Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

LGBT : Mark Regnerus démonte la pseudo-étude australienne

La pseudo-étude australienne sur la santé des enfants élevés par 2 personnes de même sexe, que nous avons déjà épinglée, vient d'être démontée par le spécialiste de la question, Mark Regnerus (son étude avait fait du bruit). Il dénonce la méthodologie de cette étude.

D'abord, le recrutement d'un échantillon non aléatoire de personnes, recrutés à travers des groupes communautaires. 380 parents ont communiqué avec les chercheurs, ce qui est très peu. Mark Regnerus indique que s'il veut savoir qui est le plus apte à gagner les prochaines élections, il ne demande pas à ses amis qui ils soutiennent et il ne lance pas une enquête demandant aux personnes intéressées à participer. Non, il veut un échantillon aléatoire. 

L'autre problème de cette étude, que nous avions souligné, est qu'il s'agit en fait d'une auto-évaluation des parents à propos de leurs enfants. Les parents ont en effet tendance à présenter leurs enfants mieux que ce qu'ils sont réellement.

Le scepticisme croît quand on sait que l'étude a été faite en annonçant dès le départ le but recherché. En déclarant dès le début qu'il s'agit de savoir si les enfants sont en meilleur santé ou non en étant élevés par des personnes de même sexe, on oriente déjà les réponses des personnes interrogées.

En l'occurrence, une vraie étude aurait interrogé un grand nombre de parents, sans dictinction de leur choix de vie, des personnes homosexuelles comme des couples, et sans leur donner le but de la recherche. Et c'est ce qu'avait fait Mark Regnerus.

Partager cet article

2 commentaires

  1. N’ayant pas trouvé d’autres possibilités de vous adresser mes plus sincères félicitations pour la qualité, la valeur profonde de votre information, la noblesse des idées et des sentiments que vous exprimez, je me suis permis d’utiliser ce domaine.
    Continuez et surtout ne changez pas un iota, vous réchauffez les coeurs.

  2. Malheureusement le mécanisme diabolique a très bien fonctionné. Maintenant c’est tout à fait légitime de débattre l’idée que des parents homosexuels sont mieux pour l’enfant que sont des parents hétérosexuels. (Comme ça, après le débat, ils seront reconnus au moins comme étant égaux.) Et comme pour les débats autour du “mariage pour tous”, l’union homme-femme se retrouve à falloir se défendre contre des propositions venant directement de la lune.
    Homme-homme n’égale pas homme-femme. Et parents homme-homme n’égale pas parents homme-femme, c’est cela qui compte pour l’enfant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]