Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

L’euthanasie est bien nazie

Merci à Jeanne Smits d'exhumer cette histoire que la presse aux ordres tait en cette période de débat sur les lois bioéthiques :

EG16 "Très peu commentée dans la presse française, la nouvelle de la mise au jour d'un charnier où s'entassaient 220 corps, pour la plupart victimes, d'après les autorités, de la politique nazie d'euthanasie sur les handicapés et déficients mentaux, sur un site hospitalier de Hall dans le Tyrol autrichien a été bien mieux mise en évidence dans les médias des autres pays européens.

En France, on a essentiellement droit à une dépêche brute – et courte – de l'AFP, publiée ici par le Figaro, et à une courte dépêche de l'Associated Press, publiée ici par le NouvelObs, sans davantage de mise en forme".

Cette jeune femme sur la photo, c'est :

"Emmi G., domestique de 16 ans, diagnostiquée schizophrène. Elle fut stérilisée et envoyée au centre d’euthanasie de Meseritz-Obrawalde où elle fut tuée par une overdose de tranquillisants le 7 décembre 1942. Lieu et date incertains".

Vous voulez d'autres preuves, d'autres photos et d'autres vérités sur l'extermination des handicapés et déficients mentaux par euthanasie des nazis? C'est par ici

Partager cet article

18 commentaires

  1. “L’euthanasie est bien nazie”
    Certes, je suis bien d’accord, mais ce n’est pas une invention des nazis!
    Les allemands ont juste, si je peux dire, industrialisé le process!
    Mais l’industrialisation est une qualité des allemands.
    Pour le meilleur et pour le pire!
    Juste une question: Pourquoi la stériliser pour l’envoyer dans un centre d’euthanasie?
    C’est contradictoire avec l’esprit d’efficacité des nazis?

  2. Les victimes sont des Européens de souche… cela n’interesse pas.

  3. félicitations au Salon Beige pour défendre la vie,lutter contre l’avortement, contre l’euthanasie

  4. défendre l’espèce humaine

  5. Les nazis étaient des socialistes qui appliquaient avec pas plus de conviction que ne le faisait la société de l’époque!
    Un “Que sais-je” sur l’éthique relate tout cela très bien de façon précise.
    Il s’agit d’aller vers un monde nouveau dans lequel la science a paré à tous les problèmes.
    Ce bonheur (voir le “Meilleur des mondes” daté de 1931) nécessite la purge de l’ancien, voila tout.
    Il ne faut pas selon ces initiateurs fous que ce dernier souille ce premier.
    La psychiatrie et les différentes DSM tirées du freudisme définiront qui est normal et qui ne l’est pas “scientifiquement”.
    Les moyens techniques dégagés par les pillages et les fiancement de la banque américaine permettront simplement que cette démarche soit amplifiée.
    Les américains dont des juifs influents dictent les mots d’ordre ne viendront pas au secours de leurs coréligionnaires pris dans une manoeuvre qu’ils connaissaient parfaitement!
    Ils y a donc une forte responsabilité politique et religieuse a rééxaminer.
    [Les suédois ont poursuivi, eux les expérimentations, les stérilisations et autres tortures juque dans les années 80]
    Les catholiques ont dénoncé et protégés ceux qui étaient menacés, avec les moyens simples dont ils disposaient.
    On imagine mal la hiérarchie devoir donner des mots d’ordre, elle l’a fait cependant à tous niveaux, pour indiquer à tout catholique ce qu’il avait déjà fait tout naturellement, en conscience.
    Voila qui n’a pas été de même pour les autres organisations.
    Le Président du Conseil avec tous les pouvoirs en France était Léon Blum, un juif.
    Il ne s’agit surtout pas d’excuser bien entendu les nazis mais de pointer tous les crimes et toutes les responsabilités.
    Ce qui n’a pas été fait jusqu’à présent.

  6. Terrifiant – pas étonnant que nazisme et occultisme ont des liens.
    Eckart le sataniste n`était-il pas un mentor de Hitler dans les années 20.

