Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’explosion des impôts depuis 2008

L’explosion des impôts depuis 2008

En quelques points, on comprend le ras-le-bol des Français, pressurés d’impôts :

  • La masse salariale du secteur privé augmente de 15% en 9 ans
  • La masse salariale de l’État augmente de 15% en 3 ans
  • 17 milliards de taxes locales nouvelles depuis 2009
  • 25 milliards d’impôts sur le revenu en plus depuis 2009
  • 36 milliards de TVA en plus depuis 2009
  • 17 milliards de CSG en plus depuis 2009
  • Les éphémères 3 milliards en moins sur la TICPE (taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques)
  • Hors TVA, la pression fiscale sur les ménages a augmenté de plus de 65 milliards depuis 2009
  • Plus de 90 milliards d’impôts en plus sur les ménages avec la TVA depuis 2009

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Une solution : incendier centres des impôts et trésoreries et petite visite à Bercy. Comme à la grande époque de Poujade et Nicoud.

    • Votre solution nous porterait encore préjudice. Car qui payerait les dégâts ??
      Exigeons plutôt la suppression de tous les comités théodules et autres commissions qui ne servent qu’à nous pomper ; plus la suppression de toutes les aides à l’internationale pour aider certains pays dans leur transition énergétique ou autre baliverne, comme le Maroc, l’Arabie, et j’en passe ; suppression des allocations aux migrants dont le montant explose ! ; suppression de l’AME qui explose aussi ! ; versement d’un salaire, et non plus d’indemnités, versé aux parlementaires de tous poils afin que ce salaire soit soumis aux mêmes taxations que tout salaire ; suppression de tous les avantages versés à vie!!! pour les anciens présidents de la république : pensons un peu au nombre de décennies pendant lesquelles Macron va avoir ces avantages compte tenu de son âge !!! etc… car il y a encore beaucoup d’économies possibles. Il faut juste une volonté pour que justice soit faite !
      Et cessons de dire que tout cela n’est pas grand chose par rapport à… Il n’y a pas de petite économie lorsqu’on est endetté, et vous connaissez la formule :”les petits cours d’eau font les grandes rivières !”.

      • Votre remarque est tout à fait juste. Mais tous vos vœux pieux, tout aussi justifiés qu’ils sont, ne seront jamais écoutés et mis en application car on n’a jamais vu un politique ou un fonctionnaire scier la branche sur laquelle il est assis. Ils sont trop bien dans leur fromage.
        Sauf s’ils commencent à avoir peur… et ça n’arrivera que quand ils verront brûler leurs machines à racket, leurs pompes aspirantes, leurs bandits manchots.

  2. Magnifique travail. Merci

    Le passage obscur au prélèvement à la source le 1er Janvier prochain va sans doute ajouter un baril d’essence à l’incendie! Il n’est que de contacter impotsgouv.fr par écrit ou oralement pour resssentir le mépris que l’on réserve aux payeurs d’IR qui cherchent à comprendre comment on a calculé la retenue à la source qu’ils vont subir!

  3. Depuis 2008 la fiscalité est orientée à taxer davantage les ménages et entreprises français.
    Que ce soit les prélèvements sur les productions françaises,
    Les prélèvements sur le travail des français,
    Les prélèvements pour l’entretien des monuments historiques au profit essentiellement des touristes,
    Les prélèvements pour l’entretien et la construction des routes et grands axes routiers,
    Les taxes vertes telles que la taxe carbone,
    Toutes ces augmentations de taxes sont supportées par les français…

    Tout se passe comme si le mondialisme n’était qu’un fantasme et non pas une réalité!

    A quand un report des charges sociales sur le travail des français vers une TVA sociale que supporterait aussi les produits importés?
    A quand une augmentation de la taxe de séjour pour financer toutes ces infrastructures mises gratuitement à disposition du tourisme à grands frais pour les locaux?
    A quand une taxe carbone sur les combustibles des transports aériens et maritimes , juste pour soulager le budget carburant des résidents territoriaux?
    A quand une taxe vignette ou portique aux transporteurs routiers étrangers comme français pour soulager les impôts territoriaux des entreprises et des usagers français…Sachant que ce sont bien les poids lourds qui détériorent le plus les bitumes (alors même qu’une taxation des transporteurs étrangers et français serait à même de soulager les taxes professionnelles des entreprises de transports françaises )?
    Vraiment , il y a urgence d’adapter la fiscalité française à la réalité du mondialisme!

  4. La dette publique s’élève à 2299 milliards d’euros au troisième trimestre 2018 ( 2226 milliards au troisième trimestre 2017), soit 99% du PIB (on va prochainement atteindre les 100%). Il faut près de 45 milliards par an de remboursement des intérêts de la dette, sans que celle-ci ne soit pour autant maitrisé ou diminué.
    Il serait peut-être temps d’arrêter de payer ces intérêts avec nos impôts et de vivre au-dessus de nos moyens en nous demandant toujours plus de taxes.
    Tout le reste est littérature.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services