Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

L’homme qui choisit la voie de l’humilité et de la responsabilité, choisit d’offrir sa vie pour la vérité et la justice

Hier, lors de l'Angélus, Benoît XVI a déclaré (photos des baptêmes célébrés par le pape):

B"[…] Nous célébrons aujourd’hui la fête du Baptême de Jésus :
cet enfant, fils de la Vierge, que nous avons contemplé dans le mystère
de sa naissance, nous le voyons aujourd’hui adulte s’immergeant dans les
eaux du fleuve du Jourdain, et sanctifier ainsi toutes les eaux du
cosmos entier – comme le met en évidence la tradition orientale. Mais
pourquoi Jésus, en qui il n’y avait pas l’ombre du péché, est-il allé se
faire baptiser par Jean ? Parce qu’il voulait accomplir ce geste de
pénitence et de conversion, avec toutes les personnes qui ainsi
voulaient se préparer à la venue du Messie ? Ce geste – qui marque le
commencement de la vie publique du Christ – est dans la même ligne que
l’Incarnation, la descente de Dieu du plus haut des cieux jusqu’à
l’abîme des enfers
. Le sens de ce mouvement d’abaissement divin se
résume en un seul mot : amour, qui est le nom même de Dieu. […]

Ce Jésus est le Fils de Dieu qui est totalement plongé dans la
volonté d’amour du Père. Ce Jésus est Celui qui mourra sur la croix et
ressuscitera par la puissance de l’Esprit qui aujourd’hui descend sur
Lui et le consacre. Ce Jésus est l’homme nouveau qui veut vivre en fils
de Dieu, c’est-à-dire dans l’amour ; l’homme qui, en face du mal du
monde, choisit la voie de l’humilité et de la responsabilité, choisit
non pas de se sauver lui-même mais d’offrir sa vie pour la vérité et la
justice
. Etre chrétien signifie vivre ainsi, mais ce genre de vie
comporte une renaissance : renaître d’en-haut, de Dieu, de la Grâce.
Cette renaissance est le Baptême, que le Christ a donné à l’Eglise pour
régénérer les hommes à une vie nouvelle. Un texte ancien attribué à
saint Hippolithe l’affirme : « Qui descend avec foi dans ce lavage de
régénération, renonce au diable et se range avec le Christ, renie
l’ennemi et reconnaît que le Christ est Dieu, se déshabille de
l’esclavage et revêt l’adoption filiale
» (Discours sur l’Epiphanie, 10:
PG 10, 862). […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services