Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

L’histoire du jour

Lue sur le blog de Jeanne Smits :

B "Cela se passait en avril dernier : un bébé né prématurément à 27 semaines ne respirait pas. Après 20 minutes d'efforts pour le réanimer, le médecin se résigna à le déclarer mort et le remit à sa mère qui, pour lui dire à Dieu, le prit contre sa peau et l'y garda pendant 2 heures en lui parlant : de lui et du nom que ses parents avaient choisi pour lui – Jamie –de sa sœur jumelle, Emily, née en même temps que lui, de la vie que ses parents espéraient pour lui, en somme de l'amour qu'elle et son mari voulaient lui donner.

Au bout de ces deux heures le petit garçon commença à happer de l'air. Un acte « réflexe », dirent les assistants hospitaliers. Mais il happait de l'air de plus en plus régulièrement. Kate Ogg, la maman, mit un peu de son lait sur les lèvres du bébé. Et il se mit à respirer normalement.

Dès qu'il avait commencé à bouger les parents de Jamie avaient demandé que le médecin revienne, mais il refusé, chargeant la sage-femme d'aller dire que le bébé passait par les mouvements de l'agonie. David Ogg, le père, fit alors demander le médecin pour qu'il vienne leur réexpliquer pourquoi l'enfant était mort : tactique qui le fit revenir en effet et qui permit au médecin de crier au miracle en voyant vivre cet enfant qu'il avait sincèrement cru mort. Mais deux heures passèrent encore avant que l'enfant ne reçoive les soins habituels."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Quelle belle histoire ! Et même cela ne passe pas dans nos merdias. On ne sait jamais un truc pareil ça devrait booster tous les katos du monde. Alors on le tait.

  2. deo gratias !!

  3. “Aimer, c’est vouloir l’autre comme personne.”Cet enfant a été sauvé parce qu’il était déjà quelqu’un,avec un nom et un prénom pour ses parents,avant même d’être au monde.Béni soit Dieu pour l’amour des mères soutenu par l’amour des pères..
    Voilà une belle pierre dans le jardin de ces pseudo intellectuels qui parlent de “dégenrer le care”(Sic) Merci

  4. Merci Seigneur Jésus !

  5. Belle histoire, certes, mais qu’elles pourraient être les conséquences d’une absence de respiration, pendant de si longues minutes sur le cerveau du nouveau né ? Ne risque t’il pas de subir des lésions irréparables ?

  6. Si cet enfant était né en France, le médecin aurait risqué d’être condamné pour acharnement thérapeutique si il avait poursuivi les soins :
    http://news.doctissimo.fr/l-hopital-d-orange-condamne-pour-acharnement-therapeutique_article6110.html

  7. Une autre belle histoire avec erreur de la médecine :
    Joyful first day at school for miracle triplets whose father was told he couldn’t have children as he battled leukaemia
    http://www.dailymail.co.uk/health/article-1307673/First-day-school-A-fathe

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services