Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

L’euthanasie, c’est la chasse aux vieux !

La nouvelle affaire Humbert qui va être jugée à la cour d’assises du Rhône à partir d'aujourd'hui est prémonitoire de ce qui se passerait si l'euthanasie était légalisée en France :

" La cour d’assises du Rhône devra juger à partir de demain, mercredi, une femme de 52 ans, aux contours psychologiques complexes (…) Celle-ci se confie en effet à des infirmières, déclarant avoir étouffé sa mère avec une couverture. “La maladie ne justifiait pas l’euthanasie. La décision a été prise de façon discrétionnaire, autoritaire. Comme tout ce que cette femme faisait dans cette famille”, explique Eric Braillon, avocat des filles de Josiane Humbert (…)

Josiane porte le même nom de famille que Marie Humbert, connue pour avoir porté le débat public sur l’euthanasie, après le décès “aidé” de son fils tétraplégique, sourd et muet. Josiane aurait demandé à une association soutenant le combat de Marie Humbert de témoigner en sa faveur. Usure psychique et morale, ou volonté de régenter la vie de famille au point de choisir le moment de la mort de sa mère, et d’entraîner son époux avec elle ? Les questions restent suspendues. “J’espère dans tous les cas que la sanction ne sera pas trop lourde, il y a une sorte de mythomanie chez cette femme”, déclare Eric Braillon. Josiane Humbert comparaîtra libre à partir de ce mercredi, tout comme son époux, Guy Humbert, accusé de complicité d’assassinat pour avoir assisté à la scène." 

Les partisans de l'euthanasie ne sont pas sereins car cette affaire montre la nature profonde, perverse et criminelle de l'euthanasie. Arguer de la faiblesse psychologique de cette femme est l'arbre qui cache la forêt. L'ONU a récemment montré du doigt la politique d'épuration des vieux qui se déroule aux Pays-Bas sous pretexte d'euthanasie. Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses à venir s'installer dans l'Allemagne voisine craignant que leur entourage profite de leur vulnérabilité pour les éliminer…

Il ne faut pas se tromper. Ce procès n'est celui d'un assassinat familial mais bien celui de l'euthanasie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Je trouve ignoble (ou hilarant selon le cas) la mention “aux contours psychologiques complexes”…)
    Pour poursuivre l’humour noir, la couverture, c’est quand même plus propre que le marteau, non?
    Chasse au vieux: relire la nouvelle (pas très bonne au demeurant car la chute est prévisible) de Dino Buzzati “chasse aux vieux”, ou “les vieux”.

  2. Rappelons-nous, hélas, ce qu’écrivait Jacques Attali dans son livre “L’homme nomade” , Ed. Le Livre de Poche, 2005 :
    “Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt qu’elle ne se détériore progressivement.”
    “On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie à condition de rendre les vieux solvables et de créer ainsi un marché.”
    “Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel nous nous trouvons, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un objectif souhaité par la logique du pouvoir.”
    “L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c’est la liberté, et la liberté fondamentale c’est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société.”
    “L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement.”
    (sousce : http://www.fdesouche.com/?p=1269)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services