Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Lettre d’un prêtre catholique à monsieur Delevoye, président du CESE

Avec l'aimable autorisation de l'auteur : 

"Monsieur le Président,

Irrecevabilité, dites-vous. 700 000 signatures!

L'histoire est un enseignant affranchi des idéologies (en particulier la petite histoire familiale pour ceux qui ont la chance de ne pas en avoir été privés, et l'hagiographie qui situe toujours admirablement le contexte de la vie des personnes qu'elle soumet à la vénération des fidèles). L'histoire, donc, nous enseigne que les tyrannies de l'Europe occidentale ont commencée par des plébiscites démocratiques :
Bonaparte est nommé Consul démocratiquement; il deviendra empereur par un coup d'Etat…
Napoléon III est élu président de la République démocratiquement: il deviendra empereur par un coup d'Etat…
Adolf Hitler a été élu tout à fait démocratiquement; nous savons ce qu'il a fait de la démocratie…
Et dans chacun de ses moments de l'histoire, les nations n'ont eu qu'à se repentir d'avoir laissé le champ libre à ces hommes. Chacun à sa manière a entraîné l'Europe dans des guerres aux conséquences bien dramatiques. Que n'a-t-on reproché ensuite à ceux qui ne se seraient pas opposés à ces despotes?

Le fait qu'une manifestation telle celle du 13 janvier 2013 n'ait pas été prise en compte par le politique; le fait que le dépôt de 700 000 signatures au CESE ne soit pas pris en compte; cela ne nous permet de tirer qu'une seule conclusion : la démocratie est morte; une nouvelle tyrannie est née. Nous sommes désormais assurés des conséquences habituelles en telles circonstances. Demain, la folie. Après demain, les reproches contre ceux qui ne se seront pas opposés en temps opportun. Et on dira une nouvelle fois "Plus jamais cela…"

Mais peut être me trompai-je. Auquel cas, il faudrait expliquer en quoi ces deux événements cités n'entrent pas dans la processus de l'expression démocratique.

Puisse l'avenir nous prouver que l'analyse connaît cette fois-ci l'exception qui confirme la règle. Cependant, faisant plus confiance à l'enseignement de l'histoire qu'aux propos médiatiques lénifiants, je ne manquerai pas d'informer les personnes de mon entourage afin qu'elles puissent se préparer à assumer le pire. Disant cela, je me rappelle une expression récente utilisée pour clore le bec de ceux qui s'inquiétaient par avance des conséquences probablement malheureuses du "printemps arabe": "Le pire n'est jamais assuré! Pas même pour les pessimistes défaitistes". Nous voyons ce qu'il en est deux ans après.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations religieuses".

Partager cet article

11 commentaires

  1. Excellente lettre. A défaut de les faire bouger ils sauront au moins ce qu’ils sont.

  2. Ce Delevoy est le reflet PARFAIT de cette classe politique : fat, insipide, INUTILE à la société et aux français surtout, parasite grassement payé pour vivre sur notre dos…
    Voilà exactement comment il est perçu lui et les siens

  3. Le toutou Delevoye ne connaît que les ordres de ses maîtres franc-maçons !

  4. Lors de la messe d’action de grâce pour le pontificat de Benoit XVI à la cathedrale de Saint Malo, Mgr Souchu, evèque auxiliaire de Rennes a rappelé une citation de Mgr J Ratzinger dans un de ses livres qui presentait le Chretien aux yeux du monde comme le Clown qui, dans un cirque, crie “Au Feu”. Comme il est réputé Clown personne ne croit ce qu’il dit et le cirque brule en entier avec ceux quisont à l’interieur. Ce que nous enseigne l’histoire lorsque ce sont les chretiens qui la rapelle (et non les idéologues) est bien dans cette lignée du Clown comme l’explique si bien la lettre de ce prëtre. Puisse ce bon prêtre etre entendu par nos média.

  5. Cela est bien dit et malheureusement , ne peut être pris en compte que par des gens moralement honnêtes et courageux , ce qui n’est pas sûr dans le cas présent.
    Monsieur Delevoye fait penser aux girondins qui ayant échoué à battre les jacobins n’eurent plus qu’à fuir pour éviter la guillotine.
    Aujourd’hui, point de guillotine , point de vie à sauver , juste une prébende.
    Ah les belles élites !

  6. C’est bien beau tout cela – et c’est vrai – mais qu’attend-on pour en tirer les VRAIES conséquences.
    Le CEC dit que l’on doit obéissance aux gouvernants tant que la morale naturelle a minima est sauve (c’est un résumé rapide) : on a franchi très largement TOUTES les bornes aujourd’hui :
    – soutien et attaque du gouvernement directement contre l’Église
    – attaque du gouvernement contre la famille
    – attaque du gouvernement contre les plus faibles (embryon)
    – mafia au pouvoir d’un groupuscule qui s’auto-admnistie
    – dénie de démocratie
    La liste est longue encore…
    QUI aura le courage d’en tirer les VRAIS conséquences ?
    OÙ va-t-on lorsqu’on ne veut et on ne doit plus obéir aux gouvernants ?

  7. Excellent ! Je mets aussi en ligne sur mon blog, avec les références du SB bien entendu.

  8. D’après de vagues souvenirs de cours de morale, un individu a le droit de se faire justice lui-même si l’Etat dans lequel il vit n’est plus un Etat de droit.
    Peut-on considérer que c’est déjà la cas ?
    Si non, les experts en morale (la vraie bien sûr) nous préviendront-ils quand ce sera le cas ?

  9. Voila qui est bien écrit. Ma lettre ce matin sera plus directe.
    Y sont 700,000 qui font que d’ m’embêter.
    Bref je plaiderais bien pour la suppression d’une sinécure.
    Et si on pouvait vendre le Palais d’Iéna devenu inutile.

  10. Merci, monsieur le curé.
    Nous pensons et prouvons la même chose.
    La loyauté à Dieu, la loyauté à la France commandent maintenant de déposer le pouvoir fondamentaliste qui a pris le contrôle de l’Etat français jusqu’à prétendre changer le paradigme du mariage, le sens du mot même au nom d’une idéologie mortelle qui prétend arracher, trancher le lien qui unit la nature humaine et l’homme, le couple humain et la nature humaine, l’enfant et sa filiation naturelle et juste.
    Ce gouvernement tombera avant l’été comme le mur des Berlin est tombé en 1989 avec cette force qui n’a pas besoin de la violence pour aboutir tellement la cause est juste, sacrée et partagée.
    Très cordialement, 3 millions à Paris le 24 mars pour le dire.

  11. Que peut-on attendre des gouvernements républicains, de gauche mais aussi de droite, qui ont pour seule référence la Révolution française, pour seul maître à penser Robespierre et compagnie, pour seule morale l’argent ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services