Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / L'Eglise : Benoît XVI

L’Europe menacée sans le christianisme

Benoît XVI s’est adressé ce matin aux participants à une conférence organisée par les évêques européensBxvi2_2
à
l’occasion de la célébration du 50e anniversaire des Traités de Rome. Il a rappelé le devoir des dirigeants de ne pas écarter un des éléments fondateurs de l’identité européenne dans lequel se reconnait une large majorité de citoyens, le christianisme :

"On ne peut pas penser construire une vraie maison commune européenne en
négligeant l’identité propre des peuples de notre continent
(…), une
identité historique, culturelle et morale (…) constituée d’un
ensemble de valeurs que le christianisme a aidé à forger (…)
Ces valeurs qui représentent l’âme du continent doivent rester dans l’Europe du troisième millénaire (…)
Si à l’occasion du 50e anniversaire des Traités de Rome les
gouvernements de l’Union désirent se ‘rapprocher’ de leurs citoyens,
comment pourraient-ils exclure un élément essentiel de l’identité
européenne tel que le christianisme dans lequel une large majorité
d’entre eux continue de se reconnaître?".

La suite du discours du Pape

  • insiste sur une "singulière forme d’apostasie" de
    l’Europe,
  • porte "contre cette attitude
    pragmatique, largement présente aujourd’hui, qui justifie
    systématiquement le compromis sur les valeurs humaines essentielles,
    comme si c’était l’inévitable acceptation d’un mal mineur",
  • condamne le laïcisme et le relativisme qui excluent les chrétiens du débat public,
  • revient sur le devoir d’objection de conscience en particulier pour l’euthanasie et l’avortement,
  • dénonce la perte de poids démographique, la défense de
    l’environnement ou la solidarité sociale qui avancent "avec fatigue".

"on pourrait presque
penser que l’Europe perd confiance dans son propre avenir (…) l’unification européenne qui n’est pas partagée par tous" car
certains "chapitres du projet européen ont été écrits sans tenir comte
des attentes des citoyens".

Un texte attendu impatiemment dans son intégralité.

Lahire

Partager cet article

1 commentaire

  1. Absolument, l’Europe n’a pas confiance en son propre avenir. Elle se voit métissée, réduite en petits landers, sans perspective, réduite aux “valeurs” citoyennes ou républicaines.
    Qui pourrait me dire quelles sont ces valeurs ? la tolérance ? la non-discrimination ? qu’est-ce que cela veut dire ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]