  7. Il faut être absolument ignare pour écrire : l’euthanasie est nazie.
    L’euthanasie remonte à l’antiquité ! Elle a été mise de côté pendant 1000 ans (moyen age chrétien), puis elle est reparue, au moins en théorie, au 18ème siècle. Au 19ème et au 20ème siècle, elle est remise au goût du jour dans certains pays d’Europe bien avant les nazis !
    Elle refait son apparition aux USA 30 ans avant l’arrivée des nazis.
    Dire : “l’euthanasie est nazie”, on dirait du Bernard Henri Lévi.
    [Dire que la galanterie est française n’empêche pas de la reconnaître à d’autres civilisations ou à d’autres individus.
    Einstein n’est pas ignard et ne ressemble pas à BHL quand il dit que la bétise est humaine : les singes la partagent aussi.
    Dire que l’euthanasie est nazie n’empêche pas de la reconnaître à d’autres à la nuance d’apporter des preuves, ce que vous ne faites absolument pas.
    Chacun aura compris – BHL inclus, mais pas vous a priori – que dire que l’euthanasie est nazie c’est reconnaître que l’euthanasie des nazis (à grande échelle et ses critères idéologiques et techniques) est vraiment proche de ce qui se trame en occident aujourd’hui.
    Allez Bob, sans rancune, même si vous auriez pu ravaler vos insultes : on en trouve toujours qui ont besoin d’explications supplémentaires. Je vous les offre.
    Lahire]

  8. Solange fait une remarque très juste : les victimes étaient des européens de souche, ce n’est pas porteur pour nos medias…

  9. Il n’est pas douteux que le nazisme ait été favorable à l’euthanasie. Hitler en personne signa en 1939 une directive en prévoyant l’organisation. Celle-ci fut même suivie d’effet, et avec une telle publicité, que l’épiscopat allemand réagit, ce qui incita les autorités à interrompre l’expérience en 1941. Je ne suis pas sûr que la voix de l’Eglise aurait une telle efficacité de nos jours et sous d’autres régimes politiques. On a certes dit que l’entreprise fut ensuite poursuivie en secret, mais comme pour tous les massacres « secrets » imputés au IIIe Reich, l’établissement des faits doit être abordé avec la plus grande prudence.
    Cependant, la présentation de l’affaire et son exploitation sont ici très intéressantes. Relevons d’abord qu’on a découvert des restes humains dans… un cimetière. Certes, la qualification de « charnier » suffit à donner à l’invention une connotation péjorative bien installée par la rhétorique médiatique. Qui ne se souvient en effet des « charniers », réels ou supposés, de Timisoara, du Kossovo ou d’Irak ? Encore l’AFP, ou Le Figaro, usent-ils de tournures prudentes : « …probablement victimes pour partie des programmes d’euthanasie », « la société gérant les hôpitaux soupçonne… ». On se demande d’ailleurs sur quoi s’appuient ces suppositions et ces soupçons. On nous annonce une autopsie, on verra. Mais madame Smith s’épargne ces précautions. Selon elle, les défunts ont été « pour la plupart » victimes d’Hitler, sans plus de restrictions.
    Surtout, cette dialectique est typique de la sidération nurembergienne qui règne depuis 1945. Que cherche-t-on en effet à démontrer ? Que le nazisme est bien coupable d’avoir pratiqué l’euthanasie ? Comme on imagine mal qu’on puisse soupçonner les médias dominants d’avoir quelque complaisance pour le régime hitlérien, nous comprenons qu’il s’agit plutôt de dénoncer d’abord l’euthanasie, avec ici pour seul argument qu’elle fut pratiquée par les nazis. C’est mal, puisqu’on l’encourageait en Allemagne entre 1933 et 1945. Madame Smith se rend-elle compte qu’avec de tels raisonnements, on peut tout aussi bien condamner la femme au foyer, le natalisme, le sport, ou encore les loisirs ouvriers, options qui ne lui sont peut-être pas absolument odieuses ?
    Dois-je préciser n’être ni sectateur d’Adolf Hitler, ni propagandiste de l’euthanasie ?
    P.S. : la remarque de HB est très pertinente. C’est vrai, l’esprit d’efficacité ne hantait pas la SS. A Auschwitz, les femmes enceintes percevaient des rations spéciales. Lisez Simone Veil.

