, retour permis par le miracle de la Mer rouge, la guerre n’a jamais cessé entre les Philistins et les habitants de la Terre promise.. Il y a dans ce conflit une dimension qui dépasse les vues humaines.La paix ne sera acquise que par la conversion (prophètisée)d’Israël à Son Messie , Jésus -Christ.Prions avec grande Foi et Espérance pour ce miracle. Adveniat Regnum Tuum ….

  4. Israël est la terre par excellence du peuple juif et l’obliger à l’abandonner revient pour nous, Chrétiens à quitter la France.
    Non Israël ne doit pas abandonner sa terre, ni se faire avaler par l’hydre islamiste. Elle doit se battre pour nous et notre survie, sinon, les ennemis de la chrétienté et du judaïsme triompheront partout.
    Achetez des produits israéliens : jus de fruits de Jaffa et montrons au peuple israélien notre amitié et notre solidarité envers lui. Sinon demain, les islamistes et leurs complices balaieront notre civilisation judéo-chrétienne de la surface de la terre et imposeront leur idéologie au reste du monde.
    Soyons solidaires de nos petits frères juifs d’Israël… Soutenons-les ! Soutenons aussi nos frères chrétiens du Liban.
    Exprimons-leur notre solidarité !

  5. Il va falloir en boire des litres de jus de fruits pour modifier la tournure des événements ! 😉
    Ce que je ne m’explique pas : pourquoi choisir pour anéantir le Hezbollah d’affaiblir le Liban entier, créant ainsi un regain de sympathie pour ce mouvement parmi les libanais et justifiant pour les dix prochaines années au moins qu’il ne soit pas désarmé.
    Vu d’ici (en France), j’aurai plutôt imaginer Israël renforçant son voisin libanais, l’aidant à s’affranchir de la Syrie (et de l’Iran) et l’amenant (l’aidant en sous-main) à désarmer progressivement le Hezbollah. Bref, se créant un allié -ou au moins un voisin moins sensible à l’Islam – dans la région.
    Alors quid ? Vision utopique ? Erronnée ?

  6. Il me semble que cette guerre pose un problème qui dépasse très largement le fond religieux.
    Ne peut-on voir qui tirent les ficelles derrière tout cela :
    les Etats-Unis d’uen part qui, via Israël, cherchent à s’encrer dans cette région du globe ;
    Et de l’autre côté l’Iran et la Syrie qui rêve au retour à la Gande Syrie englobant le Liban actuel.
    Samir Geagea dont l’analyse est juste sait bien cependant que le gouvernement de son pays est tiraillé, ainsi que l’armée libanaise, entre ses multiples composantes et que la pression syrano-iranienne ne lui laisse qu’une très faible, voire inexistante, marge de manoeuvres

  7. Israel n’a pas à se battre pour nous ! [] C’est à nous de nous battre pour nous meme. C’est pas aux autres de faire le boulot à notre place.
    Par contre si vraiement vous estimer qu’Israel mene un combat qui va dans votre sens, alors au lieu de les soutenir verbalement allez plutot les soutenir militairement…
    []

  8. « Israël existe depuis environ 4000 ans … »
    Mais non enfin ! Comment peut-on croire et écrire ça ? 100 ou 120 ans maximum !
    Ce qui existe depuis 4000 ans, c’est la terre vivante à cet endroit et le travail des hommes, dessus et avec, en plénitudes. Le pays réel cela s’appelle. L’entité sioniste s’applique à l’éradiquer, dans toutes les acceptations du terme, c’est son principe de base.(très vulnérable.) Le territoire historique de la Palestine n’a jamais été ‘pays juif’ : la Judée elle-même n’en était qu’une petite partie, et ‘Israël’ (ou ‘les Israélites’) était exclu de la Judée ! Quant ‘au reste’, tous ces siècles vivants de plus en plus récents, ce ne serait ‘qu’un trou’…, combien de fois va-t-on encore avoir à subir ce mensonge là ? Désolé… Un bel instantané de ce qu’était cette terre dans les années 600 peut être lu dans le début du profond petit texte d’Israël Shamir intitulé « Le réservoir de Mamilla ».
    (et qu’on ne vienne pas me parler de « Skinhead suédois » à propos d’Israël Adam Shamir : la connection avec son site refuse obstinément de fonctionner cette heure ci chez moi, je ne puis donc vous indiquer le lien direct avec ce texte imagé, exact et profond : taper les mots ci-dessus dans un moteur de recherche..)
    « Israël est la terre par excellence du peuple juif et l’obliger à l’abandonner revient pour nous, Chrétiens à quitter la France. »
    Mais non enfin ! Comment peut-on croire et écrire ça ? Le peuple juif est depuis 2000 ans, par excellence, « parmis les nations. » Obliger les immigrés récents en Palestine à s’en aller, ce à quoi je m’oppose, ne serait (dans le principe..) que les renvoyer à leur culture propre et revendiquée. Les Français n’ont pas pour vocation à aller habiter -‘éternellement’ de plus, car c’est un délit dans le droit juif que de vendre une terre de propriété juive à un non-juif, où que ce soit- dans les quartiers et allées du pouvoir en Afrique du Sud.. Non vraiment, on ne peut pas laisser s’écrire ici des énormités comme ‘Les Français squattent la France depuis cinquante ans’, ‘les Français sont comme les juifs (modernes), ils ont pour vocation d’être en diaspora’, ou enfin ‘le terrain de prédidélection de juifs, c’est la Palestine’, alors que c’est New-York, Amsterdam etc. (ce qui n’est pas péjoratif à mes yeux:pourquoi le serait-ce?), sans réagir pour rétablir les vérités premières.
    Le sionisme est une mauvaise idée, tout simplement, et je ne parle que du principe.
    Je ne cautionne pas tout ce qu’écrit le Quimboiseur…

