Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Lettre ouverte à la Manif pour Tous

De Cécile Edel, présidente de Choisir la vie :

"Par trois fois, nous avons appelé
nos sympathisants à soutenir et participer aux manifestations organisées par la
« Manif pour Tous », au nom d’une certaine idée que nous nous
faisions de l’unité, du service du Bien commun et du combat pour le respect de
certaines valeurs que nous défendons.

Par trois fois, comme de nombreux militants,
je me suis déplacée parce que je voulais croire que ce mouvement qui,  initialement, ne l’oubliez pas, et j’en ai
été le témoin direct, s’est appuyé totalement sur les bénévoles de la Marche
pour la Vie et l’expérience acquise par ceux qui ont œuvré sans relâche, avec
détermination au sein de ces  marches
depuis 8 ans, pourrait aboutir à un véritable mouvement de résistance. Ce
terme de résistance ne peut d’ailleurs qu’être le seul  mot d’ordre parce que nous savons qu’en face
de nous,  ne nous y méprenons pas, nous
avons affaire à de véritables promoteurs de la culture de mort qui n’hésitent
pas à faire appel au mensonge, à la manipulation et au terrorisme intellectuel
pour aboutir à leurs fins. Face à eux, il n’est pas question de se montrer
faibles, tièdes, naïfs, ou habités de trop bonnes intentions.
Attitudes qui,
inexorablement seraient traduites  par
nos adversaires comme une démission de notre part …et avec lesquelles nous
n’obtiendrons rien, sinon du mépris, des ricanements et une tentation de
compromission…

Nombreux sont vos propres
manifestants à avoir été scandalisés et à avoir dénoncé les violences
policières intolérables et inexcusables à l’encontre de personnes
pacifistes  tels que des enfants
. Face à
de telles provocations, nombreux et parmi lesquels, des anciens ministres, des
députés  et autres politiques, sont ceux
qui ont demandé au moins la  démission de
Manuel Valls et du préfet de police qui dit «  être intervenu contre
des extrémistes et des violents » : mais des témoignages et photos montrent des personnes âgées, des enfants,
des familles : sont-ils considérés par la Police et votre propre
organisation comme des violents ?

Alors, comment parallèlement, ne
pas nous sentir  aussi trahis par notre
propre camp lorsque nous constatons qu’aucun organisateur de la manifestation
n’ose  dénoncer les violences à
l’encontre de ses propres manifestants ?
Est-ce une attitude digne de
chefs de grands mouvements  de ne pas être solidaires de ses propres
membres? Quid des juristes, dont le réseau et la ténacité ont pourtant tant été
mis en avant ce dimanche ? Irez-vous solliciter ces derniers  pour défendre les victimes injustement
interpellées ?

Le courage, et je tiens à vous le rappeler,  ne réside pas dans notre capacité à réunir 1
million de personnes ; le vrai courage réside dans la capacité à défendre
ces mêmes personnes lorsque la force en face est plus importante que la nôtre
et ce d’autant plus lorsqu’il s’agit d’enfants.

Lorsque l’on est responsable d’une telle
manifestation,  il ne s’agit pas
seulement de se gonfler d’orgueil en récoltant déjà la récompense de ses
efforts par le seul sentiment de la victoire numéraire ! Si nous ne
redoublons d’humilité , la tentation est grande, alors, de croire que toute
cette  foule  nous appartient et que c’est à nous de la
faire devenir ce que nous voulons qu’elle soit. Et si, par malheur, quelques
membres décidaient de penser autrement, alors ils seraient méprisés, rejetés,
condamnés.N’est-ce pas ce qui est en train de se produire pour la Manif pour
tous ?

Je ne m’étendrai pas sur les
propos scandaleux de Frigide Barjot qui, malheureusement, a fait preuve
d’autant de mépris vis à vis de ces familles malmenées en les traitant de 
« fachos » que François Hollande en a eu pour tous les manifestants.
Je me demande simplement : depuis
quand la manif pour tous ne défend plus 
le droit des enfants, de ses propres enfants ?

Lorsque l’on est responsable
d’une telle manifestation, il s’agit aussi de savoir endosser ses propres
responsabilités en étant de vrais porte-parole du peuple que l’on a mis dans la
rue.

Mais, à ce jour, force est de
constater que je n’ai pas vu ni entendu de votre part, une seule parole
compassionnelle vis-à-vis des enfants « gazés » et de leurs familles,
pas un seul mot sur la violence policière ni de simples conseils sur les
démarches à suivre pour  porter plainte
contre les forces de l’ordre qui ont abusé de leur pouvoir. C’est bien vous, pourtant, «  la manif
pour tous », qui prétendait faire beaucoup de bruit, faire vaciller le
gouvernement, ne rien lâcher..Alors pourquoi,
sur un sujet aussi grave, restez-vous silencieux ?
De quoi avez-vous peur ? Quels
risques prenez-vous à dénoncer la violence dont vos propres membres ont fait
l’objet ? Déplaire au gouvernement ? Ternir votre image, vous qui
avez cherché à tout prix à rentrer, coûte que coûte, dans les exigences
imposées aujourd’hui par la « com’ » et la médiatisation? N’oubliez
jamais qu’on ne peut se prétendre responsable d’un mouvement lorsque l’on  n’est pas prêt à se sentir responsable, au
sens paternel du terme, de chacun de ses membres ! Si vous préférez
soutenir les agresseurs plutôt que les victimes et abandonner vos manifestants
au milieu de la bataille parce que vous ne voulez pas vous salir les mains,
alors nous n’avons pas la même conception de ce qu’est un combat…Parfois les
paroles sont vaines si elles ne sont pas suivies d’actes simples ou héroïques
…Nous savons qui nous sommes dans notre capacité à affronter l’adversité et ses
difficultés. Je vous laisse juges…

A présent, bien consciente de l’énergie que chacun de vous, organisateurs,
avez mobilisée depuis des mois, et pour laquelle vous devez être remerciés, je
ne peux cependant que prendre acte des diverses déclarations pour le moins mal
placées faites par Frigide Barjot, de votre 
silence assourdissant quant aux actes de violence de la police et aux
mensonges du gouvernement quant à ceux-ci, du retrait soudain  (obligé ?) de Béatrice Bourges en tant
que porte-parole et qui pourtant fut au cœur de ce combat et je ne peux que  me placer aux
côtés de ceux qui, loin d’accepter de se laisser museler,
savent encore défendre non seulement leurs convictions mais aussi leurs
« enfants » dans un véritable esprit de Resistance.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services