  10. les victimes n’étaient pas juives donc motus et bouche cousu sinon on nous diraient en permanance que les juifs sont les seuls et uniques victimes

  11. Le 23/01/11, pour la marche pour la Vie, pourquoi le salon beige n’ouvrerait-il pas la marche avec une grande banderole :
    EUTHANASIE = ETAT NAZI

  12. En fait, pour être clair, la volonté eugénique est plutôt américaine… C’est Margaret Sanger, fondatrice du planning familial, qui en fera la promotion bien avant l’arrivée au pouvoir des nazis (et notamment la promotion des camps de concentration pour les handicapés et la stérilisation pour les femmes « indignes » d’avoir des enfants (dans son point de vue d’alors, ce sont les femmes de foyer pauvre)).
    Elle ne cache d’ailleurs pas son admiration pour le nazisme.
    Mais ce sont bien les nazis qui vont appliquer concrètement son programme.
    Au sortir de la guerre, son admiration pour le nazisme va être oublié, le planning familial lancé et la grande chasse aux bébés va pouvoir commencer : ce que les nazis n’ont pas réussi par la force, elle va réussir grâce au système.
    Qui perdure toujours de nos jours.
    On a les héros qu’on peut…
    Lisez François Marie Algoud sur le sujet : c’est plus qu’instructif (et surtout le silence de mort de la presse bien pensante). Lisez aussi sa fiche Wikipédia pour connaître la valeur de Wikipédia sur ce genre de sujet…

  13. Ils étaient Socialistes, Nationalistes et de “race aryenne”, aidés par les satanistes bonnets noirs tibétains “Bonpos”; ils avaient beaucoup d’atouts pour réussir soutenus par de bonnes banques, depuis ils ont fait école, l’euthanasie c’est bien démocratisée mais dans l’ombre.

  14. La loi à l’origine de cette politique s’appelait Tiergarten 4, elle a été largement reprise par l’administration Obama dans sa politique de gestion de la santé.

  15. Même si effectivement, les nazis pratiquaient l’euthanasie, faites attention aux raccourcis hâtifs, l’euthanasie n’a pas été inventé par les nazis (enfin, il me semble).
    Les nazis n’ont pas inventé grand chose : les révolutionnaires français et Cromwell avaient déjà bien montrer leur cruauté sans nom…
    http://franceroyale.e-monsite.com

  16. En 1945 j’avais 9ans.De 1945 à 1960 j’ai lu ,entendu qu’il y avait dans ts les camps sur le territoire Allemand des chambres à gaz.Pour Dachau avec plus de 100 témoignages et pour certains de personnes qui deviendront très respectables.A partir de 1960: c’étaittout faux.Pas de chambre à gaz.Quant à la Pologne sous occupation soviétique:Pas d’expertise…A partir de là, j’ai toujours fait marcher mon esprit critique…Mais je crois aux chambres à gaz puisque Mme Veil en est sortie vivante, comme Krasuky et sa maman Laïa.L’inventeur du 1ier camion à gaz ambulant svp,serait un certain Isaac BERG.Y sort d’où cet Isaac?

  17. Sur l’euthanasie mis en place par les Nationaux Socialistes, lire aussi l’excellent dossier :
    “le dossier Binding et Hoche” (ce sont les 2 théoriciens du programme d’euthanasie), de Klaudia SCHANK et Michel SCHOOYANS, aux éditions “Sarment”

  18. Pauvre petite ! Qu’elle repose en paix. …Et ses bourreaux aussi…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services