  9. @ l’Omnivore Sobriquet
    « Israël existe depuis environ 4000 ans … »
    Mais non enfin ! Comment peut-on croire et écrire ça ? 100 ou 120 ans maximum !
    Lisez la Bible, tout simplement. Sauf erreur de ma part, Abraham, Moïse, Isaïe, etc. + Jésus, Marie, les Apôtres, les disciples, étaient juifs, sur une terre juive, non ?

  10. @ Jul
    « Il y a dans ce conflit une dimension qui dépasse les vues humaines.La paix ne sera acquise que par la conversion (prophètisée)d’Israël à Son Messie , Jésus -Christ ».
    Je partage votre point de vue.

  11. @ l’Omnivore Sobriquet
    J’ai fait un raccourci saisissant que je rectifie. Je mets Abraham et Moïse à part (concernant) la terre d’Israël même si l’histoire d’Israël et du peuple juif commence avec eux.

  12. « Israël existe depuis environ 4000 ans … »
    Bien sûr que non, pas ‘Israël’. Je vous engage à lire l’instantané suivant de l’histoire de ce pays réel, à cet endroit, expurgé des phrases choquantes, tel que lisible là : http://www.israelshamir.net/French/mamilla.shtml
    Tout le texte est profond, éclairé de foi, et donne à réfléchir, comme toujours avec Shamir. (profitez de ce que l’éditeur de « L’autre visage d’Israël » soit en appel – un courageux arabe musulman parisien soit dit en passant – pour acquérir ce livre riche et de qualité à la Libairie du Petit Pont par exple… vite! éditions al Kalam (‘la plume’)).
    Tel qu’écrit fin avril 2001 :
     » En 614, la Palestine faisait partie de l’Empire byzantin, qui avait succédé à l’Empire romain. C’était une terre prospère, à prédominance chrétienne, où l’agriculture était bien développée, les eaux canalisées et les terrasses soigneusement aménagées. Les pèlerins affluaient en masse vers les Lieux saints, et les édifices construits par Constantin, le Saint-Sépulcre et l’Ascension au mont des Oliviers figuraient parmi les merveilles du monde construites par l’homme. Huit monastères égayaient les étendues sauvages de Judée. On y collectionnait des manuscrits précieux et l’on y priait. Les Pères de l’Église, Saint Jérôme de Bethléem et Origène de Césarée, vivaient encore dans les mémoires.
    En plein milieu vivait aussi une petite communauté juive, fort riche, qui s’était installée principalement à Tibériade et sur les rives du Lac. Ses docteurs venaient juste d’achever leur version du Talmud qui codifiait leur foi, le judaïsme rabbinique. Pour autant, chaque fois qu’ils avaient besoin de directives, ils s’en remettaient à la communauté juive dominante de la Babylone perse.
    En 614, les Juifs de Palestine se sont alliés à leurs coreligionnaires babyloniens pour prêter main forte aux Perses dans leur conquête de la Terre sainte. A la suite de la victoire perse, les Juifs ont perpétré un holocauste massif des Gentils de Palestine. Ils ont incendié les églises et les monastères, tué les moines et les prêtres, et brûlé les Livres. La charmante basilique des Poissons et des Pains de Tabgha, l’Ascension sur le Mont des Oliviers, Saint Étienne, en face de la Porte de Damas, et Hagia Sion sur la colline du même nom ne sont que quelques exemples parmi les plus notables de l’éradication des édifices religieux De fait, très peu d’églises ont survécu à l’attaque. Laure de Saint Sabas, site extraordinaire niché dans la vallée sans fond du Wadi an-Nar, n’a dû son salut qu’à sa situation reculée et aux rochers escarpés qui l’environnent. L’église de la Nativité a survécu par miracle : lorsque les Juifs ont ordonné sa destruction, les Perses ont regimbé. Ils avaient cru voir dans la mosaïque représentant les rois mages au-dessus du linteau le portrait de quelque roi perse.
    Mais le pire de ces crimes n’est pas cette dévastation. Lorsque Jérusalem…  »

  13. « Jésus, Marie, les Apôtres, les disciples, étaient juifs, sur une terre juive, non ?  »
    Jésus, Marie, les Apôtres, les disciples, étaient chrétiens.

  14. Sur des terres variées. (lire les évangiles)

  15. @ l’O.S :
    J’ai pas compris cette phrase :
    « Jésus, Marie, les Apôtres, les disciples, étaient chrétiens. »
    C’est de vous ?

  16. « Jésus, Marie, les Apôtres, les disciples, étaient chrétiens »
    Jésus est né juif, tout comme Marie, les Apôtres et les premiers disciples ! De plus, on peut être juif ET chrétien. Voir Monseigneur Lustiger

Les commentaires sont fermés pour cet article